Le centre socioculturel Stéphane-Hessel de (Nièvre) a fermé ses portes pour une durée indéterminée à la suite de l'incendie, ce 23 janvier, de la voiture du directeur. Un énième acte de délinquance qui ne passe pas.

Lundi 23 janvier, vers 19 h 15, deux individus ont mis le feu à la voiture du directeur de l’Espace socioculturel Grand Ouest (ESGO), rapporte le Journal du Centre. Le véhicule a été totalement détruit et deux voitures garées à proximité, qui appartenaient à des administrateurs du centre, ont également subi des dégâts. Des dégradations loin d'être des nouveautés, comme le soulignent les responsables du centre qui déplorent, depuis deux ans, un florilège « de cambriolages, de dégradations du bâtiment, de menaces à l’encontre des agents et de vandalisme sur leurs véhicules personnels ». « Cette spirale de violence […] ne cesse de croître », explosent-ils.

Désormais, le personnel craint pour sa sécurité. C'est pourquoi le centre a dû fermer ses portes, et ce, pour une durée indéterminée. Ce mardi 24 janvier, les 15 salariés « ont décidé d’exercer leur droit de retrait jusqu’à ce que des garanties leur soient apportées et qu’ils puissent reprendre le travail en toute quiétude ».

 

2804 vues

25 janvier 2023

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter