Le député NUPES EELV Benjamin Lucas, dans un tweet rageur, a traité BV, ce jeudi 6 octobre, de « torchon complotiste » (sic).

Il est un fait connu, dans les couloirs de l’Assemblée, que cet élu passe-muraille tente de sortir de l’anonymat par tous les moyens. Jaloux du (bad) buzz suscité par tant de ses petits camarades à force de frasques, de scandales, de déclarations ubuesques, de vulgarité, d’outrances, de contradictions et, in fine, d’humiliations - comme on l’a vu à la manif de soutien aux femmes iraniennes -, il tente de se faire connaître par des harangues injurieuses. Las, n’est pas Jean-Luc Mélenchon qui veut. Benjamin Lucas a l’insulte paresseuse et sans talent. En février 2020, sur CNews, il traitait Alexandre Devecchio de « sale con » - insulte sans grande recherche, il faut l’avouer - et quittait le plateau avec fracas. Est-il devenu célèbre pour autant ? Non.

Jeudi dernier, nourrissant l’espoir secret de tirer à lui un peu de la notoriété de Zemmour en la retournant comme une chaussette, il suggère en commission des finances, dans un amendement - qui ne passera évidemment pas -, l’idée d’une « taxe anti-Zemmour » : « Passer de 5,5 à 90 % la taxe sur les distributeurs et éditeurs de service de télévision (TST) pour la diffusion de propos faisant l'objet d'une condamnation pour incitation à la haine, à la ou à la discrimination, complicité d'injure raciale et de provocation à la haine » (BFM TV). Las, cet effet de manche grossier ne lui octroie pas le statut de Jean-Moulin qu’il espérait. On aurait pu le lui prédire, pour lui éviter de se fatiguer : il suffit de taper dans un buisson, aux abords de l’Assemblée, pour faire détaler un ou deux contempteurs d’Éric Zemmour. Il va falloir trouver plus original pour asseoir sa renommée.

Le même jour il décide de s’attaquer à BV.

Convenons qu’être étiqueté « complotiste » par un petit soldat de Jean-Luc Mélenchon fait doucement rire (jaune). N’est-ce pas le leader de La insoumise qui, en juin 2021, assimilait l’attentat commis par Merah à et Montauban en 2012 ou encore celui des Champs-Élysées en 2017, dans lequel Xavier Jugelé a laissé la vie, à des coups montés ?

Quand au torchon… il est fait pour torcher. Sans doute est-ce d’ailleurs par référence à cette fonction prosaïque qu'il a choisi ce mot peu flatteur. Je comprends qu’en ces temps de et vu sa sensibilité écolo, il ait envie de recycler ses journaux. Mais il ne lui aura pas échappé que BV est un site consultable sur ordinateur ou téléphone. Nous sommes donc assez curieux de la méthode qu’il compte adopter pour mener à bien son projet. Qu’il n’aille surtout pas se casser le tibia à se contorsionner, son postérieur nous intéresse assez peu.

Sommes-nous vexés ? Même pas. Il est des boussoles qui indiquent le sud. À l’instar d’un critique cinématographique de Télérama ou de Libération qui, en vous étrillant un film, vous donne aussi sec une envie irrépressible d’aller le voir, les dénigrements hard-discount d’un député de la NUPES, surtout EELV, sonnent comme un honneur. Nous sommes sur la bonne voie.

18914 vues

7 octobre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

59 commentaires

  1. Cet individu ne devrait-il pas être traduit devant les tribunaux pour discrimination et propos haineux à ‘égard d’un homme politique?
    J’espère qu’il ne va pas s’en tirer uniquement par des articles rappelant quelle petite personne il est.

  2. Plus les EELV vont dire des âneries, plus ils vont attaquer Zemmour en dehors de leur Politique Ecologique politicienne de basse classe, plus ils vont lui faire de la Publicité, l’obliger à aller sur les Plateaux TV et écrire sur les Médias…

  3. Un sous-sous-sous variant de Robespierre ! Un élu digne représentant de la République d’aujourd’hui !!!!

  4. Ils sont pitoyables depuis longtemps et ne nous confirment dans notre volonté de résister à leurs idées mortifères.

  5. Un olibrius, élu EELV,
    propose une loi « anti Zemmour » !

    Privé de ses électeurs, cet élu n’est rien… ou pas grand chose.
    Mais qui a élu Benjamin Lucas, cet olibrius qui ose proposer publiquement une loi aussi stupide que raciste ?

    Voilà où nous entraine l’Education Nationale. Car, pour prendre la pleine mesure du désastre, il ne faut pas se contenter de « tirer sur le pianiste », c’est sur l’ensemble de l’orchestre qui faut s’interroger d’urgence.

    Merci à ce député EELV qui nous rappelle (involontairement, bien sûr) que les seuls responsables de nos malheurs sont les électeurs qui élisent ce genre d’élu. Où a t-il trouvé les siens ?
    Donc attention au prochain bulletin que vous glisserez dans l’urne. Votre avenir et celui de vos enfants en dépend.

    C’est pourquoi j’ai lu tous les programmes des candidats à l’élection Présidentielle 2022 avant de réfléchir, et de choisir Eric Zemmour. C’était trop tôt. Depuis, les troupes de Reconquête s’étoffent et elles seront prêtes pour 2027… ou plus tôt s’il y a dissolution. Rêvons un peu.

    Mais surtout tirons profit des enseignements du passé et réfléchissons. C’est souvent le nombre qui a déterminé l’avenir d’une Nation. Hegel le théorisait dans sa célèbre formule: « Il y a un seuil où la quantité devient la qualité » (Voir les dégâts de l’immigration non maitrisée). Mais l’idée était déjà présente bien avant dans cet échange, devenu célèbre, entre Hugues Capet et Adalbert de Périgord : « Adalbert, qui t’as fait comte ? Hugues, qui t’as fait roi ?

  6. Bravo Madame Cluzel. Vous avez bien raison de rappeler le néant représenté par ce triste individu qui a tout de même réussi à être élu Député. C’est à désespérer qu’un si minable personnage ait pu obtenir ce poste. Puisse ceux qui ont permis cette nomination réaliser que ce n’est pas avec de tels représentants qu’ils seront protégés et qu’il conviendra la prochaine fois d’élire celui qui défend les valeurs françaises.

  7. Excellent !
    L’incitation à la haine est une invention de la gauche pour pouvoir attaquer la droite pour délit d’opinion.
    Et il est assez rare que des gens de droite se soient saisis de ces textes de loi contre des gens de gauche qui, pourtant, ne sont pas en reste en termes d’incitation à la haine. Vous avez cité Mélenchon. Mais on pourrait y adjoindre Alice Coffin, Virginie Despentes et autres haineuses…

  8. Bravo Madame! cet ignoble individu qui mange a tous les râteliers ,n’a rien à faire dans la politique ,ni encore moins dans un quelconque poste à responsabilité , le venin qui sort de sa bouche véreuse ,un jour l’étouffera.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter