Maître Goldnadel déclare, au sujet de Génération identitaire : « Plus ils sont attaqués, et plus c’est un honneur pour moi de les défendre. » Il réagit à la dissolution de ce mouvement annoncée par .

 

Alors que Génération identitaire est sur le point d’être dissous, vous leur avocat allez tenter de plaider leur cause. Pourquoi vouloir défendre cette association ?

C’est mon honneur d’avocat et l’honneur de ma robe de défendre les gens qui me le demandent. Plus ils sont attaqués, plus c’est un honneur pour moi de les défendre. Très sincèrement, cela m’amuse. Ce de critique m’amuse beaucoup. Lorsque cela vient de gens un peu primaires, on peut comprendre, mais lorsqu’il s’agit d’avocats eux-mêmes, là cela devient pittoresque. Lorsque je vois l’avocat de monsieur Lelandais me donner des leçons de morale, pardon de pouvoir réprimer un sourire. J’observe d’ailleurs que ces critiques sont toujours très sélectives. Les mêmes n’ont pas l’idée qui serait d’ailleurs saugrenue, de critiquer les avocats des terroristes islamistes. C’est moi qui ai pris la de mon confrère Dupond-Moretti lorsqu’il a défendu . Je me suis fendu d’un article pour le défendre lorsqu’il était attaqué. J’essaie d’être cohérent. Lorsque j’ai défendu Philippot contre l’État du Qatar, certains m’ont accusé de défendre Philippot, mais je n’ai vu personne avoir l’idée saugrenue de reprocher Szpiner de défendre l’État islamiste du Qatar.
Lorsque Goldnadel défend Génération identitaire ou un hacker israélien y compris des avocats, inutile de vous dire que non seulement cela ne me donne ni le chaud ni le froid, mais en plus cela m’amuse.

Goldnadel défend la peste brune, la tête immonde. Dans un article, La Dépêche nous informe que le parquet de Saint-Gaudens en Haute-Garonne annonçait avoir saisi l’office central de lutte contre les crimes contre l’humanité, les génocides et les crimes de guerre dans le cadre de l’enquête sur l’opération anti menée mardi 19 janvier, au col du Portillon par Génération identitaire.

J’espère qu’il s’agit d’une mauvaise plaisanterie. S’agissant d’un procureur qui a été outré parce qu’il y avait une pancarte « halte à l’ », je m’attends à tout. Si c’est vrai, imaginez l’insulte pour les victimes des génocides et des actes de terrorisme. J’aimerais que votre information soit fausse.

Si Génération identitaire venait à être reconnu coupable et à être dissous, faut-il craindre que la moindre critique de l’immigration ne va pas devenir judiciairement répréhensible ?

Si on dissout ceux qui s’élèvent contre l’immigration illégale et massive, il faut dissoudre le peuple français. C’est aussi simple que cela. J’ai de l’amitié pour Gérald Darmanin, on était dans le même parti politique, j’ai salué son arrivée place Beauvau. Il a remplacé avantageusement, même si ce n’était pas très difficile, son prédécesseur . Il a pris des initiatives qui me plaisaient. C’est tout sauf un ennemi et ce n’est même pas un adversaire. Il a en commun, avec mes clients de Génération identitaire, de désespérer de l’impuissance de l’État, d’être opposé à l’immigration massive et illégale. Si son seul acte concret est de dissoudre Génération identitaire, il faut vraiment s’inquiéter pour la France.

 

15 février 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

Les commentaires Facebook intégrés aux articles sont désormais inactifs, nous vous invitons désormais à commenter via le module ci-dessus.

À lire aussi

Me Gilles-William Goldnadel, sur l’affaire Sarah Halimi dont le meurtrier ne sera pas jugé : « La Justice a mal traité ce dossier, le sort des victimes passe aprèsf »

La Cour de cassation a confirmé que le discernement de Kobili Traoré était aboli au moment…