Les sportifs handicapés ne méritaient sûrement pas un tel traitement, à en juger de la présentation officielle, ce mardi 15 novembre, de leur mascotte, en prévision des Jeux olympiques censés se tenir à Paris dans deux ans. Soit une paire de Schtroumpfettes, les Phryges.


Pourquoi « Phryges » ? Tout simplement parce que ces mascottes évoquent les bonnets phrygiens, symboles de cette Marianne naguère incarnée par Brigitte Bardot, en attendant qu’elle le soit par l’ex-chanteuse Diam’s ? À en juger du spectacle, les Phryges en question auraient plutôt tendance à évoquer le logo du RPR de jadis. On se demande bien ce que Jacques Chirac, là où il réside désormais, aurait bien pu penser de cette hasardeuse récupération.

Ces choses dites, ces deux mascottes ne sont guère plus grotesques que le panda endormi Bing Dwen Dwen (Jeux olympiques d’hiver de Pékin, 2022) ou le spermatozoïde égaré Wenlock (Jeux olympiques de Londres, 2012). Finalement, le coquelet malin Footix (Coupe du monde de foot, 1998) fut l’un des rares à sortir son épingle du jeu.

Ces avanies mises à part, la fête à neuneu aurait pu continuer de battre son plein si de mauvais esprits ne s’étaient mêlés de la partie, tel Guillaume Erner, de France Culture : « Je ne dis pas cela uniquement pour prononcer le mot de clitoris à la radio. La mascotte olympique pour les Jeux olympiques de 2024, dévoilée hier, ne ressemble à un bonnet phrygien que pour ceux qui ignorent ce qu’est un bonnet phrygien et un clitoris. » Certes. Et le même de poursuivre : « Une mascotte féminine, il faut dire que cela nous change des autres Jeux olympiques qui avaient tendance à mettre la prostate à l’honneur, la prostate ayant été décrite par je ne sais plus qui comme le "clitoris du pauvre". » Il n’y a pas à dire, nous baignons en pleine poésie.

Sans grande surprise, les se sont tôt emparés du sujet, rivalisant là aussi de délicatesse. Telle une certaine Miss Augine (de l’esprit, toujours de l’esprit…) qui nous tweete : « C’est bien la première fois que les mecs reconnaissent un clito et rien que pour ça je valide ces mascottes. »

S’il est encore permis de ramener un brin de bon sens en cette histoire, rappelons que le million de peluches incriminées est à 80 % fabriqué en Chine, tel que confirmé par le Comité d’organisation des Jeux olympiques ; le solde étant délégué à l’entreprise Doudou et Compagnie, sise à Guerche-de-Bretagne, en Ille-et-Vilaine. Il était donc logique que l’affaire commence à faire du bruit. Ainsi, nous dit RTL : « Yves Jégo, fondateur de la certification origine garantie, déplorait ce mardi matin "une douche froide". L’ancien député encarté à l'UDI (Union des démocrates et des indépendants) n'a pas retenu ses coups face à cette annonce. "Moi, je ne sais pas comment on dit Marianne en chinois". […] "Si les Jeux olympiques sont partis pour ne pas être made in France, on aura raté l’effet d’image, l’effet du retentissement des savoir-faire français. Il faut que le Comité olympique se réveille pour faire que ces Jeux soient made in et non made in China". »

Une polémique qui paraît un brin plus pertinente que celle d’un éventuel et subliminal clitoris, soit dit en passant.

6722 vues

16 novembre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

29 commentaires

  1. C’est tout à fait digne de ce que sera cette grande mascarade,digne d’un simple système politique,car la république n’est rien d’autre que cela.
    Les Américains accrochent leur drapeau partout,au cas ou l’on ignorerait que l’on se trouve aux Etats-Unis,chez-nous c’est la république qui émaille tous les discours et toutes les déclarations,comme si cela rendait notre pays supérieur aux autres,ou plus démocratique!

  2. Quelle honte ! Honte pour une mascotte ridicule et honte pour fabriquer ces produits en Chine.
    Faut-il rappeler que la France a -encore- quelques beaux restes industriels pour fabriquer ce qui va représenter les J.O de Paris dans le monde.
    Il me semble que tout ces « bien pensants » ne seront heureux que lorsque la France ne sera plus la France. Honte à eux également.

  3. Certains voient un clitoris, mouais…
    D’autres ont voulu représenter un bonnet phrygien, mouais…
    Quelle imagination débordante de « modernisme »!
    C’est surtout à l’image de « l’art » contemporain, navrant et grotesque dans son ensemble.

  4.  » Il faut que le Comité olympique se réveille  » Oui ce comité olympique complètement orienté à gauche et bien au chaud dans la macronie .

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter