« Paris : un militant d’extrême suspecté de meurtre en garde à vue », a titré Le Point, le 15 mai dernier, avant d’être repris par une bonne partie de la presse dans les mêmes termes. Après le tragique assassinat d’un homme lors d’une rixe dans la nuit du 14 au 15 mai dans le XVIIIe arrondissement de Paris, le tireur présumé, Martial Lanoir, est affublé de toutes sortes de qualificatifs, jetés pêle-mêle sans liens entre eux, et dont la pertinence est parfois contestable : militant d’extrême droite, complotiste, raciste, antisémite… L’objectif étant, par l’approximation avec laquelle ces termes sont utilisés, d’en faire des équivalences interchangeables.

Il apparaît assez nettement, à travers les différentes vidéos qui circulent en ce moment sur Internet, que Martial Lanoir est un adepte de certaines thèses complotistes, parfois carrément hallucinantes. Le directeur de la revue de presse Fdesouche le présente comme un « complotiste pro-islamiste antisémite ». Par ailleurs, après les attentats de 2015, il criait dans la rue : « Tous les attentats qu’on vous a présentés comme étant des attentats islamistes sont des attentats fomentés par les services secrets |…] Ils veulent que eux et nous, les musulmans et les chrétiens, on se fasse la guerre ! »

Dans une autre vidéo où il se filmait après les attentats de Charlie Hebdo, il expliquait qu’« un dessin sur lequel on écrit “le coran c’est de la guerre, ça n’arrête pas les balles”, c’est une déclaration de guerre », avant de continuer : « Moi je soutiens les musulmans de France. De toute façon il y a les politiques, les sionistes, le CRIF qui veulent la guerre civile en France. »

Sur le plateau de « Balance ton post ! » avec Cyril Hanouna, en 2020, il s’était mis à crier alors qu’il était dans le public pour prendre à partie un docteur en médecine présent sur le plateau à propos de la gestion du Covid. Après que Cyril Hanouna lui a fait apporter un micro, il s’est présenté de façon étonnante : « Je suis chanteur, je chante dans la rue, je suis un clochard. Je suis un clochard qui fait des vidéos sur YouTube. » Puis il explique qu’il n’en peut plus du confinement, qu’il compare à la prison dont il assure avoir déjà eu l’expérience : « J’ai été 42 jours en prison au entre janvier et février. » Profil pour le moins atypique, qui paraît surtout déséquilibré.

Comme toujours, la presse et l’opinion retiendront de cette affaire qu’un « militant d’extrême droite » a tué un homme d’une balle dans la tête. Les antifas ne manqueront pas de se servir de cet alibi pour légitimer leur violence, avec le slogan « L’extrême tue », dont usent déjà des groupes antifas.

Les mêmes termes d’extrême sont ensuite utilisés pour qualifier Éric Zemmour, Marine Le Pen et tous leurs sympathisants, sans qu’ils n’aient jamais rien eu en commun. Mais peu importe : ils sont d’extrême droite ; or, l’extrême droite tue, donc il est légitime d’user de violence contre eux pour les faire taire.

L’amalgame est non seulement permis pour lutter contre « l’extrême droite », mais il est même un devoir !

4929 vues

16 mai 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

11 commentaires

  1. pour ce qui est de ce type si il a tué quelqu’un c’est juste un assassin de droite ou de gauche ça ne change pas grand chose pour la victime .

  2. j’avoue que je ne suis pas loin de sont avis sur les attentat ! je me demande dans tout ça qui se sert de qui .
    se servir de fou fanatique ou de militant extrême a toujours existé et c’est factuel , je pourrais vous donnez plusieurs exemple .
    pour ce qui est du crif , je me pose vraiment beaucoup de question à sont sujet .
    enfin si voir le monde tel qu’il est et non comme on veux nous le vendre est complotiste alors je le suis .

  3. Curieux que cet homme ne soit pas également désigné comme antivax.
    Pendant qu’on y est.

  4. Martial Lanoir », militant « d’extrême droite !! Le nom patrimonial dans son cas est obligatoire ! Par contre il est d’usage partout dans les médias d’écrire Magid L ou Mohamed L !! Pas mal, non, le pas d’amalgame ?

  5. Sans l' »extrême-droite » de quoi parlerions-nous ?
    C’est le vilain mistigri qui fait tourner le regard vers le droite, comme cela on ne regarde pas à gauche.
    Dans cette histoire, les précédentes et celles qui vont suivre, les journalistes des divers média devraient faire leur travail avec étique, et cesser de clouer les gens au pilori.
    Maintenant, dès que j’entends « Extrême-droite » ou « ultra-droite » je sais que l’info est bidon à 95%.

  6. Mais que devient l’extrême gauche dans tout ça ? Ah, c’est un gros mot… nous allons voir à l’issue des législatives si c’est un gros mot qui fait bobo dans la rue lors du 3ème tour des dites législatives…

  7. Un fou de plus , ce ne sont plus des prisons qu’il faut construire mais des asiles psychiatrique .

    1. Je ne sais plus quel dialoguiste de cinéma avait écrit dans ses dialogues: « Il faudrait construire des asiles de cons. Mais vous imaginez la taille des bâtiments? »…

  8. Alors là c’est l’hôpital que se moque de la charité. OK pour M Lenoir. Mais question thèses complotantes hallucinantes, vous n’avez n’êtes pas en reste. Raoult un héros ? Il est poursuivi en justice pour falsifications de signatures de patients d’essais cliniques. L’occident crie à l’invasion imminente de l’Ukraine début février ? fake news ! Poutine n’a aucune intention d’entrer en Ukraine. Etc… Vous savez quoi ? on a perdu le 24 avril à cause de ces conneries. Patriotes ? Non, saboteurs.

    1. Faux ! Raoult a été « menacé » d’être poursuivi, mais rien n’a encore été déclenché. Vous prenez vos désirs pour des réalités.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter