Quatre mineurs, âgés de 14 à 16 ans, sont suspectés d'avoir violemment agressé un sapeur-pompier à son domicile de Magny-le-Hongre (77), le 29 janvier dernier, en début d'après-midi.

Coups et séquestration

Selon Le Parisien, l'homme a ouvert la porte à un des adolescents, qui venait de sonner, lorsque trois autres jeunes gens ont surgi et se sont déchaînés sur leur victime (coups de pied, coups de poing, strangulation). L'un d'eux a même saisi une guitare pour le frapper. Les individus l'ont ensuite confié à la garde de l'un d'eux pendant que les trois autres cherchaient de l'argent et des bijoux. L'homme a heureusement pu s'échapper et donner l'alerte.

« Déjà condamnés pour des faits similaires »

Les quatre malfaiteurs ont alors pris la fuite à bord de la voiture de leur victime, rapidement repérée à Montry par les militaires du PSIG (peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie). Les gendarmes ont interpellé les fuyards alors qu’ils s’apprêtaient à repartir en Uber.

Ils ont été placés en garde à vue avant d’être mis en examen et écroués. Un juge des libertés et de la détention du tribunal de Meaux les a placés en détention provisoire mercredi soir. Une information judiciaire a également été ouverte pour séquestration, vol et violence en bande organisée, nous apprend actu.fr.

Si l'un des quatre adolescents était totalement inconnu des services de police, « les trois autres étaient condamnés ou mis en cause et convoqués au tribunal pour enfants pour des faits similaires », indique le procureur. Deux d’entre eux étaient d’ailleurs sous contrôle judiciaire pour vol aggravé.

L'agression a valu à la victime cinq jours d'incapacité totale de travail (ITT).

9844 vues

03 février 2024 à 10:10

Les commentaires sont fermés sur cette publication.