Châteaux, forts militaires, abbayes et couvent, ancienne brasserie des Vosges, ateliers d’artiste… Ce lundi 19 décembre, la Fondation du patrimoine a dévoilé le montant des aides allouées aux cent projets départementaux du . Au total, 20,1 millions d’euros seront distribués à différents projets de restauration sur l’ensemble du territoire français. Une belle manière de préserver les vestiges de notre passé.

« Laisser notre patrimoine à l’abandon, c’est perdre notre identité, perdre notre mémoire […] et une part de notre histoire. » Sur BFM TV, ce mardi 20 décembre, Stéphane Bern se réjouit de la réussite du Loto du patrimoine. En cinq ans, la Mission Bern a permis de récolter 230 millions d’euros, toujours réinvestis dans la sauvegarde et la valorisation du patrimoine français. Cette année, après avoir déjà distribué huit millions d’euros à 18 projets emblématiques des régions – cité d’Alet à Saint-Malo, couvent de Marcassu en Corse ou encore les écuries de Richelieu en Île-de-France -, la Fondation du patrimoine reversera 20,1 millions d’euros aux 100 projets départementaux sélectionnés (dans la limite de 300.000 euros par site).

Les lauréats de l’année 2022, par leur diversité, témoignent de l’histoire de notre pays. Ces vestiges de l’Histoire de France ont besoin d’importants travaux de préservation et de sauvegarde.

Monastère fortifié et manoir médiéval

Au sud de Cannes, sur l’île de Saint-Honorat, la tour-monastère de l’abbaye de Lérins, l’une des plus anciennes de la chrétienté, nécessite des travaux de mise en sécurité et de restauration. Au VIIIe siècle, le massacre de près de 500 moines par des Sarrasins conduit les membres survivants de la communauté à bâtir une tour-monastère fortifiée afin de se prémunir contre les futures invasions. Dès 1840, le monastère est classé au titre des monuments historiques par Prosper Mérimée. Aujourd’hui, ce joyau du patrimoine français et chrétien requiert une importante rénovation. Les moines de la congrégation cistercienne de l’Immaculée Conception ont entrepris des travaux dès 2020, mais le chantier s’annonce plus colossal que prévu. La Mission Bern devrait leur apporter prochainement un important coup de main en leur reversant 250.000 euros.

À 1.000 kilomètres de là, en Picardie, le vient en aide à une autre communauté monastique : les Serviteurs de Jésus et de Marie. L’une des « plus belles ruines romantiques de l’architecture gothique » menace de s’effondrer. La restauration des ruines du chœur de l’abbaye d’Ourscamp (photo) permettra le rétablissement des offices à ciel ouvert ainsi que l’organisation de concerts dans cet écrin somptueux. Pour aider la congrégation ainsi que l’association de restauration, la Fondation du patrimoine leur versera 300.000 euros.

Au cœur du parc naturel du Perche, à La Chapelle-Guillaume, le manoir de Pré nous replonge dans la guerre de Cent Ans. Brûlée puis reconstruite à la fin du Moyen Âge, cette seigneurie devenue manoir est laissée dans un état préoccupant. 300.000 euros seront donc versés pour sécuriser les bâtiments avant de refaire les charpentes et le torchis. À ces édifices s’ajoutent des lieux plus atypiques : le clos du grand phare de l’île d’Yeu, une ancienne brasserie des Vosges, un moulin à vent dans le Tarn ou une habitation historique de Guadeloupe. La Mission Bern, auprès de laquelle 4.800 sites ont déjà été signalés, représente un intérêt vital pour le patrimoine français, notamment le patrimoine religieux. Depuis 2018, plus de 4.800 sites en péril ont d’ores et déjà été signalés. L’opération du a été reconduite pour 2023 et de nouveau projets peuvent être soumis à la Mission Bern.

Face à ce délitement, les sénateurs appelaient, l’été dernier, à se saisir rapidement du défi de la préservation de notre patrimoine. « Comme les autres pays occidentaux, la France est confrontée à la question du devenir de son patrimoine religieux dans un contexte de sécularisation croissante de la société, écrivent-ils. Cet enjeu est, en France, d'autant plus crucial que les communes sont propriétaires de l'essentiel des édifices de culte catholique. Le risque d'abandon d'une partie des édifices non protégés hors des grandes villes constitue un vrai défi sociétal, notamment pour les territoires ruraux. »

 

2576 vues

20 décembre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

30 commentaires

  1. qui va croire que le loto du patrimoine redistribue en totalité ? au lieu d’acheter un ticket perdant pour 99% des joueurs, donnez directement aux associations qui sont autour de chez vous et vous aurez même une déduction d’impôts de 66% de votre don, sauf si vous ne payez pas d’impôt sur le revenu. Que dire quand on veut sauver d’un côté le patrimoine et de l’autre on va mettre le château de Grignon à disposition des migrants, il va être beau ce château dans quelques mois, il faudra surement un prochain loto.

  2. L’Etat collecte beaucoup d’argent et pourtant il faut faire appel à la générosité des français pour aider à la sauvegarde du patrimoine, de la santé, l’aide aux personnes en difficulté, le sauvetage en mer, etc. Mais que font-ils de l’argent ?

  3. Peu s’émeuvent devant le délabrement de notre patrimoine. Merci et bravo à Stéphane Bern d’en révéler l’état et de tenter de secouer un monde culturel qui se meurt.

  4. Je me souviens d’une émission quotidienne à midi sur « la plus grande radio de France » au tout début de la mission bern, et à la quelle il participait, qu’il ne savait quoi répondre à l’animateur qui lui demandait des nouvelles de sa propriété en Normandie. Certainement des jaloux !

  5. Merci infiniment à Stéphane Bern pour sa  » Mission » et son engagement efficace au service du patrimoine français.

  6. Et dire que carole Delga distribue cette somme depuis 6 ANS à sos Méditérrannée qui n’est qu’un réseau mafieux monté de toute pièces par les islmamo- gauchistes pour faire déferler sur la France la racaille subsaharienne . Honte à cette femme qui dilapide nos impôts ( l’argent de notre travail et notre sueur ) , honte à tous ces vendus qui valident ces actions !!!!

  7. Avez-vous pensé à GRIGNY? L’ÉTAT BRADE le mobilier, et donne pour une association de migrants le château, n’y aurait-il pas mieux à faire? Ne serait-ce que les retraités vivant dans des taudis, qui eux œuvrèrent pour la FRANCE. Mais bien sûr ce n’est pas une façon d’être EUROPÉEN.

  8. Nos élus ignorent ce que culture, art, histoire veut dire. Le passé ne les intéressent pas. L’avenir c’est l’Afrique et ses populations qui viennent nous détruire. Le tapis rouge est déroulé depuis 40 ans.

    1. Quand un  » président  » de la République française ose déclarer que la culture française n’existe pas….la messe est dite … Que faut il attendre de l’État ?
      Merci infiniment à Stéphane Bern pour sa  » Mission  » et son engagement efficace au service du patrimoine français.

    1. sauver notre patrimoine dites vous ? Ne croyez vous pas que dans les priorités absolues il y aurait de quoi s’occuper avec l’éducation nationale, les hopitaux, les services publiques, les pme asphyxié d’impôts et virer toute cette mafia qui nous dirige ?
      Les chateaux, viendront APRES !!

      1. Les châteaux viendront après ? Les châteaux et autres édifices qui ont traversé les siècles font partie de notre Histoire et doivent être préservés. De nombreuses associations de bénévoles font un travail remarquable pour y parvenir. Quant à l’indigence des secteurs que vous mentionnez, elle est due à la mauvaise gestion de certains élus, à la corruption, à la préférence accordée à une immigration forcenée. C’est lamentable mais que voulez-vous, Macron a été élu et réélu et l’Opposition ne brille pas par sa virulence…

  9. Ne pas pouvoir entretenir son patrimoine, c’est le lot de tous les pays dépecés par la mondialisation et ruinés par des politiciens véreux. Macron a recu comme mission de la part de ses maitres américains et bruxellois de rendre un pays ruiné qui ne pourra plus jamais revenir sur le devant de la scène internationale comme la Grèce ou l’Argentine, l’énormité de sa dette le maintenant au fond du trou et le condamnant à des activités de sous-traitance. Un milliard par ci de chèques énergie, un milliard par là d’aides à l’achat de véhicules électriques, un milliard là-bas pour achever de démolir l’Ukraine ou accueillir des migrants. Des causes inutiles, oui, des milliards pour réhabiliter les monuments et relancer le tourisme, par contre, c’est introuvable,

  10. Les français constituent le peuple le plus taxé au monde, parait-il. Or les caisses de chaque service de l’Etat sont vides, on ne peut plus assumer les dépenses des hôpitaux, de l’école, de l’armée, de la justice… (je vous passe la litanie bien connue…).
    La question est simple : Où passe l’argent ?!

    1. Dans le service de la dette qui est déja un puits sans fond, au budget supérieur à celui de l’Education Nationale. Dans un gouffre encore plus gigantesque, celui de la fraude sociale …

  11. Le tourisme reste la butte-témoin du passé, celle qui justifie le Tourisme , la seule industrie encore rentable de France malgré les efforts de la gauche pour en effacer les traces . Les étrangers ne viennent pas chez nous pour prospecter notre avenir mais pour contempler notre passé si fécond en œuvres d’art . Nos parents étaient des artistes exceptionnels qui font bien enrager les woks d’aujourd’hui .

  12. 2O gros millions pour le patrimoine culturel français et un petit milliard pour Bill Gates plus un petit milliard pour Zelensky.
    Tous comptes fait, c’est équitable et révélateur de la pensée de Macron. La France dernière servie.

  13. Merci monsieur Bern les français vous remercient .Macron s’acharne à tout détruire , il y a davantage de subventions octroyées pour des mosquées que pour nos édifices religieux et autres . Le château de Grignon très récemment est un bel exemple de saccage de la part de Macron . A Macron coupe du monde du gaspillage mais aussi de la destruction d’une civilisation .

    1. Pour Grignon et le bradage voir la spoliation du mobilier une plainte collective pour escroquerie ou favoritisme au minimum une commission d’enquête est elle possible ou est l’opposition dans ce scandale Financier ?

    2. Désolée, je n’avais pas lu votre commentaire avant de poster le mien, quasi identique : cela signifie que nous sommes encore sur la même longueur d’onde!
      Toute mon amitié.

      1. ++++Et il faut souligner que l’état se sert allègrement sur ces sommes jouées par les français .Non seulement il n’entretient plus nos édifices mais vole encore une partie de cet argent .

    3. Macron détruit notre civilisation et notre nation. Pendant ce temps, Bern divertit le peuple, ouvrez les yeux !

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter