Une école maternelle a été incendiée à Lille (Nord) le 22 avril. A leur arrivée, les sapeurs-pompiers ont été la cible de tirs de mortiers d’artifice. Les policiers sont rapidement intervenus.

 

Les pompiers ciblés par des tirs de mortiers provenant des immeubles voisins 

Des témoins ont alertés les pompiers vers 20h15 : un important panache de fumées se dégageait de l’école maternelle Béranger-Hachette, située dans le quartier du Faubourg de Béthune à Lille. Les pompiers se sont rapidement déplacés et ont constaté que le feu avait déjà impacté « plus d’un tiers du bâtiment » expliquent-t-ils sur Twitter. Durant leur intervention, ils ont été pris pour cible par des tirs de mortiers d’artifice et des  jets de projectiles provenant d’immeubles aux alentours.

 

« On voyait qu’ils nous suivaient puisqu’ils se déplaçaient en fonction des mouvements de nos véhicules »

Elise Valembois, chef des opérations de secours sur cette intervention a détaillé à France Bleu Nord l’agression vécue par les pompiers : « On voyait qu’ils nous suivaient puisqu’ils se déplaçaient en fonction des mouvements de nos véhicules »

« Avec du recul, je pense qu’on a eu de la chance », poursuit-elle, confirmant qu’aucun blessé n’est à déplorer dans les rangs des pompiers qui « saluent l’arrivée rapide des forces de l’ordre, nationale et municipale ». Les agresseurs ont finalement pris la fuite. Le feu a pu être maîtrisé à 21 heures et les opérations de déblayage ont ensuite débuté. Une enquête a été ouverte.

Le président du SDIS 59 Jacques Houssin et le contrôleur général Gilles Grégoire se sont exprimés dans un communiqué relayé sur twitter. « Ils apportent leur entier soutien aux sapeurs-pompiers, les félicitent pour leur travail qui a permis d’éviter la propagation et saluent la présence très rapide et en grand nombre de forces de l’ordre ».

 

« volontaire ce soir dans une école à Lille »

La maire PS de la ville, Martine Aubry, a réagi sur Twitter. « volontaire ce soir dans une école à Lille », écrit-elle. « Je condamne fermement cet acte qui s’en prend à un lieu si essentiel pour les enfants, lieu d’éducation et d’émancipation, symbole vivant de la République ».

Les faits surviennent après plusieurs nuits de violences urbaines dans l’agglomération de Lille, notamment à Tourcoing et à Marcq-en-Barœul.

 

23 avril 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.