Dans un rapport publié ce jeudi 17 mars, les sénateurs accusent le cabinet de conseil d'être un « exemple caricatural d’optimisation fiscale », rapporte Le Monde.

Selon le rapport de la commission d’enquête sénatoriale sur les cabinets de conseil, rendu public ce jeudi, le cabinet de conseil McKinsey, qui mène régulièrement des missions de conseil pour l’Élysée et le gouvernement, n'aurait payé aucun impôt sur ses sociétés depuis dix ans, entre 2011 et 2021. Le chiffre d'affaires français du cabinet était pourtant de 329 millions d'euros en 2020, dont 5 % dans le secteur public, pour six cents salariés, précise toujours .

Cette révélation tombe d'autant plus mal que, le 18 janvier dernier, l'un des dirigeants du cabinet expliquait sous serment aux sénateurs : « Je le dis très nettement : nous payons l’impôt sur les sociétés en France. » Le procureur a été saisi. Pour un faux témoignage lors d'une commission d'enquête, le coupable est passible de cinq ans d'emprisonnement et de 75.000 euros d'amende.

Les cabinets, bons relais de l'État

La sénatrice Éliane Assassi rappelle que « les cabinets sont intervenus sur la plupart des grandes réformes du quinquennat », soulignant que « les cabinets mettent à disposition de l'État une force de frappe ». « Même le baromètre de l'action publique a été créé par un cabinet, Capgemini. 3 millions d'euros, cela fait cher le baromètre », commente-t-elle, avant de préciser, au sujet du cabinet McKinsey, que ce dernier avait reçu une prestation de 4 millions d'euros de la part de l'État afin de mener une réforme des APL, qui a abouti à une réduction des aides de cinq euros par foyer.

Une sortie qui n'a pas manqué de faire réagir Charles Prats, qui s'est exprimé sur Twitter : « Donc a donné 4 millions d’euros à # pour que ce cabinet lui conseille de piquer 5 euros sur les aides au logement des plus pauvres… Les 800.000 pauvres en question remercient McKinsey et Emmanuel Macron. »

4040 vues

17 mars 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter