Polémique en Allemagne depuis le week-end dernier : l'international allemand du Bayern Munich Joshua Kimmich vient de faire son coming out sérologique. Celui qui a choisi de ne pas se faire vacciner pour des « raisons personnelles » est invité à revoir sa position. Une décision montée jusqu’au ministre de l’Intérieur, Horst Seehofer, le conjurant à y réfléchir sérieusement : « Réfléchissez-y encore une fois et faites-vous vacciner ! […] si vous vous faites vacciner, d'autres personnes se diront "moi aussi". » L’AFP relate également des critiques virulentes émanant de Thomas Mertens, le président du Comité permanent de la vaccination à l'Institut Robert-Koch (STIKO) : « Joshua Kimmich est certainement un expert en matière de football, mais il n'en est pas un en matière de vaccination et de vaccins. »

Pour jouer en Australie, cette fois, c’est Novak qui résiste. Refusant d’indiquer s’il est vacciné ou pas, il indiquait à la presse serbe, il y a dix jours : « Trop de gens aujourd’hui s’accordent la liberté de demander des choses et de condamner une personne. […] Cela sème la et la panique parmi les gens et je ne veux pas participer à ça. J’ai l’impression que tout m’est hostile. Je ne veux pas leur donner une raison d’écrire des choses sur moi. » À l’approche de l’Open d’Australie (du 17 au 30 janvier), la présence du champion, neuf fois vainqueur du premier Grand Chelem de la saison, reste incertaine. L’État de Victoria, par la voix de son Premier ministre Daniel Andrews, vient en effet d’indiquer qu’il n’y aurait ni mesure d’exemption ni de quarantaine pour les non-vaccinés : « Nous excluons les personnes non vaccinées des pubs, des cafés, des restaurants et du MCG [le principal stade de cricket de Melbourne, NDLR] et de toutes sortes d’autres événements. […] Par conséquent, la question est fondamentalement résolue. » Peu de chance que le Serbe change d’avis : « Je ne sais pas si je vais aller en Australie, je ne sais pas ce qui se passe. La situation actuellement n’est pas bonne. »

Une potentielle absence qui pourrait peser lourd, selon Le HuffPost : « Pour la course à la première place au classement ATP tout d’abord, mais aussi pour la quête du record de titres en Grand Chelem, qu’il partage actuellement avec Rafael Nadal et Roger Federer (20 victoires chacun). » Un champion international refusant la vaccination, prêt à tout sacrifier pour conserver sa liberté, nos autorités n'y étaient plus habituées.

Qu’ils soient des stars du ou de tennis, ces joueurs sont des modèles pour la jeunesse. À condition qu’ils sachent plier quand ils y sont sommés, sinon ils s'exposent au risque de ne plus pouvoir jouer. Il ne faudrait quand même pas que les générations voient en cette liberté et cette résistance aux pressions une source d’inspiration.

5124 vues

29 octobre 2021

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

Les commentaires sont fermés.