Audio - Editoriaux - Entretiens - 17 avril 2019

Jean-Pierre Cartier : « C’est comme un deuil »

Jean-Pierre Cartier, maître des cérémonies de la cathédrale Notre-Dame de Paris, livre sa réaction au micro de Boulevard Voltaire. Le délai de cinq ans annoncé par le Président Macron lui semble « présomptueux ».

Vous être maître des cérémonies de Notre-Dame de Paris et historien de cette cathédrale depuis trente ans. Vous qui connaissez cet édifice par cœur, que ressentez-vous face à ce tragique incendie ?

C’est comme si un deuil m’avait frappé. On est blessé dans sa chair. Je n’étais pas à Notre-Dame au moment où la flèche s’est effondrée, mais j’ai vu les images télévisuelles et j’ai pleuré.
Pour l’instant, nous sommes complètement dans l’action. Nous sommes dans la préparation des célébrations de la Semaine sainte. À l’issue de cette semaine, il va falloir surmonter cette épreuve.

Emmanuel Macron a déclaré : « Cette cathédrale, nous la rebâtirons. » Construite au XIIe siècle, il a fallu 200 ans pour achever l’édifice, sans compter les ajouts. Pensez-vous que la promesse du président de la République soit réalisable ?

Je ne suis pas un spécialiste d’architecture. Je suis incapable de vous dire si, dans cinq ans, elle sera reconstruite. À titre personnel, cela me paraît être un délai un peu présomptueux. Je n’ai pas d’avis spécifique sur cette question. Il ne faut pas oublier que les églises de pierre sont des bâtiments. Elles ne sont que le symbole de l’Église au sens spirituel du terme, qui est constitué de l’ensemble des pierres vivantes. Si l’Histoire nous apprend que les monuments de pierre sont parfois réduits à néant au cours des temps historiques, la cathédrale des pierres vivantes a, elle, une destinée éternelle.

Vous êtes davantage l’historien d’un écrin qui recueille le corps du Christ. C’est ce que disait Monseigneur Aupetit.

Absolument. Les interventions de l’archevêque et la vision spirituelle qu’il a donnée étaient exactement celles dans lesquelles nous devons nous situer.
Si le bâtiment pouvait être restauré ou réparé, cela serait merveilleux. La réparation est une réparation matérielle et spirituelle.