Jean Messiha réagit aux propos d’un journaliste avec lequel il débattait sur LCI et qui évoquait la « maghrébisation » du climat en France, à propos de la canicule. Il s’étonne que des « aveugles militants » se préoccupent davantage de climatologie, refusant de voir les problématiques identitaires et migratoires bien réelles.

11 août 2020

Partager

À lire aussi

Jean Messiha : “Le camp national, de manière générale, et Marine Le Pen pour l’instant, incarnent une forme d’espoir pour la France”

À quinze mois de l’échéance, un sondage donne Marine Le Pen en tête au premier tour …