Il y a quelques mois, je dénonçais dans ces colonnes le scandale de l’abandon de la filière hydrolienne décidé brutalement par l’État centralisateur et la fermeture de l’usine de Cherbourg un mois après son inauguration.

Il faut rendre hommage à Hervé Morin, président de la région Normandie, qui a décidé de reprendre le flambeau en faisant fi des décisions « venues d’en haut ». C’est ainsi qu’il vient d’annoncer la réouverture de l’usine de Cherbourg dans le cadre d’une association avec un groupe britannique (eh oui, en plein Brexit !), le groupe SIMEC Atlantis Energy.

Hervé Morin et Tim Cornelius, PDG de SAE, ont présenté le projet de construction de dix hydroliennes d’une puissance totale de 20 MW à installer dans la zone du Raz Blanchard d’ici 2020.

Le Raz Blanchard se situe « au bout du nez » du Cotentin, c’est l’une des zones où les courants de marée sont les plus puissants d’Europe : ils peuvent atteindre 22 km/h.
C’est donc un endroit idéal pour installer des hydroliennes tout près des côtes.

Cette initiative illustre bien que si on laisse faire « ceux qui savent », si on laisse faire « ceux qui vivent dans les régions », si on se débarrasse des querelles de clans et des conflits politiques, on peut arriver à faire de belles choses localement. Avant Hervé Morin, d’autres l’ont déjà démontré ; Philippe de Villiers en Vendée, par exemple. Mais même si, pour paraphraser l’illustrissime Raffarin, « la route est droite », la pente est, effectivement, très rude !

Hervé Morin, toujours lui, a demandé que le port du Havre perde son statut de « Grand Port Autonome » et soit rattaché à la région Normandie, comme le sont les ports « régionaux » tels Cherbourg, Caen-Ouistreham ou Fécamp.

La réponse est un niet catégorique : la gouvernance des ports en France, c’est chasse gardée du clan (j’allais écrire de la secte) des X-Ponts, des ingénieurs, certes très brillants, mais de purs technocrates qui ne connaissent strictement rien aux réalités concrètes de la gestion d’un port.

Le Brexit aura de lourdes conséquences pour les côtes normandes: réouverture des bureaux de douane, infrastructures à reconstruire ou à construire… On ne sera pas surpris que ce soit un X-Ponts qui ait été nommé par Édouard Philippe pour coordonner tout cela : il se nomme Vincent Pourquery de Boisserin, c’est un haut fonctionnaire du ministère de la Transition écologique.

Un vrai pro du portuaire, quoi…

Pour l’anecdote, le grand chef du port d’Anvers a récemment présenté Anvers comme le plus important port français (ce qui est le cas) lors d’une conférence en Chine, et le président du port de Rotterdam est venu rencontrer les acteurs principaux du transport fluvial à…  !

Et pendant ce temps, on roule quasiment toujours sur une seule file sur le pont de Tancarville, un pont à péage…

À lire aussi

Les moules de la Baltique

Une grande chaîne de distribution qui se fait fort, à grands coups de pub, de privilégier …