Cocorico ! Gérald Darmanin n’a pas la victoire modeste, c’est le moins que l’on puisse dire. Le ministre de l’Intérieur s’est en effet empressé de tweeter, le 25 mai : « Excellente nouvelle : suite à notre recours, le tribunal administratif suspend la délibération de la mairie de Grenoble autorisant le “burkini” dans les piscines municipales grâce aux outils de la loi voulue par Emmanuel Macron. » Et d’en rajouter une couche : « L’État continuera de combattre toutes les promotions du communautarisme. J’en prends l’engagement. » Et une troisième, tant qu’à faire : « Le tribunal administratif retient que le maire de Grenoble, avec cette décision autorisant le “burkini” dans les piscines municipales, a porté une atteinte grave à la laïcité. Des excuses s’imposent. » N’oublions pas que nous sommes en campagne électorale… Le tout couronné par un entretien au Parisien, le 26 mai, que le ministre signale par un nouveau tweet : « Ma réaction à la décision du tribunal administratif de Grenoble qui suspend la délibération de la mairie de Grenoble sur le “burkini” : une victoire pour la République, la laïcité et le droit. » Ne boudons pas son plaisir. Dans la foulée, Éric Piolle, maire EELV de Grenoble, a annoncé qu’il faisait appel devant le Conseil d’État. L’affaire est donc loin d’être terminée.

La loi contre le séparatisme voulue par Emmanuel Macron et votée par le Parlement serait donc l’arme absolue, la panacée pour lutter contre ce qu’on n’ose pas appeler le communautarisme islamique. À voir ! À la suite de cette loi, le 31 décembre 2021, le ministère de l’Intérieur diffusait une instruction à l’attention des préfets relative au contrôle de légalité des actes portant gravement atteinte aux principes de laïcité et de neutralité des services publics. Il y est question de subventions ou soutiens aux associations, de marchés publics, de recrutement, d’organisation des services publics locaux. Or, en toute objectivité, en lisant l’ordonnance rendue par le tribunal administratif de Grenoble, on ne peut que constater que les arguments présentés par le préfet (en clair, l’État, c’est-à-dire Darmanin) sont assez ténus et que ceux de la défense interpellent, notamment ceux-ci : « Les usagers des piscines ne sont pas soumis à des exigences de neutralité religieuse ; aucun texte législatif ou principe général du droit ne s’oppose à ce qu’un règlement intérieur de piscine n’interdise pas le port du burkini. » Pour faire simple, ce qu’un tribunal administratif a ordonné pourrait très bien faire l’objet d’une interprétation différente par un autre tribunal administratif. Et l’on verra ce que décidera le Conseil d’État qui nous a habitués à certaines surprises.

Cette loi contre le séparatisme, en tournant autour du pot, n’est donc pas l’arme fatale contre l’avancée de l’islamisme dans notre espace public. C’est tout au plus un outil, pour reprendre le mot de Darmanin, pour freiner, tenter de ralentir le mouvement, mais pas pour mettre un coup d’arrêt décisif.

Du reste - hasard du calendrier aidant -, on serait assez intéressé de savoir si Gérald Darmanin a l’intention de faire usage de cet outil juridique pour stopper le projet d’un grand complexe islamique de 7.500 m2 à Guyancourt (Yvelines), à proximité d’une zone résidentielle. Un projet présenté comme « un espace de prière, d’instruction, d’étude grâce à une école coranique, de divertissement et d’accueil ». D’autant que le site de l’Union des musulmans de Guyancourt (UMG) évoque « une promesse faite par la municipalité, concernant la location d’une parcelle conjointement sélectionnée et validée, qui permettra, inch Allah, d’y lancer la construction aussi rapidement que possible ». En effet, l’instruction citée plus haut donne, entre autres exemples, comme manquements possibles aux principes de laïcité et de neutralité la conclusion d'un bail relatif à un local privé de la commune en vue de son utilisation par une association pour l’exercice du culte. On peut imaginer que la location d’un terrain peut entrer aussi dans ce cadre.

Si Gérald Darmanin a gagné une bataille, il lui en reste bien d’autres à mener. Mais Emmanuel Macron et lui-même le souhaitent-ils vraiment ?

3609 vues

27 mai 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

31 commentaires

  1. Par ailleurs, l’association qui exige le burkini, Alliance citoyenne, est subventionnée par l’UE et l’Open Society de George Soros (dont le pouvoir de nuisance, à 94 ans, n’est plus à démontrer) : 2 raisons qui vont certainement inciter le Conseil d’État à casser le jugement du tribunal administratif de Grenoble.

  2. Cette affaire a été volontairement très médiatisée à l’approche des législatives, pendant ce temps l’islamisation du pays progresse partout sur notre territoire national, de la poudre aux yeux , voilà tout ce qu’est cette histoire!
    Macron continuera à souhaiter un bon ramadan, en oubliant volontairement de souhaiter un bon carême ou joyeuses Pâques aux chrétiens, laïcité oblige!

  3. Un sociologue sérieux (cela doit bien exister) pourrait-il nous expliquer pourquoi les anciens colonisés d’Indochine (Vietnam, Laos, Cambodge) se sont si bien intégrés dans la société française par le travail, les études et souvent les deux, sans jamais empoisonner la vie de leurs nouveaux compatriotes ?
    J’ai bien quelques idées sur le sujet mais je crains qu’elles ne soient pas politiquement correctes
    J’ai donc besoin d’aide !

    1. Un psychiatre sérieux (cela doit bien exister) pourrait-il nous expliquer pourquoi un très grand nombre de déséquilibrés mentaux tuent leurs victimes à coup de couteau dans la gorge pour des motifs spirituels en évoquant la divinité à haute voix. Les cas graves vont même jusqu’à décapiter …..

  4. Le règlement dans les piscines n’interdit il pas aux hommes de porter un bermuda de bain car non hygiénique ?
    C’est donc encore pire pour un burkini, ce n’est pas une question de religion mais d’hygiène

  5. C’est avec une colère sans limite et un dégoût absolu que nous avons appris hier le décès de ce père de famille de 40 ans lâchement assassiné devant des enfants qu’il allait chercher à l’école par un homme mu par la même idéologie qui pousse les femmes à se revêtir de cet uniforme islamiste pour nager dans une piscine. Qui laisse les porteurs de cet idéologie entrer par millions en France ? Qui les laisse faire ? Darmanin n’est qu’un petit pion irresponsable, un pantin de Macron.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter