Gard : un policier touché par une balle de 9 mm sauvé par son gilet pare-balles

À Nîmes, lors d'une émeute urbaine dans le quartier Pissevin, un policier de la BAC (brigade anticriminalité) a été touché dans son gilet pare-balles, samedi 1er juillet, relate 20 Minutes.

C'est en rentrant chez lui après son service, samedi matin, qu’il a découvert une balle de 9 mm dans l’épaisseur du gilet. « Sur le coup, il pensait avoir été atteint par un pavé, évoque le syndicat de police Alliance Gard. Mais à l’issue de son service, il a constaté un impact sur son gilet qui n’a pas été traversé. » Une radiographie du gilet pare-balles « a permis de confirmer la présence d’une munition dans le gilet pare-balles ».

Le procureur de la République de Nîmes, Cécile Gensac, a annoncé, le dimanche 2 juillet, « l’ouverture d’une enquête en flagrance du chef de tentative d’assassinat sur personne dépositaire de l’autorité publique ». L’enquête a été confiée à la PJ de Montpellier et à son antenne de Nîmes.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois