Envoyé spécial : Divine, victime du racisme ou suprémaciste noire ?

Capture d'écran © Envoyé Spécial
Capture d'écran © Envoyé Spécial

Envoyé spécial entre en campagne. À l’image des autres émissions de l’audiovisuel public, le magazine d’Élise Lucet prend ses responsabilités. L’heure est trop grave pour rester neutre. Vous comprenez, le fascisme est aux portes du pouvoir.

Dans sa lutte contre « la haine », Envoyé spécial vient de dégoter le visage parfait. Celui-ci se prénomme Divine (on ne pouvait pas rêver mieux). Son portrait nous a été fait dans le numéro diffusé jeudi 20 juin : Divine est noire, souriante et avenante. Son français n’est pas irréprochable, mais ça ne rend la dame que plus attendrissante. Surtout, on nous précise qu’elle est aide-soignante, et ça, ça clôt tous les débats. On a donc affaire à une personne dévouée, généreuse, humaniste, le cœur sur la main. Rien à voir avec ses salauds de voisins. Eux sont blancs, retraités et, comble de l’horreur, votent pour le Rassemblement national. Évidemment, entre les deux maisonnées, les tensions règnent et les insultes fusent. « Les élections, ça a libéré la parole, affirme la douce Divine. C’est une autorisation, une porte ouverte, à dire aux immigrés que vous n’êtes pas les bienvenus, que vous n’êtes pas chez vous. »

Depuis la campagne des européennes, Divine dit vivre un enfer. Elle déplore des affiches pro-RN orientées vers sa terrasse et des « cris de singe ». En face, les voisins accusent Divine de les avoir traités de « cochons ». Qui ment ? Qui dit la vérité ? Nul ne sait, mais Envoyé spécial a décidé de prendre parti pour l’aide-soignante et d’adopter son point de vue pour présenter la situation.

Une aide-soignante au profil étonnant

Sur son site officiel, Envoyé spécial promettait de « donner la parole aux électeurs ». L’émission a juste oublié de préciser que ces « électeurs » sont parfois aussi des militants. C’est le cas de notre chère Divine Kinkela qui, comme le révèle son compte Facebook, relaie abondamment les communiqués du Parti communiste français. Un petit détail qu’il aurait été bon d’indiquer au téléspectateur de France 2 ! D’autres posts encore plus problématiques font l’apologie du « peuple noir africain », appelé à s’unir pour son avenir. Imaginez un seul instant les réactions si les voisins de Divine avaient évoqué le « peuple blanc français »… Les accusations de suprémacisme n’auraient pas tardé.

Justice pour Didier

De plus, il apparaît que le journaliste lui-même n'était pas un modèle d'objectivité: militant, lui aussi! On doit au lanceur d'alerte et militant Reconquête Damien Rieu d'avoir retrouvé quelques-uns de ses tweets, pas piqués des hannetons. Et si, dans cette histoire, la victime n’était pas Divine mais son voisin Didier, l’ancien plombier, l’homme au tee-shirt « Je suis fier d’être français » ? Et si, pour une fois, on se mettait à la place de ce retraité ? Les journalistes d’Envoyé spécial n’ont guère pris la peine de s’intéresser à lui, mais l’homme a néanmoins livré quelques informations qui permettent de mieux le cerner. On sait, ainsi, qu’il a passé toute sa vie dans un HLM de la banlieue parisienne. On sait, aussi, qu’il a été contraint d’en partir. Aujourd’hui, Divine affirme que prendre le café sur sa terrasse n’a « plus la même saveur », depuis que ses voisins affichent ostensiblement leurs opinions politiques. Il est fort probable que la vie de Didier, également, n’avait « plus la même saveur » lorsque des populations allogènes ont investi sa banlieue et y ont imposé leurs mœurs. « Être français, c’est déjà prendre les coutumes de la France, respecter les coutumes », demande-t-il simplement.

Voilà, peut-être, ce qui est explique la véhémence de certains Français culturellement dépossédés. Ni « racistes », ni « haineux », ils veulent juste être respectés dans leur identité. Il s’agirait de comprendre leur histoire et leurs souffrances, plutôt que de les accabler et de les jeter en pâture à la télé. Depuis la diffusion de ce numéro d’Envoyé spécial, l’adresse des voisins de Divine a été divulguée sur les réseaux sociaux et le couple est désormais gravement menacé. Peut-être devront-ils encore déménager, laissant enfin la militante PCF prendre son café en paix ? La boucle serait bouclée.

Jean Kast
Jean Kast
Journaliste indépendant, culture et société

Vos commentaires

38 commentaires

  1. Pour « complément d’enquête » – affaire Depardieu / propos à caractère pédophile la justice demande le rush ..
    Pour « envoyé spécial » Dupont Moretti suspend professionnellement l’épouse ( non reconnaissable // et où est le rapport entre des parole tenus dans un cadre privé et la sanction professionnelle) . Ce reportage n’étant pas fait en direct, on peut quand même se poser quelques questions
    1 – Pourquoi ne pas avoir donner à la justice avant diffusion ces images ??
    ( les injures n’auraient pas été rendu publiques)
    2 – Concomitance diffusion du reportage et élections législatives
    2 – Cette dame est en colère – Mais pourquoi ? peut ‘on connaitre les prémices de cette saillie verbale avant de juger ( un peu comme affaire Nahel – il est mort – réaction de Macron – puis après on nous explique le contexte ( et là silence de Macron et MBappe).
    Qui ne serait pas énervé si votre voisin avec qui vous seriez en conflit appelle la télévision en tant que témoin non neutre….. (reportage à charge quand même) surtout si on apprend après couque Madame Divine Kinkela qui, comme le révèle son compte Facebook, relaie abondamment les communiqués du Parti communiste français. Un petit détail qu’il aurait été bon d’indiquer au téléspectateur de France 2. Et d’autres posts encore plus problématiques font l’apologie du « peuple noir africain », appelé à s’unir pour son avenir.

  2. Elise Lucet, quand elle était au début de sa carrière et présentait le journal,; était une jeune femme charmante qu’on avait plaisir à voir et à entendre. Depuis qu’elle a pris cette émission d’enquête en charge et qu’elle instruit toujours à charge et de façon très orientée, pleine de fausses infos ou d’infos tronquées et orientées, elle est devenue une journaliste indigne et totalement méprisable. Il faut donc la mépriser, ne plus regarder ses émissions et surtout, ne jamais répondre à ses questions car elle trouvera toujours le moyen de biaiser les réponses qu’on pourrait lui donner. Elle ne mérite donc bien que le mépris.

  3. C’est normal l’émission envoyé special est faite par des journaleux gauche. Quand à la pleureuse qui leur complice des fausses informations ou d’informations déformées est parfaitement dans son rôle de mauvaise comédienne

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois