Editoriaux - Politique - Société - 19 janvier 2020

Emmanuel Macron organise sa foire du « Made in France » à l’Élysée : venez voir ces produits uniques !

Emmanuel Macron a donné, vendredi, le coup d’envoi d’une exposition à l’Élysée de 120 produits estampillés « made in France », que le monde entier est appelé à nous envier. Exceptionnellement, notre envoyé spécial a pu se faufiler près du Président, qui commentait cette visite guidée inaugurale réservée à quelques privilégiés.

À votre gauche, avec la moustache, un syndicaliste de la CGT modèle 1954, à peine modifié 2020. Ne vous approchez pas de la cage… il mord !

Sur ce modèle spécial de lutrin, renforcé et particulièrement solide, un exemplaire de notre Code du travail, enrichi au fil des années par la réflexion des législateurs les plus avisés.

À droite, un exemple de bachelier : nous les produisons aujourd’hui en très grandes séries. Ce modèle-ci, « mention-très-bien », reste encore minoritaire, mais nous travaillons à une production de masse dans peu d’années.

Un peu plus loin – avec les dreadlocks et la boucle d’oreille -, son aîné, étudiant mais bientôt assistant à la fac de Nanterre. Encore quelques difficultés d’accord avec les participes passés, mais très habile à la batte de baseball et aux feux de poubelles : apte à la titularisation en sociologie.

Ici, un bel exemplaire de juge du Syndicat de la magistrature. Vous aurez remarqué les signes cliniques d’une hémiplégie très avancée, le déportant incurablement vers la gauche. Même handicap, à peine moins marqué, pour l’humoriste de radios de service public placé à son côté.

Sur ce portemanteau, une réussite technique exceptionnelle : la cape d’invisibilité inspirée d’Harry Potter, fort utile pour recouvrir les Black Blocks afin que la police n’en arrête aucun. Très utilisée, aussi, sur les imans salafistes…

L’homme au garde-à-vous, là-bas, est président d’association loi de 1901. Il n’a pratiquement aucun adhérent mais est subventionné par une kyrielle d’organismes étatiques ou territoriaux pour dénoncer les diverses phobies qui obscurcissent la lucidité d’hélas trop de compatriotes.

Il est aidé, en cela, par l’homme en surpoids que vous voyez avachi dans le fauteuil. Vous l’avez certainement reconnu, il est sur tous les écrans : c’est l’intellectuel de gauche, un produit dont nous sommes particulièrement fiers. Occasion de rappeler que la France s’enorgueillit de n’avoir aucun intellectuel de droite, mais seulement des polémistes réactionnaires.

Enfin, près de la sortie, un djihadiste récemment sorti de prison et qui, demain, ira toucher son RSA et autres allocations. N’oubliez pas de lui glisser une petite pièce en sortant, avant de passer à la salle des fêtes, hélas trop petite pour contenir les 50.000 personnes qui devraient être en prison mais qui n’y sont pas…

Commentaires Facebook

À lire aussi

Le garde des Sceaux veut désengorger les prisons

À l’heure des blagues dans les dîners en ville, c’est-à-dire dans quelques mois, essayez d…