Brèves - Editoriaux - Industrie - Médias - Politique - Presse - 4 septembre 2017

Décryptage des médias : l’OJIM devient l’Observatoire du journalisme

L’Observatoire des journalistes et de l’information médiatique, fondé en 2012, a publié en cinq ans plus de 200 portraits de journalistes, des centaines de dossiers et des milliers de brèves. Mais en cinq ans, les règles du jeu ont changé. Les menaces sur la liberté d’expression se sont accentuées, venant parfois des propriétaires ou des véhicules des réseaux sociaux qui imposent maintenant une censure qui ne dit pas son nom en vertu du politiquement correct.

Au même moment, la crise de la presse écrite précipite, en France, la concentration du secteur privé de l’information dans les mains d’une dizaine de groupes financiers ou industriels. La précarisation du métier de journaliste pour les débutants, l’air du temps officiel toujours plus politiquement homogène, rien n’encourage à l’insolence ou à l’indépendance. C’est à ces enjeux que veut répondre notre transformation en Observatoire du journalisme en embrassant les défis auxquels la production, la diffusion, la mise en scène de l’information sont soumis.

L’Observatoire du journalisme se lance aussi dans les portraits vidéo. Vous pourrez voir celui du néo-prophète Edwy Plenel ainsi qu’une revue de presse estivale sur médias et migrants et le portrait mis à jour de Bruno Roger-Petit, alias « l’indignation correcte », nouveau porte-parole élyséen.

À lire aussi

Claude Chollet : « Chacun peut mettre ce qu’il veut pour définir ce qu’est un discours de haine ou extrémiste »

Imprimer ou envoyer par courriel cet articleLe site de l’Observatoire du journalisme…