« On a merdé… » Sans blague ! Franceinfo rapporte les confidences d’une conseillère ministérielle à propos de la gestion de la de par le gouvernement. « Retard à l’allumage », « un train de retard », manque d’anticipation, mauvaise appréciation de la situation sur le terrain, communication mal gérée, etc. Bref, sous couvert de l’anonymat, ça se lâche dans les coursives du pouvoir pendant que le capitaine pérorait sur France 2, mercredi soir, exposant son beau profil aux embruns de la grande Histoire et des du monde.

Le « on a merdé » est révélateur. « On », comme on dit, est un c…

Pardon de raconter mes campagnes, mais ça me rappelle farouchement une histoire personnelle remontant à un quart de siècle. Alors en opération extérieure, venant d’apprendre par hasard qu’une bonne centaine de militaires avait été oubliée dans la prise en compte de leur solde OPEX et que cela allait entraîner de sérieux retards dans le paiement de ce qui leur était dû, je déboule un beau matin dans le bureau de l'administratif, responsable de ce raté. Le brave officier des détails, benoîtement, me répond en haussant les épaules et levant les yeux au ciel, un peu résigné : « Désolé, on a merdé ! » Et je lui réponds tout de go, un peu agacé, d’autant que j’étais dans la centaine d'oubliés : « Non, c’est pas "ON a merdé" mais "VOUS avez merdé". »

C’est un peu le même problème avec ce gouvernement, comme avec les précédents du règne Macron : c’est jamais leur faute. D’ailleurs, Emmanuel a vraiment trouvé le job qui lui convient à la perfection : président de la République, vu que le chef de l’État est irresponsable. Constitutionnellement parlant. Mais chez Emmanuel Macron, vous l’aurez noté, politiquement aussi. Quand il y a des erreurs, il a une fâcheuse tendance à passer à un « nous » qui n’a rien de majesté et qui permet de diluer sa part de responsabilité. Cela dit, sur cette affaire du blocage des raffineries, il n’y est pas pour grand-chose. Que l’État n’ait pas vocation à résoudre tous les conflits sociaux, comme l’a dit, en gros, Emmanuel Macron, dans son interview, mercredi soir, on peut le comprendre. Mais il y a tout de même des secteurs stratégiques qu’il convient peut-être de surveiller plus particulièrement et pas le nez sur l’obstacle. Cela s’appelle justement l’anticipation. Heureusement que nous ne sommes plus, ou pas encore, en guerre, car, paraît-il, les chars ne fonctionnent pas encore à l'énergie éolienne…

Autre confidence d’un conseiller ministériel, toujours révélée par franceinfo : « On ne retient pas les leçons. Dès que ça touche l’essence, il faut se saisir du sujet à la seconde. » Encore une fois, sans blague ! La des n’aurait donc pas servi de leçon. Nous ne ferons pas les mêmes erreurs - ou presque -, nous en ferons d'autres ! Effectivement, il reste quelques Gaulois dans ce pays qui sont obligés de prendre leur bagnole pour aller bosser et conduire leurs enfants à l’école. On ne le leur a pas dit ?

11534 vues

13 octobre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

55 commentaires

  1. Bien sur et encore une fois ils ont merde ..mais tant qu’ils seront là .notre pays ne connaîtra que les Problèmes ,les ennuis ,les embrouilles etc ils portent la poisse les pauvres gens .ils devraient agir en conséquence ces oiseaux de mauvaises augures .

  2. Moi je me demande vraiment si ON ne l’a pas voulu ! La nupes se refait une santé grâce à la CGT financé par le gouvernement au moment où ON avait parlé de dissolution qui aurait été hautement favorable au RN. Et si tout cela n’était que basse manœuvre politicienne !

  3. Plus tu es incompétent plus tu réussi en politique c’est bien ça ?
    Et les Français qui re re re votent toujours pour les mêmes.
    Le pays s’effondre devant nos yeux, Liberté, Égalité Fraternité mais aussi Laïcité, sécurité,….non c’est fini.

  4. L’essence va augmenter de trente centimes au litre au premier novembre, mais étant donné que l’Etat s’en met 70% dans la poche, je vous laisse conclure…

  5. Ils n’ont pas merdé, tout cela est voulu depuis mars 2020. Voir le rapport du Ministère de la transition écologique et solidaire intitulé « Stratégie nationale bas carbone », tout ce qui nous arrive est annoncé….

  6. Il faudrait que Macron descende de son paradis et se retrouve dans l’enfer que vivent beaucoup de Français (pas tous!) C’est l’Elysée qu’il faudrait bloquer, plus d’entrées ni de sorties de quoi que ce soit, pénurie totale de tout. Juste un hélicoptère pour que le roi puisse fuir, chez son ami Biden par exemple. Excusez-moi, je viens de vous raconter mon rêve de cette nuit.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter