Le procureur spécial sur le a annoncé, mercredi 24 juin, la mise en accusation du président kosovar .

Au micro de Boulevard Voltaire, le colonel Jacques Hogard explique le parcours de cet homme, arrivé à la tête de l’État du Kosovo avec le soutien des États-Unis et, aujourd’hui, accusé de « crimes contre l’humanité et de crimes de guerre, y compris meurtre, disparition forcée de personnes, persécution et torture », commis avec l’Armée de libération du Kosovo (l’UCK) au milieu des années 1990.

À lire aussi

Colonel Jacques Hogard : « On reproche, en particulier, à Félicien Kabuga d’avoir armé de machettes les milices Interahamwe »

Ce week-end, on a appris l’arrestation de Félicien Kabuga, connu comme étant le « fi…