CGT, écolos, people : cette gauche qui aurait aimé réprimer les agriculteurs

agriculteurs paysans

90 % des Français soutiennent les agriculteurs dans leur mouvement, et ils font partie des professions préférées des Français en temps normal. Cela explique sans doute la compréhension (relative) du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin à leur égard. Le 25 janvier sur TF1, il disait comprendre « le coup de sang légitime » de personnes qui « travaillent » et justifiait les consignes données aux préfets : « Est-ce que les agriculteurs s’en prennent aux policiers et aux gendarmes ? Est-ce qu’ils s’en prennent aux bâtiments publics ? Est-ce qu’ils mettent le feu aux bâtiments publics ? Ce n’est pas le cas. [...] on ne répond pas à la souffrance en envoyant des CRS. »

Bien vu politiquement. Il n'empêche que des dizaines d'agriculteurs ont été placés en garde à vue et les témoignages émouvants de Karine Duc, recueilli par Iris Bridier pour Boulevard Voltaire, ou du jeune Yohan, 17 ans, et de son père, sur France Bleu Périgord, ne sont pas à l'honneur de Gérald Darmanin.

Et pourtant, pour une certaine gauche, l'essentiel, ce n'était pas la détresse des agriculteurs, les raisons de leur colère, la crise structurelle et existentielle qu'ils vivent, mais le prétendu traitement de faveur dont ils bénéficieraient. Et c'est logiquement Le HuffPost qui s'est fait l'écho complaisant de cette gauche qui aurait aimé, si on suit leur aspiration à l'égalité, une répression plus dure des actions des agriculteurs.

En tête de gondole, la CGT qui, par la voix de Sophie Binet, ironisait : « La prochaine fois, on va faire nos manifestations avec des tracteurs et peut-être que ce sera plus simple. » Comme si la CGT était empêchée de manifester en France... Le sénateur Yannick Jadot, leader EELV : « Les écologistes feraient le millième de ce qui se passe aujourd'hui, ils seraient immédiatement condamnés. » Et, bien sûr, des voix de people se sont indignées des actions des agriculteurs, comme l'acteur Pierre Niney, immédiatement renvoyé dans ses cordes et son exception culturelle sur les réseaux sociaux. Cette gauche est décidément bien maladroite, contrairement à Darmanin, et surtout tellement enfermée dans ses dogmes et son monde qu'elle en est incapable de comprendre pourquoi les agriculteurs bénéficient d'un soutien aussi massif.

Le HuffPost - toujours lui - a donc commandé à YouGov un sondage pour voir si ces idiots de Français percevaient bien ce « deux poids deux mesures » en faveur des agriculteurs. Réponse : oui, pour 65 %. Et cela donne ce titre : « Même les Français le pensent. » Le « même » est savoureux et résonne comme un aveu : il y a nous, la gauche et eux, les Français. Rien à ajouter.

Et cette même gauche ne comprend toujours pas pourquoi ces mêmes Français soutiennent toujours autant les agriculteurs et valident ce (relatif) « deux poids deux mesures ». Aveuglée par son idéologie, elle est incapable de voir qu'entre le pseudo-étudiant Black Bloc qui n'a rien fait de sa vie et part casser des vitrines tous les samedis après-midi et le paysan qui laisse sa ferme une semaine pour aller demander le droit de continuer à survivre pour le nourrir, oui, il y a une sacrée différence, et il faut un « deux poids deux mesures ».

Frédéric Sirgant
Frédéric Sirgant
Chroniqueur à BV, professeur d'Histoire

Vos commentaires

33 commentaires

  1. Il serait temps que tous ceux qui travaillent qu’ils soient ouvriers, employés, cadres moyens, agriculteurs moyens, artisans, fonctionnaires ou cadres supérieurs et enseignants se rendent compte que la « gauche » socialo, écolo, coco, est leur pire ennemi.

  2. Quelle tristesse de voir en France un organisme comme la CGT, puisqu’elle est en question ici, un organisme dans une vrais démocratie ne devrait plus exister. Pourtant face a un capitalisme sauvage il faut une antidote et ce n’est pas la CGT qui est le mieux placé. Que fait elle, par exemple, contre les ouvriers au Smic qui doivent demain aller au travail avec une voiture électrique alors que leur habitation si loin des transports en communs où contre les hausses de l’électricité une énergie absolument nécessaire au quotidiens et si elle se place à la gauche être copain-copain avec les verts et leur écologie punitive, est-ce vraiment normal, non évidement tout comme être contre la paysannerie mourante.

  3. Eh bien si la CGT veut manifester la prochaine fois avec des tracteurs ils vont découvrir ce qu’est un investissement pour pouvoir travailler….

  4. Darmanin comprend leur « coup de sang légitime » c’est pour cela qu’il envoie des blindés et des cars de CRS face à des agriculteurs qui sont en souffrance ! Et vu le traitement des gardés à vue suite aux témoignages de ces paysans n’honore pas la police et ni les CRS d’ailleurs ! Pour ce gouvernement, il est plus facile de s’en prendre au peuple qu’à la racaille des cités, qui vandalisent tout sur leur passage et les forces de l’ordre les regardant « béatement » attendant les ordres de leur hiérarchie qui ne viendront jamais !

  5. Oui, j’ai bien vu le 2 poids 2 mesures en comparant la répression des émeutes naeloises où les fdo sont restées en contemplation des pillages et de l’attaque de biens publics et privés sans interpellations et la sortie des blindés pour les agriculteurs. Il est loin le temps de Thiers.

  6. Les gens de gauche ont-ils déjà une semaine de leur vie travaillé autant que travaille un agriculteur dans sa semaine. Réponse lunaire d’un influenceur de gauche expliquant que s’il proposait d’échanger sa vie avec un agriculteur celui-ci refuserait car il serait trop bien dans sa ferme… Effectivement le métier d’agriculteur permet une certaine liberté d’action et d’organisation, c’est en revanche un des seuls métiers où tu es payé au rendement.

  7. CGT, FNSEA, « Ecolos » et autres « artistes » gardés en vie sous perfusion grâce à nos impôts veulent imposer une vie de gueux au peuple ! … Et en même temps les coucous poli-tocards sont bien au chaud dans les ors des pays réunis dans cette dictature dirigée par des venimeux.

    Le « réveil démocratique » doit être efficace en juin 2024 au niveau de l’UE sinon ce sera une autre « façon démocratique » à mettre en place ! … Il en va de la survie des peuples européens ! …

  8. Bravo aux agriculteurs qui ont eu l’intelligence de renvoyer vertement la présidente de la CGT à ses casseroles car avec ce syndicat le mouvement aurait perdu toute crédibilité et aurait été infiltré par l’extrême gauche dont la seule conception est la destruction par la violence. Espérons que le gouvernement va respecter sa parole et que nos agriculteurs ne vont pas être les dindons de la farce.

    • ESperons, mais macron étant là pour finir de mettre’ la France à bas j’en doute. Les pactes dont
      Mercosur ne vont pas être annulés pour plaire aux paysans européens. Il y a beaucoup d argent à se faire, pour certains bien entendu.

  9. Les manifestants n’étaient pas de simples salariés en grève mais des chefs d’entreprises non grévistes. Il va falloir maintenant faire le travail en retard en mettant les bouchées doubles.
    C’est dur à comprendre pour ceux qui prônent le droit à la paresse.

  10. Entre des manifs d’antifas , d’écolos et autres gauchos sans oublier celles des racailles de quartier et les manifs des paysans et gilets jaunes aucune comparaison . Les uns savent bien se tenir et les autres ne peuvent s’empêcher de tout saccager . Ces gauchos n’aiment pas ce pays , ni ses valeurs , ses coutumes et ses symboles alors pourquoi restent ils là , juste pour nous emmerder et détruire tout ce qui fait ce pays . Nous ne les laisserons pas faire et il suffit de voir leur nombre d’adhérants pour se rendre compte que les français n’en veulent plus .

  11. Je trouve que la France a en son sein beaucoup de collabos qui ne souhaitent que la détruire.
    Étrange cette population. Normalement, tu aimes ton pays mais chez nous, non !

  12. La CGT, les écolos, les people ne sont pas contents? Tant mieux! Entre eux et les agriculteurs, je n’hésite pas une seconde. Mon seul regret, c’est que nos politiques et la commission européenne n’aient pas été davantage malmenés et n’aient pas subi les conséquences de leurs décisions aberrantes et de leur lâcheté comme ils le méritaient.

  13. La CGT à voulu un temps rejoindre ce mouvement qui exprime le désespoir et puis soit elle a changé d’avis, soit elle a été éconduite !
    De toute manière le terrain de chasse de ces syndico-gauchos-escrolos-bobos c’est la défense du hamas, résistants à l’impérialisme mondialisé.
    Ah, au moins un point commun avec nos paysans (qui suscitent leur convoitise) une lutte contre la mondialisation !

  14. « CGT, écolos, people : cette gauche qui aurait aimé réprimer les agriculteurs », entre autre.
    Ces gens-là sont même remontés contre les « Bobard d’Or » de crainte de ne ramasser que les grands prix.
    Ces « bobo-gaucho-écolo » à la p’tite semaine, qui détestent le coq symbol de la France, les cloches craignant la concurrence, les pets des vaches peut-être pour les mêmes raisons, les calvaires, voire Notre-Dame, liste négative non exhaustive…
    Insupportables !

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois