Il en est de certains partis politiques comme de certains crus classés dans le monde merveilleux du vin : leur histoire, les habitudes, les préjugés de classe mais peut-être aussi la paresse intellectuelle font qu’à un certain moment de leur existence, ces partis finissent par vivre, voire survivre, uniquement de leur rente, usant et abusant de leur belle étiquette gagnée à une époque désormais lointaine et révolue.

Il en est de ces fameux partis estampillés « de gouvernement » comme de certains crus bourgeois. Par exemple, cela fait bientôt onze ans que les LR n’ont plus été aux affaires de l’État et, pourtant, ils s’accrochent à ce fameux label de qualité comme une duchesse à tabouret à son arbre généalogique. Ne parlons pas du Parti socialiste, qui vient de réélire son Premier secrétaire dans l’indifférence quasi générale des Français. A contrario, d’autres partis progressent dans ce « guide des vins » de la politique. Les goûts changent, la société change, tout change. Qui, en France, aurait acheté un vin californien ou chilien, il y a quarante ans ? En politique, c’est pareil. Sauf qu’avec la montée du , on reste sur un produit résolument national. C’est d’ailleurs peut-être les raisons de ses derniers succès.

Face à ce changement de tendance, pour emprunter une sémantique commerciale, les détenteurs de la rente semblent ne pas en revenir. C’est le journaliste Laurent Bazin qui rapporte l’anecdote dans un tweet. « Une députée socialiste à son voisin, sénateur : "Je suis hallucinée de voir les propositions de loi du RN. – Nulles ? [les préjugés ont la vie dure !] – Au contraire, super bordées. Ils sont très, très organisés. Tout est au carré. Ça change du bordel de LFI". »

Un hommage qui fait écho à celui de la présidente de l’Assemblée nationale , rapporté par Le Figaro : « Ses élus nous montrent qu’ils travaillent, qu’ils sont présents, avec un leadership clair. » N’est-ce pas là les qualités que l’on attend d’un mouvement politique qui aspire à gouverner le pays ? Faisons un peu d’histoire politique : dans les années 70, après le congrès d’Épinay, le PS, fondé sur les ruines de la vieille SFIO, aspirait à gouverner le pays. Le leadership était clair et était détenu par François Mitterrand. Certes, il avait derrière lui une longue et solide expérience ministérielle et parlementaire. Mais à part lui et quelques rares individualités, comme Gaston Defferre, la quasi-totalité des figures montantes de ce parti en plein ascension n’avait exercé aucune responsabilité ministérielle. En 1981, le PS accédait au pouvoir, ayant réussi à capter les aspirations des classes populaires et même au-delà, dans une France qui se terciarisait et compterait bientôt plus de professeurs que de soudeurs. Il n’est donc pas improbable que les 88 députés RN siégeant aujourd’hui sur les bancs de l’Assemblée nationale soient l’avant-garde d’une nouvelle classe politique qui pourrait arriver aux affaires lors de la prochaine échéance et que LR et le PS connaissent le triste sort du vieux Parti radical aux débuts de la Ve République.

Il est, du reste, intéressant de voir le comportement de ces vieux partis dits « de gouvernement », face aux propositions de loi déposées par le RN, notamment lors de sa « niche parlementaire » de début janvier. Un seul exemple : la proposition de loi visant à étendre le droit de visite des parlementaires aux établissements sociaux et médico-sociaux, défendue par la députée du Var Laure Lavalette, voulait répondre « aux tristes échos, parfois médiatiques mais bien souvent silencieux, de dérives au sein des établissements sociaux et médicaux sociaux, notamment dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) et de l’aide sociale à l’enfance (ASE) ». Rejetée. Quelques jours après, une députée Renaissance défendait cette idée dans la matinale de RTL avec presque des trémolos dans la voix ! Pour le coup, Renaissance n’est pas un « vieux parti » mais semble bien avoir hérité des préjugés de ses aînés. « Ils sont redoutables… À l’avenir, le combat contre le RN doit être mené sur le fond, pied à pied », reconnaissait Mme Braun-Pivet, toujours selon Le Figaro. Visiblement, ce n’est pas que sur le fond que le combat est mené : on le voit avec un sujet, comme celui des EHPAD, qui devrait faire consensus...

15850 vues

20 janvier 2023

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

47 commentaires

  1. Et bien contrairement à d’autres représentants élus eux travaillent réellement, ne pérorent pas. Il est temps que les « droites » fassent causes communes pour redorer le blason de la France et cesser d’être une province de l’UE. Pour que nous retrouvions nos valeurs, nos croyances et notre mode de vie sans subir ce que nous vivons actuellement

  2. Mes petits-enfants verront vraisemblablement le RN au pouvoir . Bardella ou Marion Maréchal ? A 84 ans , je ne suis pas sûr de vivre ce moment exceptionnel . Mais je sais que mes enfants , p.-e. et arrière-p.-e. voteront POUR ! Cela fera une dizaine de voix ? Beaucoup de mes anciens collègues pensent la même chose . Et je suis surpris de constater que d’autres connaissances , aujourd’hui , arrivent à la même conclusion .

  3. Le RN travaille à l’assemblée, c’est bien. Reconquête! travaille à travers le territoire, c’est bien. Les Patriotes, se font entendre régulièrement à travers la France, c’est bien. Il ne reste qu’a avoir une entente des droites, ce qui serait mieux.

  4. Mon Colonel,
    J’espère que lors de futures élections ce sera Mr BARDELA qui sera à la manoeuvre et que Mme LE PEN aura l’intelligence et le bon jugement de rester le plus en retrait que possible…A cette condition, tout est possible car les idées du RN, compte tenu de l’état lamentable dans lequel se trouve aujourd’hui notre Pays après 40 de règne partagé par la Droite Centriste et la Gauche Socialiste qui sont tous coupable du recul de la place de la France dans le concert des Nations…Marine s’est présentée plusieurs fois, et ça n’a jamais passé parce que le Nom de Le Pen en politique ramène systématiquement aux patriarche Jean Marie Le Pen et plombe irrémédiablement ce parti..Avec du sang neuf, de la jeunesse, l’exemple irréprochable donné par les élus RN, notamment les Maires élus et réélus dont personne aujourd’hui ne songe à critiquer la gestion qu’ils font de leurs villes, des gens du charisme et du sérieux comme Mr BARDELA…ça doit un jour ou l’autre faire sauter le verrou du bloc « pseudo Républicain » qui a fait perdre les élections plusieurs fois, avec des écarts de plus en plus minimes…Que les Nuppes, et tous leurs composants, les LR continuent à abattre la France et notre souveraineté au profit d’un mondialisme dont nous ne voulons pas, et forcément, ça finira par passer pour le RN…surtout avec tout ce qu’il se passe actuellement dans nos villes et même en milieu Rural.

  5. il m’est arrivé de vouloir réagir sur une position exprimée par un élu politique en envoyant un message sur son adresse à l’assemblée nationale. J’ai toujours eu des réponses rapides et claires quand il s’agissait des élus RN. Je dois dire également qu’il en a été de même de Bruno Retailleau ( réponse via son équipe) . Pour Renaissance, c’est le silence radio. Je n’ai pas encore tenté avec LFI…

  6. Le problème du RN c’est Marine le Pen…la seule carriériste car très peu compétente voire pas du tout..c’ets l’erreur de JMLP. Sans elle ce parti serait aux commandes depuis 2007. J’en veux pour exemple, entre autre localement, son attitude vis à vis des patriotes en plaçant au RN à la tête de mon département et le faisant élire à la région… un illettré minable et,comme on dit, « connu de la police et de la justice » (on dirait un coco), qui a réussi à faire fuir tous les patriotes au moment ou les électeurs se lassaient de la gauche…toujours au pouvoir. Il était évident qu’en claironnant, avec son passé judiciaire, que les handicapés font tache au FN d’abord puis au RN, ça aide pas et sent le nazisme défunt en 1945.

    1. Je ne vois pas ce qui vous permet de dire que Marine Le PEN « est très peu compétente voir pas du tout » Je la suis depuis très longtemps avant même qu’elle prenne la direction du mouvement Elle ne dit et ne fait que des choses sensées; En tous les cas j’espère pour le RN que vous n’en faites pas partie Vos réflexions sont pire que celle de la gauche extrême.

  7. Le R.N. à l’action dans l’A.N. et dans les Territoires, et RECONQUETE en Régions et Municipalités, et aussi au Sénat, pour que la France reste la France, avec ses particularités de Force et Histoire Millénaire, afin de conserver l’interface entre l’Occident (U.S. et le tout à l’Est inclus U.E. Bruxelles). L’encerclement politique stratégique, pour l’Union des Droites, et la Victoire au bout…

  8. Le RN va devenir un parti majoritaire, il peut remercier les L R qui continuent à suivre le dogmatisme d’une gauche qui conduit la France à sa disparition.
    Courage aux élus RN, vous n’êtes pas seuls, la France profonde se réveille.

    1. Dommage que le RN se comporte comme une opposition de carton. les français qui l’ont élu ne sont pas tous encartés au RN et attendaient une force d’opposition au parlement qu’ils ne constatent pas. Aussi, ils s’en rappelleront lors des élections suivantes

Laisser un commentaire