Editoriaux - 30 janvier 2019

Après le tournedos de Cholet, les pompiers auront encore moins de moyens

Depuis leur coup d’éclat où ils tournèrent le dos aux autorités lors d’une cérémonie, les pompiers de Cholet ne parviennent pas à éteindre la colère du maire. La rébellion date du 1er décembre et, depuis cette date, Gilles Bourdouleix est en éruption. Outragé, scandalisé, il avait quitté les festivités de la Sainte-Barbe, plantant là les autres notables qui hésitaient entre rester pour faire un barbecue ou suivre l’élu. Après quelques tergiversations, une voix officielle annonça dans les haut-parleurs que tout était fini. Terminé. Plus de barbe, plus de sainte, plus rien. Un peu plus loin, les pompiers regroupés déroulaient une banderole dénonçant le manque de moyens dont ils s’estimaient victimes. Le temps était maussade. Il pleuvait. La totale. Certains ont supposé que le maire était allé se recoucher. Il y a des jours, comme ça, où il est préférable de ne pas insister…

De retour à son bureau après douze heures de sommeil, l’heureux élu de Cholet ferma les volets et se mit à réfléchir à sa riposte. Il griffonnait des formules mathématiques, remplissait des éprouvettes, ouvrait des robinets. Ah, ils allaient voir ce qu’ils allaient voir. Après quelques semaines de recherches harassantes, Gilles Bourdouleix sortit de son bureau le visage noirci par quelques explosions intempestives et réunit l’intégralité du conseil municipal pour délivrer le fruit de ses travaux : les pompiers allaient être interdits de piscine et de stade. La sanction était inventive, limite art contemporain.

Indésirables au centre aquatique, tricards au stade omnisports. Manque de moyens ? Eh bien, ils en auraient encore moins ! Et qu’ils n’y reviennent pas, sinon, plus de lances à incendie et plus de grande échelle : ah ! ah ! ah ! Cholet serait réduite en cendres s’il le fallait, mais les insolents devaient payer. On ne tourne pas le dos à Dieu le maire.

À ses punitions, les pompiers ont répondu laconiquement : “On ne va pas gaspiller notre énergie sur des choses qui nous paraissent tellement invraisemblables !” Puis ils ont repris deux fois du tournedos…

À lire aussi

Image de Macron et Philippe amusés aux abords de Notre Dame : les explications surréalistes des médias

Ils se veulent avocats et ne font qu’enfoncer leur client. …