Les annoncent, avec des trémolos dans la voix, que le géant informatique Apple a des liquidités disponibles qui dépassent dorénavant les 250 milliards de dollars. Une grande partie de celles-ci se trouvent stockées à l’étranger.

Dans Le Figaro, on peut lire : “Le chiffre d’affaires trimestriel d’Apple grimpe ainsi de 4,6 % pour atteindre le montant considérable de 52,90 milliards de dollars qui est un peu moins élevé que prévu. Les marges brutes de l’entreprise atteignent 38, 9% ce qui dépasse légèrement les estimations. Enfin les profits d’Apple se hissent à 11,03 milliards de dollars, contre 10,52 l’année dernière […] Apple augmente son dividende de 10,5 % et porte de 175 milliards à 210 milliards de dollars son programme de rachat d’actions sur le marché.”

Par ailleurs, un article rapporte l’immersion d’un étudiant qui a passé six semaines chez un sous-traitant d’Apple pour un projet universitaire. Il en raconte le quotidien : des centaines de vis à tourner durant des nuits de travail de douze heures. Un sommier dans une chambre partagée avec sept autres ouvriers… un salaire un peu au-dessus de la moyenne nationale : 450 dollars en étant logé…

Les merveilles de la technologie ainsi produits seront vendus très cher aux bobos du monde entier.

Ces pratiques peuvent se résumer par la trilogie suivante : produire le moins cher possible dans les enfers sociaux, vendre le plus cher possible dans les temples de la consommation, placer les bénéfices dans les paradis fiscaux pour s’exonérer des .

Ainsi va la heureuse que nous vantent nos libéraux-libertaires.

6 mai 2017

Partager
BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

À lire aussi

Projet EDF Hercule, au service des affairistes !

Hercule est bien nommé : selon la mythologie, ce fils de Zeus tua ses enfants dans un mome…