[Point de vue] Macron au Salon : entre démentir et mentir… Du calme, M. le Président !

macron salon de l'agiculture

Le Salon de l'agriculture devait, selon le plan de communication de l’Élysée, marquer un point d'orgue à la crise agricole qui n'en finit pas de s'étirer et perturbe l'agenda politique de la majorité. Tout était donc pensé pour assurer une déambulation triomphale à Emmanuel Macron. Les images des bousculades entre agriculteurs et CRS, le retard de l'ouverture du Salon et les prises de parole courroucées du Président sous les huées montrent l'ampleur du fiasco.

Comment aurait-il pu inviter un mouvement qu’il « avait proposé de dissoudre » ?

Les communicants élyséens avaient pourtant eu une formidable idée : un « Grand débat » avec tous les acteurs, même les plus insolites, les plus disqualifiés, comme ces Soulèvements de la Terre. Vendredi soir, devant le tollé unanime, l'Élysée était contraint d'annuler et parlait d'« erreur ». Mais samedi, Emmanuel Macron lui-même, remonté comme il sait l'être quand il est pris en flagrant délit, démentait « fermement » : « Toute cette histoire m’a mis en colère », déclarait-il en plein Salon. Comment aurait-il pu inviter un mouvement qu’il « avait proposé de dissoudre » ? Ben oui, quoi, comment l'apôtre du « en même temps » permanent aurait-il pu avoir l'idée de ce nouveau grand écart ? L'électeur macroniste moyen approuvait depuis son canapé cette colère du parti de la raison. Mais c'était compter sans le communiqué des Soulèvements de la Terre qui, dans l'après-midi, démentait le démenti présidentiel et confirmait que le pouvoir les avait bien approchés : « L’Élysée, par l'intermédiaire des cabinets de Pascal Canfin et Gabriel Attal, ont bien cherché à contacter des membres des Soulèvements de la Terre afin de nous inviter à ce débat. En effet, le jeudi 22 février, à partir de 18 h, un député européen EELV confirme avoir transmis le numéro de téléphone d’une de nos porte-parole au cabinet de Pascal Canfin (RE), qui était en charge de faire le lien avec l’Élysée pour nous inviter à ce "grand débat". Des membres du cabinet de Gabriel Attal ont contacté une responsable politique nationale d’EELV afin de récupérer un contact chez les Soulèvements de la Terre. Cela rejoint les annonces de l'Élysée concernant notre invitation, lors de la conférence de presse du jeudi 22 février. » Donc, si l'on en croit ce communiqué, premier mensonge présidentiel du jour. Le Point a révélé que deux conseillers du président, Matthias Ginet et Benoît Faraco, proches de Canfin et Hulot, étaient à l'origine de ces contacts.

La une de La Marseillaise 

Pour le second acte du jour, toujours selon le plan peut-être ourdi par ces deux stratèges (1 Je crois trianguler - je fais n'importe quoi -, 2 Je démens, 3 Je mens), le lecteur de Boulevard Voltaire doit s'imposer un autre défi : après un communiqué des Soulèvements, la une de La Marseillaise, journal très à gauche ! Et cette phrase, qui a déclenché un autre tollé : « Les smicards préfèrent les abonnements VOD à une alimentation plus saine. » La crise de l'agriculture bio ? Mais c'est la faute à ces salauds de smicards ! Indignation sur les réseaux sociaux (même Olivier Faure est sorti de son trou). Puis démenti de l'Élysée. Toujours aussi « fermement ». Sauf que, là encore, le crime a ses témoins. La Marseillaise a donc donné ses sources. Et « un syndicaliste de la Confédération syndicale agricole des exploitants familiaux (MODEF) présent à la réunion », Raymond Girardi, vice-président du MODEF, a confirmé : « Oui, nous y étions plusieurs et je confirme bien que nous avons entendu cela. »

Le député européen Thierry Mariani a parfaitement identifié la constance d'Emmanuel Macron à l'œuvre ici :

Injurier le RN

Troisième exploit du Président : une attaque politicienne et injurieuse contre le RN. Car les bonnets jaunes, c'est le déguisement de Marine Le Pen et Jordan Bardella, c'est bien connu. Emmanuel Macron s'en est donc pris à ces agriculteurs en colère qui seraient « là pour servir un projet politique, celui du Rassemblement national » ! Et vlan, « le RN, c'est le parti du Frexit », avec son « projet de décroissance et de bêtise » ! Marine n'a eu qu'à tweeter cette phrase, et ce mot, décidément très présidentiel : « mensonge ».

Macron au Salon 2024 : trois mensonges et un soulèvement, qui n'est pas celui que l'on attendait. Cela fait beaucoup, en une journée. En ce 24 février, pour dénoncer ces trois mensonges du président de la République, le coq de la ferme France a chanté. Et il a chanté la Marseillaise.

Frédéric Sirgant
Frédéric Sirgant
Chroniqueur à BV, professeur d'Histoire

Vos commentaires

157 commentaires

  1. Le Salon de l’Agriculture est la fête des Paysans, la récompense de leur travail acharné. Macron a réussi l’exploit de le transformer en un Enfer !

  2. L’OTAN et les leaders des principaux pays de l’Alliance ont, tous, opposé un démenti catégorique à cette folie. Poutine, de son coté, ayant été on ne peut plus clair sur les conséquences d’une telle option. Macron apparait désormais aux yeux du monde entier comme un « déséquilibré » comme quelqu’un qui parle comme parlent les fous qui ne savent pas ce qu’ils disent incapables de mesurer la portée de leur propos. Macron et Deschanel, aucune différence. Si ! Une. Deschanel avait la guerre derrière lui. Macron l’a peut être devant.

  3. Au fou ! Il devient VITAL pour la France et les Français de destituer Macron. Macron est totalement irresponsable et inconscient quand il « n’exclut pas » l’envoi de troupe françaises en Ukraine. C’est de la folie furieuse. Mesdames et Messieurs les Députés, oubliez vos querelles et vos divergences ! Destituez Macron ! La vie de vos enfants et petits enfants en dépend. Nos vies en dépendent.

  4. La macronie, et Macron en tête, est en train de perdre complètement les pédales. Qu’un président de la République s’abaisse à ce point dans le mensonge, les propos insultants, la grossièreté, l’agressivité vis à vis d’un parti politique dûment représenté à l’Assemblée, est du jamais vu. Et le comble est qu’il est persuadé de pouvoir se le permettre tellement en son for intérieur il est persuadé que la grande majorité des Français sont des idiots à qui du haut de son Olympe il pourra faire avaler n’importe quoi. Le tout précédé de ces sommets que sont l’interview donnée à l’Huma (ce qu’aucun président n’avait commis depuis que ce journal existe) et de son discours au Panthéon honorant « l’idéal communiste » (des millions de morts par centaines à son actif).

  5. Il est grand temps de demander sa destitution ! Car il a encore 3 ans à sévir contre la France et les Francais.
    Le pire « Président » de la 5eme République !!!

    • Menteur, mais excellent séducteur qui a réussit à b…ser les paysans . Ce machiavel va mettre définitivement la France dans les pays du tiers monde. Et en plus ce petit … a la prétention de faire peur à Poutine. Mais qui a engendré un tel individu ?

    • Il faut arrêter la machine infernale. Pendant que nous le regardons s’agiter au Salon de l’Agriculture il mêne la France et l’Europe à la guerre, en toute illégalité, sans la moindre consultation du Parlement. Le malheur arrive.

    • Vous croyez qu’une majorité de senateurs et députés vont sortir leur groin de la gamelle pour lancer une procédure de destitution ?? Jamais..malheureusement !!

  6. Urgence peut être pas hors sujet car il s’agit de l’avenir du pays : selon un quotidien notre cavalier de l’apocalypse n’exclut plus l’envoie de troupes françaises en Ukraine …

    • Il faut que la France se soulève contre cette incarnation du mal. C’est un grand manipulateur comme l’a été de gaulle. Deux faux jetons.

  7. Qui sait! peut-être que le président ne sais pas lui même qu’il est d’ « extrême drouate »?
    Dans tous les cas ce dont nous sommes sur c’est qu’il extrêmement menteur.

  8. Ce qui est surprenant, c’est qu’il se trouve encore des gens qui perdent leur temps à tenter de dialoguer avec ce mythomane…

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois