Une nouvelle fois, ce samedi 21 août, des dizaines de milliers de Français se sont mobilisés dans tout le pays pour exprimer leur colère face à l’obligation du passe sanitaire. Deux semaines après que le a validé la loi sur l’extension du passe et que cette dernière est entrée en application, les récalcitrants continuent à manifester dans les rues de centaines de villes.

Les anti-passe sanitaire forment un mouvement massif, apolitique et particulièrement décentralisé. En effet, chaque samedi depuis le début du mois de juillet, la capitale comme la province voient des manifestants envahir les rues par milliers dans l’espoir de se faire entendre par le gouvernement ; pour l’instant, en vain.

Ainsi, la colère des mobilisés s’est encore une fois fait entendre dans tout l’Hexagone : Marseille, Nice, Brest, mais aussi des zones plus rurales comme Figeac, dans le Lot, ou encore à Vannes, en Bretagne. Boulevard Voltaire était présent à la manifestation parisienne lancée à l’appel de et son mouvement Les Patriotes. Comme depuis le début du mouvement, c’est dans le calme et dans une atmosphère bon enfant que la protestation s’est déroulée. Partie de la place Denfert-Rochereau pour rejoindre la place Vauban, le cortège a facilement rassemblé plus de 7.000 personnes issues, là encore, d’un vaste horizon de diversité sociale et démographique.

Face à l’intransigeance du gouvernement d’Emmanuel Macron, les manifestants promettent d’être, eux aussi, intransigeants jusqu’au bout. Et il est difficile de croire le contraire, le mouvement anti-passe sanitaire commence à s’inscrire dans la durée, chose quelque peu spectaculaire pour un mouvement contestataire né au cœur des d’été. Ici et là, les manifestants on fait comprendre qu’ils ne décoléreraient pas de sitôt et que la rentrée serait mouvementée. Affaire plus qu’à suivre, donc.

21 août 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.