Armées - Editoriaux - Livres - 31 janvier 2019

Livre : Responsabilité absolue, la méthode des Navy SEALs pour réussir, de Jocko Willink et Leif Babin

Cliquez pour acheter

Responsabilité absolue, la méthode des Navy SEALs pour réussir : cet ouvrage, publié aux Éditions Ring, de Jocko Willink et Leif Babin, deux anciens mythiques officiers Navy SEALs, décrivent, à l’aide d’exemples des combats qu’ils ont menés, les principales vertus d’un chef, d’un leader.

Ces deux hommes ont fait partie de l’unité la plus décorée engagée en Irak, du fait de succès éclatants dans des opérations extrêmement périlleuses. Leur expérience de la guerre et du commandement leur a fait prendre conscience de l’importance du leader dans la réussite d’une mission, quelle qu’elle soit.

Revenus aux États Unis, ces deux officiers SEALs ont pris en main la formation des officiers SEALs et leur ont appris à être de vrai leaders, en toutes circonstances et dans les situations les plus tendues. Ils ont élaboré « les lois de la guerre : courir et avancer, simplifier, prioriser et exécuter » qui permettent au leader de savoir quoi faire en toutes circonstances.

Depuis lors, Jocko Willink et Leif Babin se servent de cette expérience du combat pour proposer aux dirigeants d’entreprise des formations en leadership, car leurs principes « s’appliquent aussi au monde civil ».

Cet ouvrage résume leur théorie du leadership. Conscients que de nombreux auteurs écrivent déjà sur le sujet, comme par exemple le général Pierre de Villiers en France, les deux officiers veulent mettre en avant leur expérience du combat en proposant une théorie du leadership pour le moins radicale.

Cette théorie a fait ses preuves, elle est aujourd’hui pratiquée dans bon nombre de grandes entreprises et les résultats sont impressionnants. Le concept de responsabilité absolue est avant tout « un état d’esprit » de responsabilité. « Les leaders doivent tout assumer dans leur monde. Il n’y a personne d’autre à blâmer ».

Tout d’abord, les auteurs traitent du « combat intérieur », le leader ne doit pas se « chercher d’excuses », si la mission ne réussit pas, il en est le seul responsable, il faut donc mieux entraîner ses subordonnés, mieux expliquer, donner l’exemple. Le leader doit aussi croire au projet, pour mieux le faire accepter.

Ensuite, les auteurs évoquent « les lois du combat » décrites plus haut et qui permettent à un leader, et donc à son équipe, de réaliser son objectif.

Enfin, la dernière partie, intitulée « consolider la victoire », traite de l’équilibre et du haut niveau d’exigence que doit maintenir le leader pour que son équipe reste au maximum de son efficacité.

Leur expérience au cœur d’une des guerres modernes des plus violentes leur donne la légitimité de parler de ce concept si étudié du leadership. Les principes du combat imposent une responsabilité absolue de la part du leader puisqu’il est responsable de la vie même de ses hommes, et de la sienne. La transposition au monde civil donne donc une doctrine exigeante du leadership. Ce livre n’est pas seulement de la vague théorie truffée de poncifs comme on a pu le voir dans bien des ouvrages à ce sujet. Chaque thème est traité en trois parties.

Premièrement, il y a le récit de guerre : comment l’officier SEALs, lors d’un combat, s’est aperçu de l’importance cruciale d’un trait caractéristique du leader. Puis vient la théorie, « le principe » qui va être appliquée lors de la troisième partie de la démonstration dans un exemple concret vécu dans une entreprise ayant fait appel à leur aide.

En bref, un excellent ouvrage sur un sujet où il est difficile de se démarquer, et c’est pourtant ce qu’ont réussi à faire Jocko Willink et Leif Babin en produisant un livre théorique et pratique des plus exhaustifs.

À lire aussi

Symphonia, l’épopée musicale

Ce spectacle est une véritable bouffée d’air frais dans un monde du spectacle aujourd’hui …