Le prix des carburants flambe, et que fait l’État ?

essence fuel_refueling_gas_station_oil_gasoline-1231214.jpg!d

La hausse du prix des carburants continue. Cette semaine, d’après les chiffres publiés par le ministère de la Transition écologique, le prix du gazole est de 1,62 euro (rappelons qu’en octobre 2018, début de la crise des gilets jaunes, le prix était de 1,53) et le prix du SP95 de 1,68 euro (hausse de 2 centimes par rapport à la semaine précédente). Et la hausse est bien partie pour se poursuivre, nous avertit le ministère de l’Économie.

Pour faire face aux problèmes de pouvoir d’achat engendrés par cette hausse des prix, le gouvernement a, depuis le mois d’octobre, réfléchi à la question et, après avoir planché sur plusieurs éventualités, notamment une baisse de la fiscalité, il a choisi le chèque inflation. Ainsi, depuis décembre, 38 millions de Français ont reçu ou vont recevoir un virement de 100 euros.

Un cadeau pour les Français qui continueront à avoir un carburant toujours aussi cher. Mais, au moins, ce cadeau a le mérite d’être visible ! Et le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, ne prend même pas la peine de cacher le clientélisme de cette mesure : « Un centime de baisse sur le litre de carburant représente un demi-milliard d’euros, donc c’est très coûteux pour un résultat que les Français ne verront pas. Il vaut mieux préférer l’option du chèque carburant. » Si on se réfère à ce calcul, baisser de 10 centimes reviendrait à 5 milliards d’euros ! Il est donc beaucoup plus intéressant de débourser 3,8 milliards pour 38 millions de Français qui pourront dire merci. À quelle occasion ?

Notons aussi que si la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) est gelée depuis la crise des gilets jaunes, la hausse du prix des carburants n’a pas empêché la hausse de la TVA sur les carburants estimée à « 1 milliard d'euros supplémentaires dans les caisses de Bercy. » La question demeure : qui en paiera les frais ?

 

 

Vos commentaires

35 commentaires

  1. Carburant le plus cher d Europe ! Autoroute les plus chères d Europes ,TVA sur l achat des voitures neuves la plus chère d Europe !!!!!!

    Je suis surpris que personne de soit descendu dans la rue pour manifester contre contre cette spoliation !!

  2. Il convient également de rappeler à nos responsables que les cadeaux il les font avec notre argent qui ne leur appartient pas !

  3. Suis très étonné que personne ne parle du prix du baril en octobre 18…quasi le double du prix actuel !! comment peut on expliquer le prix actuel du carburant ?
    Est ce qu’un journaliste pourrait rechercher par le passé une situation avec prix du baril actuel et prix des carburants au meme moment ….vous aurez des surprises!
    Situation actuelle = hold up …..

  4. Une question : pourquoi ne parle-t-on pas ou peu du GPL, qui lui est 0,90 et quelques centimes et non polluant.? Est ce que les pétroliers y auraient des intérêts à l’oublier?
    De plus les prix des véhicules sont toujours nettement moins cher que cette pile électrique !

  5. Ce n’est pas tant l’Etat qui encaisse ces taxes que les macroniens qui bradent tout à tout le monde y compris aux pétroliers pour «  financer » leur campagne… alors qu’il n’a même pas le courage l’honneur et l’honnêteté de se déclarer !

  6. Le prix des carburants flambe, et que fait l’État ? il remplit les caisses plus ça monte plus la T V A leur rapporte !! ou sont passé les gilets jaunes ?

  7. Si les gilets jaunes ne réagissent pas à ces augmentations, c’est qu’ils attendent leur heure après les élections si celles-ci ne leur plaisent pas… Après l’été Z0ZZ, ils risquent d’égayer nos ronds points!

  8. Que fait l’Etat ? Ben, il empoche. Il ne faut pas avoir la mémoire courte : quand l’Emmerdeur a dit, il y a deux ans : ´´ quoiqu’il en coûte ´´, il fallait entendre ´´ quoiqu’il vous en coûte ´´. Maintenant, il faut récupérer le ´´ pognon de dingue ´´, et ce n’est qu’un début.

  9. Et toujours pas de Gilets Jaunes aux ronds points ! Ils ont toutes et tous le Covid ! Ils ont la pris la peur du siècle…..Ce n’était donc pas la peine de se révolter en 2018 si c’est pour en rester là…Car maintenant je le sais, j’ai le Covid à plus de 70 ans, et ce n’est rien d’autre qu’une forte grippe, et même moins grave, pour tous ceux qui ont de bonnes défenses immunitaires. Seuls les oxygénations peuvent aller à l’hôpital, mais aussi à domicile ça existe…

  10. En intervenant énergiquement sur la fraude sociale il y a 50 milliards de baisse possible sur les carburants.

  11. en 2012, je fais le plein de gazole à LANGRES au tarif de 1,43 le litre. Le baril de pétrole est alors à 108 dollars. Depuis, le gouvernement n’a cessé les taxes. Aujourd’hui le baril est aux environs de 87 dollars et le gazole proche de 1,70 euros le litre. Cherchez l’erreur

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois