Hapsatou Sy a annoncé qu’elle avait été nommée conseillère royale des Émirats arabes unis. L’ancienne chroniqueuse télévisée avait quitté le groupe Canal+ qui était devenu, selon elle, « une caisse de résonance des thèses extrêmes à l’opposé de [ses] valeurs ». Hapsatou Sy aura vite retrouvé un poste, après son départ, le 31 août dernier.

« Très heureuse de [vous] annoncer que je suis nommée conseillère royale des Émirats arabes unis », a-t-elle révélé sur ses réseaux sociaux, expliquant qu’elle sera conseillère du cheikh Ahmed Bin Faisal Al Qassimi et participera au sommet Afrique-Dubaï, « première édition à promouvoir l’Afrique sur le continent du Moyen-Orient » (sic).

Droits de l’homme

Les Émirats arabes unis sont un État fédéral composé de sept émirats. Ce pays est classé 118e en termes de liberté de la presse par Reporters sans frontières. L’homosexualité et l’adultère y sont encore passibles de la peine de mort et, selon Human Rights Watch, les femmes y sont victimes de discrimination. Des valeurs compatibles avec celles d’Hapsatou Sy ?

 

21 septembre 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.