[EDITO] En off, un dirigeant RN mitraille l’attitude des LR et leurs divisions

shutterstock_editorial_2173357809.jpg
shutterstock_editorial_2173357809.jpg

Pas de cadeau, pas de circonstances atténuantes, pas de pitié, pas de quartier. Après l’intervention de Bruno Retailleau, sur TF1, ce lundi soir 8 juillet, et le ralliement d’Aurélien Pradié, le RN taille en pièces ce qui reste de la famille politique héritière du RPR de Jacques Chirac et de l’UMP de Nicolas Sarkozy.

Pour lui, la stratégie de la gamelle apparaît au grand jour. Ainsi, Aurélien Pradié, qui avait récemment réanimé son propre micro-parti, baptisé « Du courage ! », a lâché le morceau, ce 9 juillet : « La seule voie possible, c'est la cohabitation », assure le député du Lot, qui tente une échappée, comme sur le Tour de France, en tendant la main au président de la République. « Le fonctionnement de la démocratie va devoir être très différent de tout ce que nous avons connu jusque-là », a-t-il lancé aux journalistes. Pradié emporterait, dans ce qui ressemble à une aventure personnelle, une quinzaine de députés pour créer un groupe parlementaire. Lesquels ? Mystère. Après les ralliements à la Macronie de Le Maire, Darmanin ou Dati, d’autres semblent se préparer, donnant raison à la stratégie macronesque. À sa façon, Pradié prend Bruno Retailleau au mot : « La marque LR est morte », lançait ainsi le président du groupe LR au Sénat, sur TF1, la veille, appelant à « reconstruire un grand parti de droite pour la France ». Combien, pour y croire ?

« Bellamy est consternant »

Il ne faudra pas compter sur le principal parti de droite en France pour les plaindre. Devant le délitement des LR, le RN sort aujourd’hui la mitrailleuse lourde. « Les LR, on ne les regarde pas, on ne les voit pas, ils n’existent pas », assassine un dirigeant du parti, joint par BV, ce 9 juillet. « C’est un conglomérat de divers droite qui se maintiennent dans des baronnies et jouent pour leur pomme, poursuit-il. Ce parti n’a pas d’existence, pas d’envie, pas de projet collectif. Ils sont avec le système, contre nous. »

Mais LR compte nombre d’anciens ministres ou de ministrables qui pourraient être précieux au RN pour crédibiliser sa marche vers le pouvoir. « Les ministrables ? Ils ne viendront pas : pour se marier, il faut être deux », exécute-t-il, avant de détruire un par un les hiérarques. Bruno Retailleau, un homme de conviction de droite ? « Retailleau présente des candidats contre nous », sous entendu : quitte à faire perdre la droite, coupe notre dirigeant. Laurent Wauquiez, qui prépare activement son retour ? « Au soir du premier tour des législatives, il pleurait contre le candidat du RN. » Wauquiez a, en effet, vitupéré le parachutage de ce candidat qui n’aurait pas pu voter dans la circonscription où il se présentait, selon lui. François-Xavier Bellamy ? « Bellamy est consternant : il a fait campagne contre von der Leyen avant d’accepter un poste de vice-président dans le parti de la même von der Leyen. » François-Xavier Bellamy est, en effet, devenu vice-président du PPE, le parti de von der Leyen, le 19 juin dernier. Nadine Morano ? « Morano, on parle avec elle, et quand il faut voter, elle vote à gauche ou pour la reconnaissance du réfugié climatique. » Un statut porteur d'un risque migratoire majeur. Nadine Morano a, de fait, annoncé son intention de voter à gauche lors des législatives. Conclusion : « Il n’y a aucune illusion à avoir, et pas un pour rattraper l’autre : ce sont des crapules ! », termine ce dirigeant du RN, sans concessions.

Pourtant, le président des LR Éric Ciotti a fait le pas vers une alliance officielle avec le RN. Il est, certes, seul parmi les cadres à ce jour, à l'exception méritoire de Guilhem Carayon, mais Ciotti est suivi par des électeurs. D’autres cadres se décideront-ils plus tard ? Ce n’est pas impossible en théorie, quoi qu'on en dise au RN, mais il leur faudra choisir entre le confort et le combat. En attendant, le RN et Ciotti jouent bien seuls contre tous.

Marc Baudriller
Marc Baudriller
Directeur adjoint de la rédaction de BV, éditorialiste

Vos commentaires

86 commentaires

  1. Le proverbe dit qu' » A tout malheur il y a quelque chose de bon à retirer ». Au moins cette dissolution aura eu le mérite de faire voir le vrai visage de chacun. Des incohérences du pays, de ses élites, de son électorat, des limites de chacun. Si « la forme c’est le fond qui remonte à la surface » on est vraiment collectivement pas beau à voir.

  2. Ciotti a osé faire le pas , il y a tout de même des courageux chez les LR ; les autres ne sont que des profiteurs et des lâches sans conviction ; les voir , en ce moment , tenter de refaire surface pour s ‘ emparer d ‘ un pouvoir qu ‘ ils ne méritent pas est pitoyable

      • Si en son temps, le RN avait accepté la main tendue de RECONQUÊTE avant que Macron ne soit réélu, cette union aurait été une force considérable pour tirer la France du déclin et nous n’en serions pas là. Malheureusement, le RN a choisi de faire « cavalier seul » et à cette époque, cela révélait que le RN bataillait plus pour le pouvoir et ses privilèges que pour sauver la France.

      • Pour répondre à G Mousset. J’ai 82 ans et me déplace avec une canne. J’ai vu beaucoup de choses dans ma vie mais une pareille corruption, jamais! Se déplacer pour ça?…On verra!… Même le milieu médical, dont nous faisions partie est pourri (pas tous, heureusement!) Les journées de 10 h. nous connaissons, les impôts prélèvements et contraintes de toutes sortes aussi. Je suis fatiguée et je crois que je vais faire comme la petite chèvre de Mr. Seguin, qui après s’être battue toute la nuit, se laisse manger par le loup. Merci tout de même. Soyez vigilants car une nouvelle vague de virus mortel est « en marche »…

  3. Honnêtement…la stratégie du « seul contre tous » a-t-elle quelque espoir de s’avérer un jour payante ? N’est-ce pas, dans la réalité des faits, celle du R. N., notamment vis à vis de Reconquête, s’il fallait commencer par là ? Fustiger systématiquement les « appareils » me paraît délétère au vu de la nécessité de certaines exigences tactiques occasionnelles, comme m’a paru grotesque la fausse polémique autour de la binationalité et les conséquences qu’elle a engendré…

    • La binationalité pose question pour des postes électifs.
      Que penser d’un franco Tunisiens lfi qui veut plus de visa pour les magrebins.
      Ou bien un autre député lfi franco égyptien du 93 .
      Qui fait allégeance aux frères musulmans

      • Il n’y a pas que pour les postes électifs, Pour les déclarations de patrimoine aussi, Combien de franco-quelque chose ont du pognon planqué dans le 2me pays sans que le fisc français soit même au courant. Il faut interdire la binationalité, source de nombreux trafics.

  4. Ce dirigeant RN (qui n’assume même pas de dire qui il est) a totalement tord concernant F.X Bellamy : La stratégie de FXB est parfaitement intelligente et cohérente. Dans la précédente législature, il s’est battu pour faire passer des amendements « vraiment de droite » pour empêcher les wokistes de faire tout ce qu’ils voulaient (cf. campagnes en faveur du hijab, le nucléaire, etc.). En étant vice-président, il monte d’un cran, et à ce poste va pouvoir intensifier son action en faisant barrage, autant qu’il le pourra, à tous les délires de Van der Leyen. Parfois, le RN est vraiment bas de plafond (pour info, j’ai voté aux législatives pour un LR-RN).

    • Belleamy , dont la 8eme de liste .
      Côtoie les islamistes turcs..
      Accusée de liens sulfureux avec les islamistes turcs, Nathalie Colin-Oesterlé, 8e sur la liste LR de François Bellamy, attaque Marion Maréchal et Damien Rieu en justice

      Sur le Facebook de Nathalie Colin, on découvre de nombreuses publications avec les loups gris.

      Sur ses photos, elle publie même leur logo ou bien la mention « Bozkurt » (loups gris

  5. Les LR (hors Ciotti) sont les seuls qui ne trahissent pas leurs électeurs par des revirements de dernière minute. En fait, aucune surprise possible, leurs électeurs sont prévenus à l’avance que leurs élus vont tapiner pour le plus offrant en collaborant à une politique de préférence centriste, tout en faisant croire qu’is sont de droite. Ca fait un demi-siécle que cela dure pour le plus grand bonheur d’une classe moyenne aisée en voie de disparition qui pense qu’une droite « modérée et éclairée » va les mener quelque part.

  6. Comme dans Astérix, je crois que nous allons assister à une nouvelle guerre des Chefs où ils vont s’étriper comme des charognards pour décrocher les privilèges du Pouvoir ou pour sauver la France et son peuple ! En attendant, c’est pitoyable et consternant.

  7. Tout ça basé sur le témoignage anonyme d’un prétendu dirigeant R.N. ? Tout cela n’est pas très journalistique… Le R.N. n’y arrivera jamais seul : quelle drôle de manière de traiter ses futurs alliés (mais le R.N. ne reconnaît que les ralliés !)

  8. LR en Belgique, c’est MR, un parti qui produit un gars comme Charles Michel qui signe  » coûte que coûte » selon ses propres termes la pacte de Marrakech bien connu, je ne précise pas ici. C’était contre la volonté politique car son gouvernement ( et oui il était premier ministre) et l’avis du parti dominant, la NVA qui a fait tomber le gouvernement et amené une crise majeure, coûte que coûte ça coûte parfois cher !
    Quand au RN, je rappelle que l’enjeu avant l’élection était le rétablissement de la France ou son effondrement, et le scrutin est passé, la dictature s’installe déjà comme en 1933, les démocrates peuvent encore aller au parlement mais il va se transformer en Reichtag, déjà les députes RN ne sont pas autorisés à prendre des responsabilités, ils sont encore tolérés mais pour combien de temps. La campagne du RN n’a pas été bonne, jouer au vainqueur avant le scrutin n’est pas bon, il faut au contraire mobiliser et faire peur, ce que fait à souhait la gauche, en général la droite est lisse, respectable, éduquée, non-violente, mais c’est la gauche qui est place de la République, gauche qui n’a pas d’ « erreur de casting » non, non, du tout, gauche qui utilise des méthodes hitlériennes, la menace, le lynchage, les médias, les pubs, la presse, les peoples pour son plus grand plaisir ! Les jeux sont faits, Bardella est à Strasbourg, Maréchal est seule au parlement européen, Zemmour dans les orties, le RN doit se refaire et bien cogiter et rapidement car un nouveau scrutin est sans doute en gestation. La France est en danger, une république populaire se met en place, une RDA à la mode française, anarchie,pénurie, bourrage de crânes, désinformation, chasse au patriote, etc. etc. inutile de faire un dessin !

  9. Les LR dits courant historique,sont gauchos compatibles,comme l’étaient ,peu ou prou,le RPR et l’UMP,surtout du temps de la chiraquie.Quant au RN,que les médias persistent à classer à l’ED,il a invité J. Bigot,chroniqueur transfuge de CNews,à le rejoindre.Or Bigot se revendique d’être de gauche .Il apparait dès lors,que le RN est de gauche.D’autant qu’ il conteste le grand remplacement,la guerre de civilisations et nous affirme que l’islam est compatible avec la France.N’oublions pas que la Le Pen défendait les sans papiers autrefois.Il reste toujours quelque chose d’un tel positionnement professionnel.Mais vu sa façonde voter,le troupeau électoral cautionne clairement .

  10. La droite, c’est un machin, une peau de chagrin. Le NFP, un agglomerat minable qui prétend avoir gagné les
    élections, alors qu’ils les a perdues… moins de voix que le RN. Il prétend néanmoins imposer son programme, rien que son programme. Mais, où va t’on ?

Laisser un commentaire

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois