La religion musulmane et l’immigration imposent une révolution des mœurs en France. Le ramadan s’est terminé ce dimanche 1er mai, les fêtes de l’aïd el-fitr sont tombées le lundi suivant. Matthieu Chevallier, dans son article sur l’émission de France 2 « La nNit du ramadan », note à quel point il « est frappant de voir que l’islam tient une place plus importante dans le service public que le catholicisme, la religion qui a fait la France ». Notre lecteur qui signe Merdalors, un poil pessimiste, y voit « une preuve de plus que le choix de nos dirigeants et des est fait. L’avènement d’une république islamique n’est plus qu’une formalité… » Des craintes et des reproches adressés non pas tant à la religion musulmane qu’à l’État et à ses décisions, néfastes pour la société.

Un État qui laisse les femmes porter le voile et le burkini sur les plages. Le maire de Grenoble a en effet évoqué l’autorisation du port du burkini dans les piscines municipales, rappelle Capucine Gidoin dans son article « Le maire de Grenoble relance le débat sur le burkini : le feuilleton rebondit depuis 2016 ». Selon Éric Piolle, « il n’y a pas de règles dans la mode » et ce serait une entrave à la liberté que d’interdire le maillot de bain islamique.

Nos lecteurs sont loin d'être d'accord avec le maire de Grenoble ! Vos commentaires condamnent une nouvelle fois les décisions d'un État que vous qualifiez de démissionnaire. Vous y voyez avec raison l’évidence du bilan de nos dirigeants depuis des années. « Quarante ans de laxisme, de soumission, de lâcheté de nos élites et voilà le résultat. Pauvre France », écrit Bernard Leconte. Les décisions de nos élites et la elle-même, contrainte de s’adapter à ce phénomène nouveau du XXIe siècle - l’islamisation de la France -, vont dans le sens du laxisme aveugle. Anne Aurore Angélique le souligne : « Incroyable que le topless et le burkini soient autorisés dans les piscines… Le est en marche. » Précisons, tout de même, que le topless n'est pas encore permis en France dans les piscines. Cela viendra peut-être, la ville de Göttingen en Allemagne vient en tout cas de l'autoriser.

L’immigration, toujours elle, provoque cette incroyable affaire des squatteurs à Marseille. L’article « Des Nigérians squatteurs à Marseille : mais où passent donc les milliards de la politique de la ville » ? retrace les événements. « Le seul qui a la solution, c’est Zemmour qui a proposé une immigration zéro », commente Josée Perlaut. « Mais les Français préfèrent voter pour les islamo-gauchistes qui détruisent la France. Donc, inutile de les plaindre, ils ont ce qu’ils souhaitent. » Notre lectrice vise à la fois les 18 millions de Français qui ont voté pour Emmanuel Macron, un chef d'État qui « détruit la France » depuis déjà cinq ans, et les responsables politiques en général. Tous laissent la France périr à petit feu depuis plus de vingt ans, accuse-t-elle.

Cette même France saccagée par des militants antifa, dimanche 1er mai, en marge du défilé traditionnel pour la fête du Travail. Certains de ses militants ont été arrêtés et mis en examen, notamment la militante connue pour avoir frappé un pompier de Paris alors qu’il était en train d’éteindre un feu allumé au milieu de la rue. Au tribunal de Paris, ce mercredi 4 mai, une dizaine d’entre eux comparaissaient devant la juge Isabelle Prévost-Desprez. Vous avez été nombreux à réagir vivement en apprenant qu’ils étaient tous issus de la bourgeoisie. « C’est bien la clique bobo habituelle, propre sur elle, qui fout le bordel, lance Jack Chevalier. Tous ces cerveaux formés par les syndicats étudiants “de Gôche”, mais friqués, ne sont que les représentants de la lie de la gauche caviar française qui vote Mélenchon. »

Cette révolution des mœurs, des Français la laissent faire, voire y participent. Mais ils sont de plus en plus nombreux, le scrutin présidentiel en témoigne, à réagir.

8 mai 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

5 4 votes
Votre avis ?
65 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires