L'humoriste Anne Roumanoff nous le répète : « On ne nous dit pas tout ! » Avez-vous entendu parler, par exemple, de l’inquiétude de l'industrie des télécommunications devant l’éventualité de coupures de courant, cet hiver ? Le souci vient d’être révélé par un récent article de l'agence Reuters, institution à laquelle tous les grands médias sont pourtant abonnés. On y apprend qu’en cas de pénurie, Enedis « prévoit des coupures de courant pouvant aller jusqu'à deux heures dans le pire des cas ».

Mais, égalité républicaine obligeant, elles « n'affecteraient que certaines parties du pays à tour de rôle », mais « les services essentiels tels que les hôpitaux, la police, l’armée et le gouvernement ne ser[aient] pas touchés ». Fort bien, mais des services d’urgence avec du réseau si les appelants, eux, n’en ont pas plus que de ligne filaire, ça ne sert pas à grand-chose !

Qu’en serait-il des émetteurs et des centaines de milliers d’antennes-relais en cas de coupures ? Eh bien, ils continueraient à fonctionner grâce à leurs batteries de secours ; seulement celles-ci « durent environ 30 minutes ». Donc un risque possible de coma profond de téléphonie mobile, sans parler d’Internet, pendant une heure et demie. Voire plus, car il ne suffit pas de pousser sur un bouton pour faire redémarrer une antenne entièrement coupée.

Toujours selon Reuters, on sait que dans la chaleur de l’été, le gouvernement, Enedis et la Fédération française des télécoms (Orange, Bouygues, SFR Altice et autres plus modestes) ont gambergé - discrètement, pour ne pas affoler les foules - sur les moyens de pallier le problème et, grand seigneur, le gestionnaire du réseau haute tension a promis de prévenir des coupures 24 heures à l'avance.

Sauf que « la veille à 19 h 30, c’est quand même compliqué de faire venir une batterie de 1,2 tonne sur un toit terrasse », chipote Liza Bellulo, présidente de la FFT au micro de TF1. Et sur quelques milliers plus encore, probablement. Surtout s’il faut les recharger tout en les transportant des Ardennes au Pays basque en 24 heures pour la coupure suivante ! Mais ne craignez rien : « Joint par la rédaction du 20 H de , le gouvernement tient à rassurer. Il affirme qu’il trouvera, avec les opérateurs, comment maintenir une couverture téléphonique minimale. » Si c’est une filiale de Bouygues qui le dit...

Enfin, on découvre l’existence d’un ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications, du nom de Jean-Noël Barrot, qui nous annonce qu’après discussions avec les opérateurs… les intégreront prochainement un mode permettant une mise en veille la nuit ! Voilà un homme qui connaît son Coluche par cœur : « Dites-moi ce dont vous avez besoin, on vous expliquera comment vous en passer. »

5382 vues

11 octobre 2022

Partager

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

36 commentaires

  1. L’objectif de l’élite est bel et bien de « désautonomiser » le peuple. Le fait de nous pousser vers l’électrique (non autonome) est bien de pouvoir agir à notre place sur nos vies. Box, Linky, ne sont que des auxiliaires du pouvoir. Fini le libre-arbitre. Plus les jeunes font d’études (Bac+5) et plus ils se transforment en moutons.

  2. Et ça risque d’arriver plus tôt que prévu, vu que les centrales nucléaires se mettent en grève aussi.

  3. Terreur vaccinale, mise en jachère, covid, confinement, Ukraine, russophobie, terreur écologique, fin du thermique. Il faut comprendre que chaque évènement ne doit jamais être étudié au cas par cas mais au contraire dans une totale globalité, la chute du taux de profit. Le système ne peut plus se regénérer, il tente mais tourne en rond, nous allons vers une fin de l’USD et éclatement de l’Euro, le tout accompagné d’une inflation type Weimar. C’est le capital qui ne peut plus repartir, seule une guerre de grande intensité pourrait remettre le couvert. Comme disait un triste personnage de l’Histoire contemporaine : ceux qui rient aujourd’hui pourraient ne pas rire demain.

  4. Je vais encore me répéter. Lisez 1984 de George Orwell et vous comprendrez tout ce qu’il se passe actuellement et ce qui nous attend. Tout est en train d’être programmé pour, sous l’emprise de la PEUR, nous surveiller, nous contraindre, nous soumettre, nous transformer doucement en troupeau obéissant allant à l’abattoir. Mais… c’est pour notre bien! La France et les Français ne sont pas la propriété de Macron. Qu’il nous rende notre belle France et la fierté d’être Français, car actuellement, nous sommes les pantins des US et la risée du monde entier. Nous serons « largués » par les US comme la Pologne et l’Ukraine lorsqu’ils n’auront plus besoin de nous contre la Russie. Une information circule déjà qu’il ne faut pas compter sur le gaz de schiste américain. Ils ne nous en livreront pas, ils le gardent pour eux.

      1. Merci. Essayez de trouver la vidéo d’hier de Mr. Asselineau. Tout y est expliqué et d’une limpidité édifiante. Voir aussi le dernier message de Florian Philippot. Si après cela les Français n’ont toujours pas compris c’est qu’ils sont vraiment des veaux, comme disait le général De Gaulle. Qu’ils veuillent bien m’excuser mais je suis révoltée de voir toute la passivité de certains autour de moi. Réveillez-vous bon sang!

  5. N’avons-nous pas le premier parc nucléaire d’europe? Si les bonnes décisions avaient été prises, nous n’en serions pas là.

  6. Allo les urgences, je crois que je fais une crise cardiaque. Allo ? … Allo ?… Aaaaach….

  7. La solution : Si le gouvernement nous coupe l’électricité ou le gaz ou l’essence, je propose qu’on leur coupe la tête. Si notre gouvernement ne fait pas son travail, c’est qu’il ne nous sert à rien .

  8. Bonjour,

    Il est dans l ‘air du temps de nous couper nos boxe la nuit.
    Que vont devenir toutes ls applications qui dépendent des boxes, je pense aux centrales de sécurité que vous mettez en service lors vous vous absentez de chez vois? Sans compter ce dont on veut être fier, la maison intelligente qui a besoin ce cette box pour fonctionner.
    Autrement dit, on nous vante l’intelligence mais à priori elle manque beaucoup …….
    Cordialement.

  9. Couper les box Internet, c’est couper la surveillance électronique anti-effraction. Couper l’éclairage nocturne, c’est encourager les violeurs, voleurs et racailles de tous poils à commettre des exactions sans la surveillance video.
    Voilà un excellent programme pour renforcer l’insécurité à tous les niveaux. On est très forts pour trouver les plus mauvaises solutions. On évoque souvent la volonté de nuire ou l’incompétence. La bêtise et l’incompétence sont en général les plus probables.

    1. +++++++++Tout ça est exact donc autant supprimer ces surveillances qui nous coutent assez chères .

  10. A se demander si ces prévisions de coupures de courant ne sont pas uniquement faites pour nous brimer, après le confinement, la vaccination obligatoire avec ce LNI (liquide non identifié), la privation de chauffage. Jusqu’à quand nous laisserons-nous faire ?

  11. Il faut que je retrouve mon vieux transistor à piles, mais aurons-nous encore la possibilité de recevoir des radios étrangères, là est la question

  12. En tant qu’abonné à un service d’accès internet/téléphone, le service n’est-il pas garanti 24h/24 et 7 jours/7? Un contrat se doit d’être respecté et s’il ne l’est pas, il donne droit au versement d’indemnités compensatrices. Ne nous laissons pas faire. Exigeons notre dû chaque fois que ce sera nécessaire.

  13. Attention ! Ceci devrait nous alerter au plus haut point !
    Car lorsque les opérateurs auront la possibilité de couper les boxes à distance sous prétexte d’économie d’énergie, il sera aussi possible de couper la box de tout utilisateur individuel sur des critères politiques !
    La dictature est bel et bien en marche !

    1. « La dictature est bel et bien en marche ! » Ouvrez les yeux! Ca fait des années que l’on nage dedans. Et dans des eaux de plus en plus profondes.

  14. Un seul coupable Macron et ses sanctions contre la Russie, petit singe imitant l’oncle Sam pour exister, et doublement criminel d’avoir fermé Fessenheim pour complaire aux écolo fossoyeurs de l’économie française .

  15. Des complotistes annonçaient depuis longtemps la mise en place en douceur d’une dictature européenne d’abord puis française. Le covid avec ses attestations de sortie puis sa vaccination non obligatoire selon la loi mais qui l’est dans les fait puis maintenant le chauffage à 19 degrés et la coupure électrique de 2h en sont la preuve. L’incurie de nos gouvernants face à évolution mondiale nous y a conduit. Les français anesthésiés ne bougent pas. Jusqu’à quand.

    1. Il faut bien garder la boutade de Coluche à l’esprit. Elle va nous servir plus souvent que nous le désirerions.

  16. Je n’accepte pas qu’on coupe ma box. Un opérateur proposera de ne pas la couper et deviendra no 1

  17. Le collier qu’ils nous ont passé autour du cou se resserre de jour en jour, et la laisse se raccourci d’autant. Bienvenus en république démocratique de France, nouvellement proclamée !

    1. Il ne pourra même pas nous l’expliquer. Nous n’aurons plus de courant et l’information sera censurée.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter