Ce n’est pas la première fois que Bill Gates intervenait au G20 : il l’avait déjà fait en 2011. Cette fois, il a récidivé aux côtés d’un autre invité de marque, encore plus mondialiste que lui : Klaus Schwab a prêché, le 16 novembre, devant les chefs d’État des vingt plus grandes puissances du monde assortis, curieusement, de l’Union européenne. « Actuellement, ce à quoi nous sommes confrontés, a expliqué le président du conseil d'administration du World Economic Forum basé à Genève et connu par sa réunion annuelle à Davos en Suisse, c’est une restructuration de notre monde profonde, systémique et structurelle. » Toute personne normalement constituée s’alarmerait devant l’ampleur des destructions civilisationnelles qu’on devine sous ce mot. Pas Klaus Schwab, qui appelle au contraire de ses vœux ce vaste coup de pelle.

Au G20, Schwab explique surtout que le désordre dans lequel nos sociétés sont plongées – un désordre largement provoqué par les conséquences de la aveugle et forcenée pour laquelle il milite depuis des décennies - peut justement profiter à l’agenda… mondialiste. Ca tombe bien. À condition, toutefois, que ces désordres restent sous contrôle, explique-t-il, car un chaos incontrôlé serait désastreux… pour la mondialisation. Il s’agit, pour lui, d’une période de transition un peu délicate qu’il faut tenter de traverser sans trop de dommages avant d’accéder au nirvana du sans-frontiérisme. « sera différent une fois que nous aurons traversé ce processus de transition », assure Klaus Schwab au G20. L’arrachement des peuples à leurs patries vu comme l’arrachage d’une dent ou comme une potion de bicarbonate de soude : pas très agréable sur l’instant, mais on se sent mieux après.

Mais attention, Schwab a tout de même perçu le danger, le vrai : ce désordre utile pour déstabiliser les nations ne doit pas nuire aux institutions de la mondialisation.

Nos dix-neuf chefs d’État, parmi lesquels Emmanuel Macron, élus par des nations qui leur ont fait confiance pour conduire leur destin, écoutent donc le patron du World Economic Forum qui n'a rien à faire là dans un silence religieux, sans la moindre contradiction, cela va de soi. Quelques jours après le 11 Novembre, les fleurs, les discours et les défilés, Macron assiste, la bouche en cœur, à un assaut en règle contre ces pays, ces cultures, ces frontières que nous aimons – oui, nous les aimons – et pour lesquels nos parents, enfants, grands-parents, collatéraux, voisins, amis ont donné leur vie.

Que veut cet homme qui parle d’égal à égal aux chefs d’État des pays les plus puissants du monde ? Son livre est éloquent. Paru en 2021, COVID-19 : la grande réinitialisation suit Le Grand Récit et La Quatrième Révolution industrielle. Il s’adresse à « ceux qui cherchent à mieux comprendre comment a évolué depuis le début de la pandémie et quelles solutions peuvent nous rendre plus résilients, équitables et durables », explique gentiment l’éditeur. Gentil, vraiment, Klaus Schwab ?

C’est peut-être Philippe de Villiers qui en parle le mieux, au micro de BV. « J’ai eu entre les mains un livre de monsieur Klaus Schwab, président du Forum de Davos, qui s’appelle Covid-19 la réinitialisation du monde. Le great reset veut dire mettre sur pause et repartir sur autre chose. Il y a une phrase clé dans ce livre : "Il faut que la pandémie soit une fenêtre d’opportunité." Pour quoi faire ? Eh bien, pour changer de société et pour la numériser. » Pour Philippe de Villiers, ces apôtres de la représentés par Schwab veulent un monde libéré de ses frontières mais intrusif dans la sphère individuelle. « Ils ont fait ce monde sans frontières, la fameuse mondialisation heureuse, parce que cela permettait aux géants du numérique de prospérer et à nos gouvernants d’exercer un contrôle total, une société disciplinaire. »

L’esprit de Davos, créé par Schwab, dans toute sa splendeur. Un esprit que Marine Le Pen saluait sans concession dans un communiqué du 23 janvier 2013 : « L'idéologie de l'élite de Davos est simple : défaire les nations, les peuples et les démocraties pour laisser le champ libre aux marchés, à la grande finance et au multiculturalisme obligatoire. » Elle ajoutait que « ses recettes sont bien connues : suppression de toutes les frontières et de toutes les protections, immigration de masse imposée aux peuples, mainmise de la banque sur l'économie, affaiblissement culturel et moral des États et des nations. » Un cancer destructeur, paré de bonnes intentions, dont on voit chaque jour combien de pleurs et de drames il provoque.

24747 vues

16 novembre 2022

Partager

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

80 commentaires

  1. L’analyse que faisait M. Le pen en 2013 se confirme chaque jour.
    Est ce du complotisme de constater que les principaux dirigeants de la planète, dont le président de la France, écoutent religieusement ce prophète de malheur sans broncher. Pas un n’ose le contredire!
    Ils sont tous à la solde de la grande finance internationale. Comment justifier la présence de ce sinistre prophète au sommet du G20 ? Au nom de quelle autorité morale ou religieuse peut on expliquer cette présence?
    Merci à Boulevard Voltaire de nous aider à ouvrir les yeux!
    Transformer tous les peuples en moutons dociles par un lavage de cerveau permanent, tel est leur objectif.
    La vraie résilience consiste à résister à ces démons.
    Le réchauffement climatique ne serait il qu’une nouvelle forme des » 7 plaies d’EGYPTE » pour libérer le peuple de son esclavage?
    A. Lerte

  2. Que viennent faire Schwab, Bill Gates et le ou les représentants de l’Union Européenne à cette réunion des 20 états porteurs de l’économie mondiale à moins d’y avoir été invité par ceux qui sont censés nous diriger mais qui semblent n’avoir voulu le poste que pour mieux obéir aux injonctions du World Economic Forum.

  3. Excellente critique d’un vieillard de 84 ans dont le parcours a eu pour but l’affaissement des nations et le pouvoir absolu de la finance mondialisée, un maitre pour Macron ! N’oublions jamais que la royauté française est morte de l’absolutisme de Louis XIV mis en place en réaction à la Fronde, c’est à dire à la révolte des grands nobles contre la centralisation imposée par Richelieu. Mais notre roi Soleil en muselant la haute noblesse territoriale a affaibli corrélativement ses descendants surtout Louis XVI qui n’a pas pu compter sur elle pour s’opposer à la Révolution. De même, un gouvernement mondial rassemblant Bill Gates et ses clones serait tôt ou tard balayé par une révolte générale des peuples du Monde contre une oligarchie colonisatrice qui n’aurait guère de soutien si elle appelait à l’aide. L’élément déclencheur sera la catastrophe climatique engendrée par la hausse des températures et l’extension des zones désertiques.

    1. Bonjour je suis satisfait de cette idée sur la fragilisation de la monarchie in fine par louis XIV je l’ai eu il y a longtemps , les corps intermédiaires sont indispensables pour assurer la stabilité de la société

  4. Si vous en avez la possibilité, allez lire le résumé des « travaux » que ces nuisibles ont envisagé durant ce « entre soi » … Rien que le point n23 est « édifiant » ! …
    Ce qui serait bon de savoir c’est: Est-ce qu’ils s’appliquent les obligations liées aux déplacements ?
    Stop ou encore ?

  5. Que M. Klaus Schwab fasse que la Suisse où il est réputé qu’il vit, commence par y appliquer ce qu’il nous dit en sermon. C’est à dire que la Suisse laisse ouverte ses frontières en grand, renvoie les douaniers,supprime les contrôles, accepte tous les migrants qui voudront aller en Suisse, que la Suisse prenne sa part des mineurs non accompagnés par exemple du dernier bateau d’O.N.G. Océan Viking…
    Rien que son patronyme aux initiales K. S. me donne des frissons.
    Je savais bien que la Guerre au Covid n’était qu’une 1ère étape pour soumettre le monde à leurs bottes….
    Que M. Klaus Schawb conseille directement les Présidents de Républiques, et surtout la France millénaire, à supprimer le mot République Démocratique Laïque, par le mot Autocratie…
    Que la Suisse entre en U E avec l’Euro comme monnaie….après je l’écouterai. ça ne devrait pas lui poser de problèmes car je pense que M. K Schwab parti à haut grande de la Fraterie proche de la Commission Européenne

    1. Ne vas pas croire que les suisses avec un QI superieur a beaucoup respectent ce grand criminel , dont on peut rever la fin le plus rapidement possible !

  6. Ce type est un apôtre de l’Antéchrist. Des visionnaires assoiffés de richesses capables de déclencher des destructions du monde actuel qui s’est bâti sur des coutumes, des cultures, des modes de vie. Nous sommes humains et pas leurs futurs robots. Ils imposent leur pensée et se donnent le droit à la parole en raison de leur richesse. Le diable a lâché ses sbires…

  7. Ils ne gagneront pas !
    Comme depuis toujours dans l’Histoire, le grain de sable surviendra de leurs propres rangs.

  8. Ce type est un criminel , il est Allemand , c’est fou de constater comment les allemands tiennent des postes importants et la main mise sur le monde d’abord européen voir l’UE .

    1. Regardez Ursula dont les Allemands sont contents de s’en être débarrassée. Elle traine tellement de casseroles, qu’elle peut ouvrir une quincaillerie.

  9. Comme pour Soros, le monde pourra de nouveau vivre en paix le jour, quand leur temps sur terre sera passé. Ce sera un jour Mondial pour la liberté.

  10. Il fut un temps,ou de tels propos auraient provoqués un tollé . Aujourd’hui on accorde des tribunes à des fous qui n’ont absolument rien à faire au G20 et qui laissent clairement entendre que leurs intentions sont de mettre fin à une civilisation sans que cela ne choque personne. Ils devraient êtres mis immédiatement aux arrêts avec en prime la camisole . Depuis quand cautionne t-on la dépopulation sans que personne ne bouge?

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter