Elle en a pris, du temps, pour réfléchir, Marlène Schiappa, depuis plusieurs jours que des femmes politiques LR et , à propos d’une fillette portant le en affiche de la publicitaire de l’enseigne américaine Gap, “Back to School”, diffusée aux États-Unis et au Royaume-uni, se sont, de façon virulente, exprimées à plusieurs reprises sur la question. Décoiffant !

Il faut dire qu’elle prend des vacances bien méritées, la secrétaire d’État à l’Égalité femmes-hommes, et qu’au bord de la mer, entourée de “mixité sociale” sans affreux “yachts pour milliardaires” au milieu de “tout (pour reprendre les mots de son interview donnée à La Provence, la semaine dernière), elle a autre chose à faire et à penser ! Et puis, qui sait si ce n’était pas un “choix éclairé” de la part de cette gamine, de se cacher les cheveux, puisque maman Schiappa “n’interdirait rien idéologiquement” à ses filles, n’est-ce pas ?

En tout cas, côté féministes, éclairées celles-ci, on ne décolère pas. Non sans raison. C’est Florence Portelli, la vice-présidente du groupe LR au conseil régional d’Île-de-France, qui se montrait “assez abasourdie par le silence des féministes” en face de “ce d’affiche scandaleux”. “En quoi une petite fille est un symbole sexuel”, “en quoi son visage exprimerait quelque chose d’indécent” ? Finalement, Marlène est d’accord : “À 9/10 ans, ce n’est pas un choix de porter le voile.” Mais à onze, l’âge de son aînée, si ?

Pour , la députée LR des Bouches-du-Rhône, voiler des gamines occidentales, contrées dans lesquelles se sont déchaînées les campagnes « MeeToo » et « BalanceTonPorc », tandis qu’en Orient “des femmes risquent leur peau pour l’enlever”, est proprement inadmissible. Du côté de LREM, seule la députée Anne Lang s’est dite “heurtée” par cette affiche “tout à fait insupportable”.

Mais Marlène a donc réagi, alors, où est le problème ? Le problème, c’est que Marlène Schiappa, si elle n’y avait pas été un peu obligée, dérangée par le coup de téléphone d’un journaliste à l’heure de l’apéro, aurait peut-être fait la sourde oreille.

Féministe, Marlène Schiappa ? Une féministe, mais du XXIe siècle, qui voit dans le voile “un choix pour les femmes adultes” en même temps qu’“une forme de promotion de l’islam politique”. Mais alors, que peut bien signifier d’autre le voile porté par des mineures ? Mystère. Et contre l’expansion de cet islam politique, qui apparemment l’inquiète, que fait-elle, celle qui s’autodéfinit comme une ambitieuse ? On ne saura pas.

Marlène Schiappa, la féministe type de notre époque, maniant avec aplomb des contradictions qu’aucune lueur de lucidité ne vient jamais ébranler. Une féministe d’un genre nouveau pour qui les “ennemis des droits de la femme et de l’homme” sont “les extrémistes nationalistes et les obscurantistes de l’autre”. Vous savez, ceux qui “s’allient” et “promeuvent un idéal de mortifère dans lesquels les femmes n’ont plus de .

Vous savez quoi ? En fait, Marlène, qui “s’imagine avoir des orgasmes à l’Assemblée”, doit aimer se faire désirer. Apprécier que des journalistes “aillent la chercher”. Alors, celle qui reçoit “des menaces de mort et de viol” a pris son courage à deux mains pour envoyer un courrier à Gap. Pour lui remonter les bretelles, lui dire tout le mal qu’elle pensait de cette affiche promouvant l’obscurantisme musulman ? Notre culottée de féministe lui a tout bonnement demandé… de “s’expliquer”. Waouh !

En Macronie, avec des féministes de cet acabit, les obscurantistes sont tranquilles…

14 août 2018

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

Les commentaires Facebook intégrés aux articles sont désormais inactifs, nous vous invitons désormais à commenter via le module ci-dessus.

À lire aussi

Corinne Lepage, ex-ministre de l’Écologie : écolo, vraiment ?

Le vice-président de la chambre d'agriculture d'Île-de-France ne s'y trompe pas, qui parle…