Tuto pour obtenir un visa : le business des sans-papiers sur TikTok

trafic de faux papiers passeports artgent

On connaissait déjà le manuel de fraude aux prestations sociales sur YouTube, voilà désormais les conseils juridiques pour sans-papiers sur TikTok ! Sur le réseau social chinois, des avocats multiplient les recommandations pour permettre à des étrangers clandestins ou en fin de visa d’obtenir rapidement et facilement une régularisation de leur situation et, ainsi, rester en France.

Petits tutoriels du droit des étrangers

Spécialistes du droit des étrangers, ces avocats prodiguent des conseils à leur communauté pour profiter des failles et contourner la juridiction française. « Comment obtenir un visa ? », « Je suis salarié chez un particulier, comment me régulariser ? », « Le PACS ou le mariage pour se régulariser », « Je travaille avec les papiers de quelqu’un d’autre »… À ses 46.000 abonnés, Maître Kouassi, avocat au barreau de Paris, comme BV a pu le confirmer, offre ses services pour permettre à des étrangers de présenter un dossier complet en préfecture. Ces conseils sont divers et variés. Dans l’une de ses vidéos, l’avocat parisien appelle les clandestins à la vigilance à l’approche de l’été. « Il y a énormément de contrôles d’identité dans les rames de train. Faites attention à vous », commence-t-il, avant d’encourager les sans-papiers à déposer un dossier de demande de visa en préfecture pour se promener librement sur le territoire le temps de l’instruction et être « intouchables ». Dans un autre extrait, partagé par le lanceur d'alerte Damien Rieu, il développe plusieurs stratégies pour « éviter une obligation de quitter le territoire français ».

Maître Kouassi est loin d’être le seul avocat à se faire une clientèle sur TikTok. Son confrère, Alexis Tordo, également avocat au barreau de Paris, rassemble aujourd’hui plus de 82.000 abonnés. Le jeune et médiatique avocat multiplie les conseils pour faciliter l’obtention d’un visa. Dans l’une de ses vidéos, il dresse ainsi la liste non exhaustive des métiers en tension qui permettent à un recruteur d’embaucher un étranger sans chercher au préalable sur le marché national. Une aubaine pour obtenir un contrat de travail et être ensuite régularisé. Encore plus suivie sur TikTok (146.000 abonnés au compteur), Maître Amele Bentahar ne cesse, elle aussi, de publier de courtes vidéos pour faciliter l’obtention d’un visa. Ouverture d’un Livret A dès l’arrivée en France, PACS ou mariage, conservation des factures, signature d’un contrat de travail… sont autant de moyens qui permettent à un étranger de régulariser sa situation. L’avocat encourage également les étrangers à s’investir dans des associations d’aide aux migrants ou non afin de certifier leur insertion sociale en France.

Cette vulgarisation du droit des étrangers sur les réseaux sociaux est loin d’être une œuvre de bienfaisance. Dans leurs vidéos, largement relayées, ils n’hésitent ainsi pas à faire la promotion de leur travail et à encourager les sans-papiers à solliciter une consultation avec leur cabinet pour les aider au cas par cas. À raison de 150 euros en moyenne par heure de consultation, le business peut se révéler très prospère. Et ce, d’autant plus que ces avocats semblent tous favorables à une plus large immigration. Ils ne cachent ainsi pas leurs motivations politiques. Maître Tordo ainsi que Maître Kouassi profitent de certaines de leurs apparitions sur les réseaux sociaux pour critiquer la politique menée par Gérald Darmanin ou les positions du Rassemblement national sur l’immigration. Maître Bentahar appelle, quant à elle, à « favoriser une immigration réfléchie ».

Escroquerie à la régularisation

Si ces avocats, cités ci-dessus, sont tous bel et bien inscrits au barreau de Paris, le business des sans-papiers peut attirer par ailleurs de nombreux escrocs. Sur les réseaux sociaux, de nombreux comptes d’anonymes, suivis par plusieurs milliers voire parfois plusieurs dizaines de milliers de personnes, se lancent eux aussi dans le conseil aux clandestins, contre rémunération. D'autres développent de véritables réseaux. C’est ainsi que le rédacteur de Politis, titre de presse d’extrême gauche, s’est vu accusé par ses confrères de StreetPress d’avoir arnaqué avec son compagnon Azzedine Jamal, un faux avocat, des dizaines de sans-papiers. Il leur aurait proposé de préparer leur dossier de régularisation contre plusieurs dizaines de milliers d’euros. En septembre, un autre réseau d’escrocs comparaissait devant le tribunal de Bobigny. Il leur était reproché d’avoir monté une filière tentaculaire qui, moyennant plusieurs centaines, voire milliers d’euros, promettait l’obtention d’un titre de séjour. Ils ont été condamnés à 24 mois de prison ferme, dont 18 mois avec sursis.

Clémence de Longraye
Clémence de Longraye
Journaliste à BV

Vos commentaires

31 commentaires

  1. Cela fait longtemps que « le ver est dans le fruit ». J’essaie, malgré la situation politique internationale et toutes ses horreurs, malgré la situation politique française menée par des incompétents, de rester optimiste, n’est-ce pas de l’inconscience?

  2. Pourquoi ne sont-ils pas radiés de l’ordre des avocats et derrière les barreaux pour une très longue période? Ils volent la société en aidant les malhonnêtes à être encore plus malhonnêtes.

  3. « Ils ont été condamnés à 24 mois de prison ferme, dont 18 mois avec sursis. » Drôle de monde, drôle d’époque, où la prison ferme signifie avec sursis.

  4. Cela situe le niveau de décomposition de la France !!! Et nos zélites s’en foutent éperduement, quelle honte !!

  5. Et on en est qu’au sommet de l’Iceberg ! Comment peut on embaucher dans l’administration des « citoyens français  » qui revendiquent leur appartenance à l’oumma ? Comment ne pas penser que ces gens favoriseront leur « soeurs » ou leurs « grands frères » de la communauté au détriment des autres . Et ne parlons pas de la corruption , le traffic de drogue est un des moyens d’acheter des fonctionnaires , des juges , des politiques . La France est dans un sacré pétrin avec l’immigration de masse et ce n’est pas faute d’avoir été avertis par nombre d’alerteurs , tous fachos et extrêmistes , bien sûr !!! Pour ma part à gauche jusque dans le milieu des années 90 , et à partir de là de plus en plus perplexe par la tournure que prenait les choses . L’élément déclencheur ayant été la cohabitation de l’ère Chirac ! Communiste à la Buffet , droite molle à la Jupette , trotskistes à la jospin , écolos anti nucléaire à la Voynet main dans la main pour saboter le navire France avec l’immigration comme arme de destruction massive !

  6. Un peu comme ce père professionnel qui a reconnu 17 enfants à naître de mère étrangère très récemment….et qui se faisait grassement payé pour ses services …binational donc intouchable…

  7. Le conseil aux étrangers est très intéressant pour des avocats sans envergure. La limite est mince entre expliquer quels sont ses droits à un étranger (légal) et comment profiter du système (illégal). Dans le deuxième cas, l’avocat devient un maillon de l’immigration illégale. Ces opportunistes sont à radier de toute urgence.

  8. Pendant la seconde guerre mondiale lorsqu’un français faisait du commerce avec l’occupant on l’appelait collabo.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois