Le 30 mai dernier, Emmanuel Macron déclarait, dans le JDD, que la France n’a pas « vocation à rester éternellement au Mali » et que si les nouvelles autorités du Mali, issues d’un putsch provoqué le 24 mai, allaient dans le sens de l’islam radical, il ordonnerait le retrait de nos troupes. Par ailleurs, le 3 juin, le ministère des Armées français a annoncé la suspension des opérations militaires conjointes avec le Mali.

Rappelons que la France compte, actuellement, 5.000 militaires dans l’opération Barkhane déployés au Mali, au Tchad, au Niger et au Burkina Faso pour lutter contre les groupes armés djihadistes dans la région du Sahel.

La question du maintien de la France, présente au Mali depuis 2014, se pose donc. Qu’en pensez-vous ?

Ce sondage a été clôturé. Voici les résultats.

2.986 lecteurs ont répondu au sondage :

431 (14,5%)           OUI

2.465 (82,5%)      NON

90 (3%) ne se prononcent pas 

 

5 juin 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

4.7 3 votes
Votre avis ?
62 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires