Relaxé en France après avoir menacé un commissariat, Rayanne B. s’exhibe tirant à la kalachnikov en Syrie

Le 10 mai dernier, le jeune « influenceur » Rayanne B., suivi par 175.000 personnes sur les réseaux sociaux, était condamné par le tribunal correctionnel d’Évry-Courcouronnes (Essonne) à 800 euros d'amende pour s'être moqué des pompiers sur une vidéo. En octobre 2021, il s'était filmé en train de pénétrer dans un camion de pompiers alors que ces derniers intervenaient pour secourir une collégienne. Doigt d'honneur et insultes (« Nik tout (sic) les pompiers de France qui font les malins ») avaient accompagné cette intrusion pour laquelle Rayanne B. avait plaidé l'humour, comme le rapportait Le Parisien du 10 mai dernier.

Rayanne B. était également jugé pour menace de crime ou délit contre des policiers. Dans une vidéo, il avait lancé : « Je vais les niquer, aller dans le commissariat, Allahou akbar et paw, paw, paw, paw, mettez tous vos gilets pare-balles. » Estimant que ces menaces étaient insuffisamment caractérisées, le tribunal l’avait relaxé.

En octobre 2021, il avait écopé d'un stage de citoyenneté pour des faits similaires.

Ce samedi 28 mai, si l'on en croit une vidéo relayée sur Twitter par le syndicat des commissaires de la police nationale (SCPN) et par l'eurodéputé Gilbert Collard, Rayanne B. serait en Syrie. Dans une courte vidéo, on le voit s'exclamer : « J'espère que je vais croiser tous mes ennemis » avant de tirer à la kalachnikov puis au lance-roquettes antichar.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois