Mercredi matin, le professeur Perronne intervenait sur chez Morandini. Selon lui, le traitement du professeur Raoult est pleinement valable, la preuve : la mortalité très faible à Marseille. Et le nombre de victimes d’effets secondaires est infinitésimal. Si on attend encore pour valider le protocole à la chloroquine, c’est tout simplement parce qu’en France, on n’en a pas ! Elle est fabriquée au Maroc et en Hongrie, et Mohammed VI a déjà réquisitionné tout ce qui sort de l’usine implantée chez lui. Trump a, de son côté, fait le forcing pour en racheter massivement partout où il le pouvait, à n’importe quel prix…

D’après JForum.fr, Israël aurait mandaté le Mossad pour en acheter en quantité suffisante, et pour trouver des masques… Quand le gouvernement français remplit seulement un bon de commande à la Chine et attend sagement qu’on veuille bien nous livrer, pour la fin juin si tout va bien… La guerre version se conduit avec la fleur au fusil quand les autres usent de tous les stratagèmes, même les plus retors, pour sauver la santé de leur peuple…

À bien y réfléchir, le professeur Perronne ne se trompe probablement pas. Le gouvernement userait donc des mêmes expédients de communication avec la chloroquine que pour les masques : ça ne marche pas, ça ne sert à rien, ça présente des risques, tout est bon pour masquer la carence, pourvu que le gouvernement ne soit pas mis en cause. Comme l’avait dit la députée LR Valérie Boyer, le gouvernement ne gère pas la crise sanitaire, il gère la pénurie.

Le est prolongé en France parce que notre gouvernement n’agit pas en conséquence pour que l’on s’en sorte rapidement. Il ne part pas au combat comme il le faudrait, ne se met pas en quête de trouver les équipements nécessaires avec l’énergie et la volonté dont les autres dirigeants font preuve. La France, qui se croyait meilleur système de santé du monde, se découvre le parent pauvre de la lutte contre la pandémie : songez que le royaume du Maroc dispose, lui, des masques en quantité suffisante…

Qui peut comparer le budget santé de ce pays au nôtre ? Alors que l’Autriche a déjà déconfiné, que l’Espagne et l’ commencent à le faire, que les États-Unis s’y préparent déjà, la France, elle, va perdurer dans le marasme parce qu’aucune autre solution n’est actionnée vigoureusement pour accélérer le rythme… et son équipe ne communiquent que pour convaincre la population qu’elle est bien gouvernée, lui donner l’illusion que tout est fait pour combattre le mal. Et les commentateurs œuvrent à protéger le gouvernement du mieux qu’ils le peuvent. Ils se gargarisent encore de la fermeté des discours de Macron sans mettre en parallèle la des actions qu’il mène…

Les Français vont-ils se laisser mener en bateau jusqu’au bout ou vont-ils finir par se réveiller ?

15 avril 2020

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.