Un couple de gendarmes a été agressé, mardi soir 6 avril, dans l’Oise. L’un d’eux a utilisé son arme de service pour éloigner les agresseurs à la suite de l’intrusion. Les agresseurs, âgés de 18 et 27 ans, connaissaient le métier des deux victimes, selon les premiers éléments de l’enquête.

Attaqués dans leur de fonction

Le 6 avril, à 22 heures, le couple de militaires était dans la chambre de leur logement de fonction et a entendu un bruit d’effraction. Il a contacté immédiatement le 17. L’un des agresseurs est parvenu à se rapprocher de la chambre des victimes. L’un des gendarmes lui a ordonné de s’arrêter, en vain. Le militaire a décidé alors de faire usage de son arme de service et blessé l’individu au bassin, qui a été conduit à l’hôpital.

Le second a été arrêté pour « violation de domicile, aggravée et vol ».

Il pourrait s’agir d’une vengeance. En effet, le 15 mars dernier, l’un des délinquants avait déjà menacé une des victimes et était appelé à comparaître pour outrage envers des personnes dépositaires de l’ordre public, à savoir des membres de la brigade de Grandvilliers dont les gendarmes sont issus.

8 avril 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

0 0 vote
Votre avis ?
0 Commentaire(s)
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires

Vous pouvez également toujours commenter en passant par Facebook :

À lire aussi

 « Je vais te tuer, ce n’est pas une menace, c’est une promesse » : une surveillante menacée de mort par un détenu au Pontet (Vaucluse)

Le 12 avril, devant le tribunal correctionnel d’Avignon, se tenait le procès de Djamel Red…