L’étude des directeurs de cabinet des dix plus gros ministères (ministre + neuf suivants, dans le protocole) démontre que les élus du En Marche ! ne présentent pas exactement la parité et la diversité de nouveaux profils tant promis durant une campagne obsédée de symboles :

Une seule femme sur les dix directeurs de cabinet (10 %). Sans surprise, on la trouve au cabinet de Nicolas Hulot, seul représentant d’une réelle nouveauté à son poste.

Sur ces dix directeurs de cabinet, on retrouve également sans surprise neuf énarques, dont six Science Po-ENA, les autres cumulant l’ avec tantôt HEC, tantôt Polytechnique, tantôt ESSEC ou Normale Sup. Bref, tous issus des mêmes écoles, ayant fait leur prépa dans les mêmes lycées élitistes parisiens. Mention spéciale à notre Premier ministre, dont le directeur de cabinet est polytechnicien et major de l’ENA.

Seul perdu dans cet univers, l’ancien ambassadeur du dirigeant le cabinet des Affaires étrangères, fort de son seul « Science Po Grenoble » comme diplôme. Bonne chance à cet autodidacte…

2 juin 2017

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.