« Promouvoir la diversité et l’inclusion » : c'est l’un des grands chantiers de la Commission européenne qui a lancé, ce printemps, le « prix des capitales européennes de l'inclusion et de la diversité ». Son objectif : « Voir émerger une Europe plus égalitaire en termes de mais aussi de sexe, d'origine raciale et ethnique, de religion et de conviction, d'âge, de droits des personnes LGBTIQ et d'intégration des Roms. »

Il s'agit de l’un des volets du Plan d’action contre le de l’ 2020-2025. Huit villes européennes ont reçu leur prix en grande pompe, le 28 avril dernier, préambule à l’ouverture du Mois européen de la diversité. Une initiative qui a vu le jour en 2020, la diversité étant fêtée, dorénavant, chaque mois de mai jusqu’à ce que mort s’ensuive.

La médaille d’or est allée à Cologne, suivie de Göteborg, « qui a vu naître Greta Thunberg ». Cette prouesse méritait donc une médaille d’argent. La médaille de bronze est allée à Barcelone. Et la France ? Rien. Nada. Nous ne sommes pas assez diversifiés et inclusifs. La ville d’Arras figurait pourtant dans les 22 villes présélectionnées sur les 82 ayant posé leur candidature, mais nous en sommes restés là.

Remarque, en passant : sachant que l’ compte 400 villes de plus de 100.000 habitants, que la compétition était ouverte aux agglomérations d'au moins 50.000 habitants et que seules 82 villes ont postulé, on peut en conclure que cela n’a guère intéressé les citoyens européens. Pourtant, la Commission n’a pas lésiné sur les campagnes de publicité (niaiseuses).

Déjà, il faut savoir que l'Union européenne finance « des initiatives visant à promouvoir la diversité et l'inclusion et à lutter contre les inégalités et les discriminations, notamment dans la communauté rom ». Avec un budget de 1,55 milliard d'euros pour la période 2021-2027, le programme intitulé « Citoyens, égalité, droits et valeurs » (CERV) est, nous dit-on, « le plus important fonds de l' jamais consacré à la promotion des droits et des valeurs dans l'UE ».

Sur le papier, c’est idyllique. La Commission fourmille d’idées à l’attention des entreprises et autres associations signataires des 26 chartes pour la diversité ratifiées par 14.400 organisations. Le but du Mai de la diversité est donc, avant tout, de « lutter contre la discrimination à travers des mesures allant au-delà des législations actuellement en place », alors, c’est à chacun sa petite idée.

Pour ceux qui en manquent, l’ propose des événements et actions pour promouvoir sa petite boutique, sachant qu’un label permet d’être référencé sur Google Maps, la carte, « reprise au niveau national et européen, donnant ainsi de la visibilité à votre événement ! » Helena Dalli, commissaire européenne à l’Égalité, fait ainsi miroiter des retombées mirobolantes : « En organisant en interne un événement pour ou en collaboration avec vos employés, ou un événement ouvert au grand public, à vos clients et fournisseurs (sic), vous montrerez votre engagement et célébrerez la diversité tout en sensibilisant les membres de votre organisation. »

L’ a donc édicté un « Guide d’inspiration pour célébrer le mois européen de la diversité ». La ligne directrice : s’« attacher à trouver des liens entre les différents motifs de discrimination que vous abordez dans vos politiques et activités de diversité et d’inclusion, puis vous lancer dans des actions qui s’attaquent à plusieurs domaines de discrimination à la fois ».

Par les temps qui courent, les entrepreneurs auront peut-être d’autres soucis en tête !

Au hasard Balthazar, vous pouvez faire une foire à la saucisse de Francfort à Toulon et une anchoïade à Wiesbaden ; vous recevrez alors « un message de félicitations une fois votre événement labellisé » et pourrez récupérer  « le kit de communication avec les éléments graphiques du Joli Mois de l'Europe » (logos, affiches, flyers, bannières...). C’est sympa, non ?

3573 vues

4 mai 2022

Partager

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

44 commentaires

  1. l’U.E friande de « diversité » a poussé à la démission le Directeur français de FRONTEX , accusé de politique de « pushback » (rejet) à l’égard des migrants.
    Le rôle de cet organisme n’est pas de garantir la sécurité intérieure des pays de l’UNION, mais d’accompagner et garantir dans leurs droits humains inaliénables toutes les personnes se présentant à n os frontières…
    Qu’on se le dise une fois pour toutes.
    Quel pays enverra un remplaçant du directeur démissionnaire ?

  2. La France a perdu la guerre contre l’islamisation . Dans une vingtaine d’années , ils seront majoritaire et domineront le pays . Il y aura une guerre civile qu’ils ne gagneront sans doute pas , mais c’est reculer pour mieux sauter .

  3. C’était donc cela l’UE des « pères fondateurs »? Il me semblait que leur projet portait essentiellement sur les échanges économiques et culturels.Avant de passer de ce monde à un meilleur ,j’espère retrouver une France et une Europe chrétiennes et paisibles!

  4. Le mois de mai est le mois de Marie. Notre liberté viendra de notre confiance en elle et de nos prières pour qu’elle nous délivre du mal. L’UE est un temple voué à la maçonnerie satanique qui exige la mort de notre civilisation gréco-chrétienne. Vive le Christ qui aime les Francs !

  5. Ne dit-on pas que le mois de mai est le mois des fous ? Göteborg médaille d’argent ! La Suède à l’honneur suite aux événements au cri d’Allah Akbar qui se sont produits depuis Pâques sans doute et les mesures envisagées ou prises depuis par le (la) premier Ministre ! Ah, ces pays qui sont des modèles et qui comme le Danemark ont effectué un virage à 180° pour espérer être sauvegardés pour quelques temps encore… Et on paie pour ça !

  6. Une foire à la « saucisse de Frankfort » hum, ça me parait exxxtrêmement discriminant pour une certaine communauté ! Je doute des félicitations à l’arrivée.

  7. Avec MacDo qui nous vend un « venez comme vous êtes » je crois que l’Europe à déjà rempli le contrat, à la limite du supportable.

  8. Quand ces dirigeant du parlement européens comprendront ils que la diversité venu du monde musulman est la pire des choses pour les Européens !
    Il serait plus judicieux d’interdire le port des vêtements ethniques venus , du monde africain musulmans pour les aider à s’intégrer ( mais jamais l’huile et le vinaigre n’ont réussis à se mélanger )

  9. Si on n’avait pas tout fait pour se faire « envahir » nous n’aurions pas besoin d’inventer ce « machin » pour vivre ensemble !! Seul problème c’est que nos nouveaux arrivés ne veulent pas s’intégrer ! Et vu le nombre c’est « foutu » d’avance !!

  10. Quelle horreur… L’UE est une entreprise de démolition des pays qui la composent. Et avec la réélection de l’autre déconstructeur, on peut être sûr que la France va être le champion de son autodestruction. Notre pays est fichu.

  11. Tout se passe comme si les Etats avaient envoyé à Bruxelles les éléments les plus pervers pour s’en débarrasser. Malheureusement il en reste beaucoup encore.

  12. « la diversité » – sauf celle des opinions !
    pour celles-ci, c’est censure, normal. A quand l’inclusion du bon sens réaliste ?

  13. J’ai été sidéré tout de même par le nombre de villes qui se sont crues obligées. Pour info, l’inclusion amène le communautarisme, source de racisme, qui a pourtant disparu en principe, avec la fin des races proclamée par les anti-racistes. Alors pourquoi revenir sur le sujet ahahah. Pour autant, ce qu’il faut prôner c’est l’assimilation, comme bien dit dans les émissions genre « les Belges du bout du monde », ils s’assimilent sinon ça ne va pas….

  14. J’espère que l’on oblige ces preneurs de décisions et toute personne travaillant sur ces dossiers à vivre, en immersion complète, au coeur de nos innombrables quartiers diversifiés ! Allons disons, 3 mois dans une banlieue, avec pour seul revenu un SMIC, sans protection policière, sans garde du corps, sans aucun privilège en nature. Et bien sûr, tous ces « conseillers » ne changeront rien à leur façon de vivre ou à leur tenue vestimentaire ! Ils devront juste profiter à fond à cette diversité !

    1. Voilà une excellente idée, la publicité par l’exemple personnel, sûr que ce fameux mois « des autres » ne ferait pas long feu !!!

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter