Comment l’interpréter autrement ? Par décret présidentiel, l’État algérien a officiellement réintégré à son hymne national son troisième couplet dont les paroles ne laissent aucune ambiguïté quant à leur haine de la France : « Ô France ! Le temps des palabres est révolu. Nous l'avons clos comme on ferme un livre. Ô France ! Voici venu le jour où il te faut rendre des comptes. Prépare-toi ! Voici notre réponse. Le verdict, notre révolution le rendra. Car nous avons décidé que l'Algérie vivra. Soyez-en témoin ! »

Cette décision, prise par décret par le président algérien Abdelmadjid Tebboune, intervient évidemment dans un contexte de vives tensions entre Paris et Alger. Pour l’ancien ambassadeur de France en Algérie, Xavier Driencourt, l’acte n’est pas anodin : « On entendait ce troisième couplet pour des cérémonies exceptionnelles ou pendant les congrès des anciens du FLN », rappelle le diplomate.

Un contexte de tension inédit

Tandis que des voix, à Paris, plaident pour la remise en cause des accords de 1968 accordant à l’Algérie une quasi-« préférence nationale » dans la politique migratoire française, le président algérien a remis aux calendes grecques une visite officielle en France… avant de s’envoler pour Moscou !

Déjà, en octobre 2021, Emmanuel Macron avait alerté sur « une histoire officielle totalement réécrite » par Alger. Une évidence qu’il paraît presque superficiel de rappeler et qui camoufle aussi de très mauvais résultats en matière de politique intérieure pour Alger, qui a vu son PIB par habitant reculer et a fait face à de grands mouvements de contestation initiés par sa jeunesse. Alors, remettre une couche sur le caractère héréditaire de la haine algérienne vis-à-vis de la France, une diversion ? « On ne peut que noter la concomitance », affirme Xavier Driencourt, qui martèle : « L’Algérie aurait du être la Californie du Maghreb. » L'objectif est toutefois loin d'être atteint : « Ce pays a tout pour réussir. Mais je crois que la gouvernance depuis 1962, le rôle prépondérant de l’armée dans le système algérien font que beaucoup de gens en ont assez de cette mal-gouvernance », expliquait l'ancien ambassadeur, chez Sud Radio, en février dernier.

La Russie en profite

Si l’Algérie et la Russie ont toujours eu des rapports privilégiés, les échanges commerciaux entre les deux pays avoisineraient les trois milliards de dollars, et la montée en puissance de l’ingérence russe en Afrique n’est pas pour rassurer la France. D’autant que c’est la deuxième fois qu’une rencontre Tebboune-Macron à Paris est repoussée. Ce signal politique ajouté à ce fameux couplet a de quoi renvoyer les relations Paris-Alger à l’ère glaciaire pour un bon bout de temps. Le temps, sans doute, d’abroger les accords de 1968. À moins que la France ne soit pas encore lassée des morsures que lui inflige la bouche qu’elle nourrit.

15956 vues

15 juin 2023 à 21:30

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

81 commentaires

  1. Pourquoi l’Algérie menace la France ? on ne leur donne donc pas assez d’argent ? on n’accepte pas assez de leurs patriotes ? on ne les aide pas suffisamment de toutes les manières ? etc etc….ou alors ils craignent-ils tout simplement que la France refoule tous ceux que nous avons déjà dans le panier, que l’on cesse d’en accueillir d’autres faute de pouvoir les nourrir, les entretenir, les soigner, les loger et surtout parce qu’ils sont potentiellement un réel danger pour notre pays civilisé ?

  2. Inutile de dire ce que l’on peut penser de l’Algérie du FLN. Les gens honnêtes le savent. A commencer par les Algériens eux mêmes ! Il n’y que Monsieur Karim qui feint de l’ignorer. N’est-ce pas, chère Gabrielle. Ce que nous Français avons le droit de dire, c’est que tout cela n’est que trop le résultat de notre faiblesse, de notre lâcheté et de notre aveuglement. De la faiblesse, de la lâcheté de l’aveuglement de nos gouvernants. Et plus généralement de l’aveuglement des politiques « occidentales »

  3. Pour répondre à ce geste envers la France, nous pourrions renvoyer tous les algériens en Algérie, bi-nationaux déchus inclus. Regroupement familial conseillé.

  4. Et le ministre Pap Ndiaye va certainement le mettre au programme l’an prochain dans nos écoles, avec le soutien inconditionnel de Jack Lang… même le Président Macron va se mettre au garde à vous devant cet hymne anti français.

  5. Au rugby dans une melée ,tu es plus consideré si tu mets une baffe que si tu tends la joue

  6. « L’Algérie aurait du être la Californie du Maghreb. » Si elle avait choisi une autre voie que le totalitarisme soviétique, toujours en vogue. Mas difficile de faire autrement avec le FLN, ramassis d’assassins financés par Moscou et sanctuarisés par de Gaulle.

    1. Le fln était décimé. Il a fallu aller dans les prisons pour faire sortir les pires. Étonnez vous du résultat.

  7. Sans ONU ni UE et ni OTAN, en donnant mandat à la France de pacifier le bassin méditerranéen, nos anciens pays européens n’avaient ni besoin de boussole, ni de Mme Von der leyen pour voir clair.

  8. D’une façon générale, la Russie s’allie à tous les pays qui veulent nuire à la France, lorsque elle ne lui nuit pas directement comme en Afrique. ça s’appelle donc un ennemi (ou un état inamical pour reprendre la terminologie en vigueur au Kremlin).

    1. De nombreux leaders des indépendances africaines ont été formés soit par Moscou soit par les Groupes d’Etudes Communistes du Parti Communiste Français . L’URSS , puis la Russie , s’opposent depuis longtemps à notre influence en Afrique . Ce n’est pas nouveau , ça date des années 40 !
      Les Américains font pareil . Ennemi , Etat inamical ?
      C’est la géopolitique .

  9. Qu’attend notre Assemblée Nationale pour mettre à l’ordre du jour la ‘révocation des accords de 1968’ ( proposition émise par l’ex premier ministre E. Philippe dont le mouvement ‘HORIZON’ est l’allié du gouvernement ) Qui freine ???

    1. Je suis prêt à élire E. Philippe président en 2027 s’il tient cette promesse et s’il s’engage à faire l’union des droites avec le RN, reconquête, etc. pour lutter entre autres contre l’immigration incontrôlée et redresser le pays. Mais je n’y crois guère.

      1. Edouard PHILIPPE ramasse l’actualité pour se faire valoir et gonfler les rangs de son micro-parti. Il se ralliera avec ce qui restera de RENAISSANCE en se prévalant d’une expérience politique acquise dans le premier quinquennat Macron avec toujours l’appui de l’éminence grise Sarkosy.
        On le voit venir de loin le  » Edouard 2  » adoubé par son mentor Macron.

  10. L’Algérie comme beaucoup de pays d’Afrique ne respecte que la fermeté ! Quand est-ce que ne soit disant dirigeants vont comprendre cela et qu’ils vont arreter d’embrasser les babouches ! Plus de visas, plus d’argent transféré tant qu’ils ne récupèrent pas leurs ressortissants. On en a marre d’être les paillasson de tout ces gens-là, même si nous n’aurons plus d’échanges commerciaux et autres avec eux. On a plus à y gagner qu’à y perdre. Comme ils disent on en a assez de nous faire suer le burnous . Chacun chez soi et tout ira pour le mieux. Au lieu de faire venir des étrangers pour soi disant payer nos retraites , faisons une politique nataliste avec tout cet argent récupèré . D’autre part n’oublions pas que le solde que nous versons à l’europe est de 13 milliards par an et arrêtons de verser cet argent qui nous profiterait bien plus . On en assez de cette Europe qui nous lamine avec toutes ces normes abracadabrantesques.

  11. L’Algérie profite de la faiblesse et de la lâcheté de la France progressiste. Macron bombe le torse de loin devant la Russie au milieu de ses amis atlantistes mais se fait tout petit devant l’Algérie. Le monde a compris que nous sommes des guignols. Une société déculturée, ou les minorités imposent leur lois, où la décadence devient la marche à suivre, où l’identité est effacée, où les petits garçons sont inviter à être des filles, où les autochtones doivent laisser la place en s’excusant…Mais qui veut vivre dans une telle société qui se saborde, à par en occident? Ce n’est pas l’Algérie qu’il faut condamner dans ce forum ; ce sont bien les français méprisant et arrogant qui s’autodétruisent tout seul. Pour être respecté il faut être digne et fort, ce que nous ne somme plus.

  12. l’Algérie a voulu son indépendance en 1962 nous n’avons plus rien a faire avec. 40 de courbettes avec un pays qui nous hait.

      1. 61 ans depuis le mois de mars 2023, La France a perdu L’Algérie mais pas les Algériens …

  13. Il y en a marre de ces insultes permanentes à la France!
    Marre de se laisser cracher dessus par un pouvoir algérien, issu du FLN, incapable et corrompu!
    Assez d’avoir à supporter une France algérienne après l’Algérie française.
    La coopération et la réconciliation depuis l’indépendance sont un échec patent et de vains mots avec les autorités algériennes qui ne veulent toujours pas de relations pacifiées avec la France.
    Ils exigent des privilèges indécents pour leurs ressortissants sans aucune réciprocité, pire ils nous méprisent et nous insultent.
    Le temps n’est plus à la diplomatie mais à la fermeté avec l ‘Algérie que nous devons désormais considérer comme un pays hostile jusqu’à preuve du contraire!

  14. Ce pays a bien raison de profiter de la faiblesse de la classe dirigeante française , couper les ponts avec l’algérie ne pourra jamais se produire avec macron et Cie .

Les commentaires sont fermés.