Vous voulez acheter du CBD ? Aucun problème, il y en a partout ; même à Monoprix, auprès des caisses automatiques. Le cannabidiol est à la mode, en vente libre.

Si l’on en croit ses promoteurs, ce dérivé du est doté de toutes les vertus : il calme les douleurs et le stress, aide à dormir, ouvre l’appétit… Une tisane miracle, en quelque sorte, qu’on peut aussi saupoudrer sur sa salade, prendre sous forme d’huile essentielle ou même de miel et de bonbons.

Des boutiques ouvrent tous les jours dans la France entière. Ici, à Toulon, j’en compte déjà cinq en centre-ville. La France profonde s’équipe, pas question de passer à côté. France Bleu, qui s’est penché sur le sort de la jeune entreprise bretonne Green Care, spécialiste du produit en question, nous apprend que la chaîne compte déjà soixante magasins ouverts en seulement un an. Depuis Fougères, ils ont essaimé « en Bretagne (Rennes, Vannes, Quimper, Lorient, Saint-Malo, Vitré, Guingamp…), dans le Grand Ouest (Avranches, Saint-Nazaire, La Roche-sur-Yon…) mais aussi dans la métropole lyonnaise ou encore dans les Vosges ».

Dans un pays qui continue de détenir le record mondial de consommation de psychotropes, l’autorisation du cannabidiol à la vente est une aubaine. « Le cannabis, tu fumes c’est fort ! Là, ce n’est pas la même chose : le CBD c’est doux, ça relaxe et ça ouvre l’appétit », dit un acheteur au journaliste de France Bleu. La voisine vient aussi sur les conseils de son fils. Seule précaution importante : surtout ne pas jeter son ticket de caisse. « Il est à bien garder avec vous, en cas de contrôle de police, pour bien prouver que le contenu du sachet, ce sont des fleurs de chanvre CBD et pas du classique », dit le vendeur.

Eh oui, faudrait voir à ne pas confondre. Il y a pompon et pompon : « Le CBD est anti-inflammatoire, réduction du stress alors que le CBG favorise l’endormissement, la relaxation », dit la chargée de communication. Tout est donc pour le mieux dans des amateurs d’herbe. À 12 euros le sachet d’infusion et 16 euros le pot de miel, l’affaire peut être rentable.

Seul hic, dans notre pays qui pratique l’hypocrisie et la tartufferie comme un art majeur : « Il est interdit de produire du CBD en France et il doit être impérativement importé depuis un pays européen. » La chaîne Green Care a choisi le CBD espagnol. Importé entre les tomates, les concombres, les pêches et les salades.

D’aucuns prétendent que le cannabidiol aide à réduire la consommation de cannabis. J’ai du mal à y croire. Généralement, les consommateurs cumulent plutôt les substances. En tout cas, la vogue du CBD met les producteurs et les marchands d’herbe sur les nerfs. Ainsi cet aimable cultivateur, en Bretagne lui aussi, qui, à coups de fusil, a fait fuir un couple d’amoureux qui s’approchait un peu trop de ses pieds de cannabis. Venant visiter la roulote du monsieur (un « gens du voyage », peut-être) au petit matin, la y a trouvé une peu de cocaïne, de l’herbe qui fait rigoler, trois carabines, un pistolet à plomb, un revolver à cartouches de gaz et un pistolet mitrailleur factice de type airsoft.

Pour rester dans la partie récréative, on apprend également que la jeune Zoé, une abrutie de 20 ans qui a massacré quatre piétons sur les Champs-Élysées avec sa Smart, était en train de se filmer sniffant du gaz hilarant. Pas un gens du voyage, celle-là, mais une jeune fille des beaux quartiers de l’ouest de Paris, domiciliée à Rueil-Malmaison. On fait pire, comme banlieue déshéritée.

Quand elle sera au trou, on pourra toujours lui apporter du CBD à la place des oranges. Il paraît que ça déstresse…

23 septembre 2021

Partager
BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

5 6 votes
Votre avis ?
13 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires