On peut le dire, les couleurs sont belles. La scène est dans une mine de charbon à Lützerath, en , où le ciel « bas et lourd/Pèse comme un couvercle », non pas sur l'esprit gémissant en proie aux longs ennuis mais, ce coup-ci, sur une adolescente qui ressemble à la poupée Chucky du film d'horreur éponyme. Elle s'appelle Greta, Greta Thunberg, et ce qu'elle aime, dans la vie, à part venir à la tribune de l'ONU insulter les grandes personnes, c'est manifester pour le climat. Les couleurs sont belles parce qu'elles sont tristes, mornes, désaturées. Il y a des flaques d'eau par terre. On sent qu'il doit faire froid. La mine de Lützerath, figurez-vous, est en train de s'étendre. Et les militants éco-anxieux sont bien décidés à ne pas laisser passer ça.

N'écoutant que son courage, celle qui est désormais une jeune femme, dont le cas nécessiterait davantage une prise en charge adaptée que des déplacements en jet pour défendre la nature, s'est rendue aux côtés des manifestants (point « e », point « s », ça va sans dire). Elle a été arrêtée par la police allemande. On la voit, portée par plusieurs policiers en uniforme. Mathilde Panot, avec le sens de la mesure qu'on lui connaît, s'est empressée de tweeter : « Tout mon soutien à arrêtée en Allemagne. La criminalisation des militants écologistes n’arrêtera pas le combat pour l’intérêt général. » Rien que ça. Clémentine Autain, elle, n'est pas en reste, en retweetant les photos de cette odieuse atteinte au militantisme écolo, évidemment.

Une musclée de l'icône ? Pas vraiment. La vidéo qui circule sur les réseaux sociaux l'atteste. Sur ces images, on voit Greta rire de bon cœur encadrée par les policiers, tandis que, lors de ce qui ressemble bien à un shooting photo, des journalistes la mitraillent. La presse du monde entier prend des images dans une ambiance détendue. On est loin de la répression aveugle d'un système climatosceptique. « Le petit cinéma de », titre le journaliste. C'est encore trop indulgent : on est loin d'une production artisanale et on a, bien plutôt, incontestablement affaire à du grand cinéma. Mal fagotée en lycéenne pauvre, Greta Thunberg, dont les photos prises chez elle, en compagnie de sa mère, laissent voir un goût plus sûr et des moyens plus conséquents, fait le show. Les couleurs, on l'a dit, sont belles, là encore, justement, parce qu'elles sont moches. Tout est important : ça doit sentir la tristesse. On n'imagine pas une manifestation alarmiste aux Maldives, ni même dans une mine de pierres précieuses en Afrique. Ça n'aurait aucune allure, et ça ne s'attaquerait pas aux méchants Occidentaux. Quant aux pollueurs gigantesques que sont l'Inde et la Chine, on imagine que Greta a dû quitter l'école pour vivre sa vie de militante bien avant les cours de géographie. Il ne peut pas y avoir d'autre explication.

Dans la société du spectacle postmoderne, comme autrefois au théâtre, la mise en scène doit se faire en coulisses, sinon la fiction devient trop visible. devrait le savoir. L'agit-prop en carton-pâte était concevable dans les années 60, mais aujourd'hui, il y a toujours un mauvais plaisant pour démasquer la grosse farce, mettre au jour le business de la pleurniche. C'est tant mieux...et puis ça nous fait bien rigoler.

9112 vues

18 janvier 2023

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

37 commentaires

  1. Près de Lutzerath, il y a la centrale nucléaire de Kleve, fermée ! et un champ d’éoliennes, complètement déglinguées. Et les restes de plusieurs tronçons d’autoroute, enlevés pour faire place à la mine de lignite. Cela a rendu infernal, le trafic dans la région entre l’Allemagne, la Belgique et les Pays-Bas. La famille de mon épouse est originaire d’Aix-la-Chapelle/Aachen.

  2. Puisqu’elle est ECOLO, comment cette Greta a-t-elle fait pour arriver en Allemagne ? à pieds ou à cheval ? Cela dit, puisque l’occasion se présente, rappelez-lui qu’il y a plus de 400.000 ans, à l’âge du FEU, les 1ers Hommes apprennent à utiliser le BOIS pour se chauffer, s’éclairer, cuire et éloigner les bêtes sauvages puis, ils cultivent la terre, domestiquent des animaux pour tracter ou transporter leurs ressources. Puis ils découvrent la force du VENT, ils construisent alors les 1ers bateaux à voile qui permettent les échanges fluviaux et maritimes et découvrent en même temps de nouveaux horizons puis ils construisent des moulins à vent pour moudre les céréales, broyer, piler, pulvériser diverses substances, presser ou écraser des olives pour produire de l’huile, s’en servir également pour actionner les pompes pour l’irrigation etc… Après ça, l’HOMME a trouvé une autre source d’énergie, le CHARBON (bois fossilisé), puis le PETROLE exploité sauf au 19e et le GAZ milieu 20e. Pour finir, au cours de ce 20e siècle, l’ECOLO POLITIQUE ou plutôt le « VERT » commence à sortir de terre pour faire l’indispensable puis, au 21e siècle, c’est Greta Thunberg qui apparaît brutalement pour accuser l’HOMME d’être responsable du réchauffement climatique alors que bien avant l’existence du genre humain, de manière cyclique, il y a eu des réchauffements et des glaciations sans que la TERRE ne cesse de tourner pour autant. Les scientifiques le disent eux-mêmes, l’HOMME n’est pas responsable mais chut ! faut pas le dire parce que c’est un prétexte juteux pour nous TAXER plus encore comme cela allait résoudre ce problème. En revanche, nous pouvons lutter contre la pollution environnante produite (involontairement) par l’HOMME à cause de toutes ses activités mais jamais il ne parviendra à LUTTER contre la puissance des éléments naturels….c’est mission impossible.

  3. Elle n’est pas contre la presse ni la police quand elles sont complices de ses mises en scène ridicules!m

  4. les écolo-charlots qui manifestent contre les mines de charbon dont la réouverture est due à leurs actions précédentes pour fermer les centrales nucléaires …

  5. Pauvre fillette exploitée ridiculisée alors qu’elle a davantage besoin de soins et de soutien adapté .

  6. Je suis un peu bête! Je n’ai rien compris! Greta a tout fait contre les centrales nucléaires et maintenant contre le charbon. Veut-elle pédaler pour fournir de l’électricité? Répondez-moi SVP!

Les commentaires sont fermés.