La carte présentée quasiment chaque soir par le Dr Jérôme Salomon depuis le confinement montre la métropole flanquée des cinq départements d’ que sont la Guadeloupe, La Réunion, la Guyane, la Martinique et Mayotte.

Ce dernier en particulier, devenu le 101e en 2011, résiste en rouge, quand les quatre autres sont restés verts. L’afflux de population, en particulier féminine, venant des Comores voisines y est probablement pour quelque chose.

Cependant, il est très étonnant que les autres territoires d’outre-mer nombreux et disséminés sur les mers et océans ne fassent pas l’objet de la même attention.

Ils comprennent environ 700.000 âmes, soit un quart de toute cette population ultramarine.

La Nouvelle-Calédonie, qui fit beaucoup parler d’elle naguère, en compte à elle seule 270.000.

Les autres peuplent des territoires aussi nombreux et dispersés que la Polynésie française, Wallis et Futuna, les îles Éparses, Saint-Pierre-et-Miquelon et quelques autres collectivités pittoresques, telle Saint Barth.

En cherchant bien, on peut apprendre quelques cas rares détectés dans ces lointains territoires, ce qui laisserait supposer que les mouvements d’entrée et sortie de personnes y sont peu fréquents voire inexistants, ou que les moyens de détection du virus sont très mesurés. On peut comprendre, aussi, que celui-ci, ne pratiquant pas la rame, ait quelque difficulté à envahir les 118 îles que comporte le paradis tahitien…

Pour revenir à la Nouvelle-Calédonie, son attachement à la France devrait lui valoir particulière attention. Je rappelle, en effet, que par deux fois, elle a répondu « non » à la proposition d’indépendance – en 1987 et 2018 – et qu’un troisième référendum avec la même question doit être organisé cette année, en septembre prochain.

Mais, d’ailleurs, on n’en parle guère, ce qui fut le cas du précédent, pourtant dans une période plus calme.

Aura-t-il lieu comme prévu, compte tenu des circonstances ?

L’avenir proche, à défaut des médias d’information vaccinés au Covid-19, nous le dira…

À lire aussi

Convention citoyenne pour le climat : sus à la vitesse !

Pourquoi 110 et non 100, pour faire rond ? …