Un commissariat de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) a été pris d'assaut dans la nuit de dimanche 31 juillet au lundi 1er août par une vingtaine d’individus vêtus de noir, certains cagoulés, rapporte Le Figaro.

« Un guêpier »

Vers une heure du matin, les délinquants ont lancé quatre cocktails Molotov et tiré à de nombreuses reprises au mortier sur la façade du bâtiment et sur les véhicules de police, durant environ 45 minutes. Sur l’un des véhicules, on relève même 56 impacts de mortier. « C'était un guêpier », précise une source policière au Figaro. Les policiers ont riposté par des tirs de LBD et des lancers de grenade lacrymogène. Après l’attaque, les agents ont poursuivi les assaillants dans l'une des cités situées à proximité. Ils ont alors été « à nouveau pris pour cible par de nombreux tirs de mortiers et cocktails Molotov », explique Le Figaro.

Deux policiers de la brigade anticriminalité ont été arrêtés sept jours en raison d'acouphènes survenus lors de l'assaut...

Des représailles à la suite d'une interpellation

Selon Pierre Belloc, maire communiste de Vitry-sur-Seine, cette attaque est « une forme de représailles » qui intervient à la suite « d’une interpellation un peu vive ce week-end », affirme-t-il à Europe 1.

La a procédé à trois interpellations et une personne est toujours en garde à vue, ce mardi 2 août.

Cette attaque coordonnée a suscité de vives réactions. Parmi elles, Matthieu Valet, porte-parole du syndicat SICP Commissaire, a dénoncé sur une « attaque coordonnée, n’ayant qu’un but : tuer des policiers ! »

4269 vues

2 août 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter