Éric s’est rendu, ce 13 novembre, devant le Bataclan, dénonçant l’inaction du gouvernement de François Hollande. Selon Raquel Garrido, ses propos « empêchent la réconciliation avec les terroristes ».

Éric est venu rendre hommage aux victimes des attentats du 13 novembre en se rendant au Bataclan, samedi soir. Là, il a pointé du doigt l’irresponsabilité du gouvernement de François Hollande, qui a récemment admis que l’État savait que des terroristes se cachaient dans le flot des réfugiés, et qu’une attaque se préparait.
« J’ai simplement dit ce qui est arrivé. Donc François Hollande ne l’ignorait pas, il n’a pas protégé les Français. Il a pris une décision absolument criminelle de laisser les frontières ouvertes », a-t-il affirmé, évoquant une « guerre de civilisation » sur le sol français.

« Réconciliation, y compris avec les terroristes »

Selon Raquel Garrido, de La France insoumise, les propos d’Éric Zemmour, qu’elle juge « indécents », « empêchent la réconciliation avec les terroristes », comme elle l’a déclaré, ce dimanche, sur BFM TV.

Une phrase qui déclenche un tollé

La citation a été épinglée, notamment par Gilles-William Goldnadel et Éric Naulleau.

Ont également réagi des dirigeants politiques, comme Jordan Bardella.

Éric Zemmour réagit

Éric Zemmour a aussi réagi à l’attaque de Raquel Garrido :

14 novembre 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.