Selon Le Point, des syndicats policiers sont furieux après avoir appris que l’acteur Omar Sy aurait été invité pour participer au « Beauvau de la » annoncé par pour « améliorer les conditions d’exercice » des forces de l’ordre et « consolider » leurs liens avec les Français.

Réaction de Cyril Hemadinquer au micro de Boulevard Voltaire.

 

 

L’année 2021 sera celle du . Attendez-vous quelque chose de cet évènement ?

 

Non absolument pas. Ce Beauvau de la sécurité est une supercherie et une vaste blague. Cette idée a été initiée par Yves Lefevre, le secrétaire général du syndicat de Unité-SGP. Elle a été négociée par ce dernier directement auprès d’Emmanuel Macron par échange de SMS, tout cela dans le dos de notre ministre de tutelle qui n’a été mis au courant que plus tard. On part sur une idée qui vient du secrétaire général de syndicat. Il avait été très prompt à dénoncer les violences sur Zecler sans avoir mis les tenants et les aboutissants et à se prononcer pour un renvoi de nos collègues qui étaient impliqués dans cette affaire, et ce au détriment de la présomption d’innocence la plus basique.

Qui va participer au Beauvau de la sécurité ? Uniquement les syndicats représentatifs. Alliance a dit dans un premier temps qu’il ne souhaitait pas en faire partie, mais il y a de très grandes chances pour qu’il finisse par accepter. Alliance Police nationale est un syndicat qui avait ouvertement appelé à voter pour Emmanuel Macron lors du dernier second tour de la présidentielle française. Il montre qu’il n’a aucun caractère d’opposition au gouvernement en place, ni réellement à la politique menée. Tant que le Beauvau de la sécurité écartera tous les syndicats minoritaires qui ne sont pas à la botte du gouvernement, je n’y porterai pas un grand intérêt et je n’en attendrai rien de particulier.

 

 

Omar Sy serait convié à ce Beauvau de la sécurité. Cela a fait hurler la plupart des syndicats. Quelle est votre opinion sur la venue de l’acteur français ?

 

Je suis véritablement scandalisé par cette éventualité. Le Beauvau de la sécurité tel qu’il avait été présenté sur le site du ministère de l’Intérieur parlait de faire intervenir des experts sur le sujet. Je ne vois pas en quoi Omar Sy pourrait avoir quelque chose à apporter au débat sur la sécurité en . De plus, Omar Sy incarne à l’état pur l’idée même du séparatisme que l’on dénonce depuis quelque temps. Il attise la haine entre les communautés en usant du critère abject de racialisme. En France, nous n’avons pas une politique racisée des choses comme aux États-Unis. Pour moi, inviter Omar Sy, pourquoi pas à ce moment-là inviter Ladj Ly ou tant qu’on y est !

Inviter des personnes ouvertement pro délinquant et pro voyou pour la simple et bonne raison que ces derniers sont d’origine ethnique d’Afrique subsaharienne, je trouve cela vraiment lamentable

 

.

On a l’impression que si l’épidémie s’arrête, les grandes manifestations vont recommencer. On s’oriente vers une année assez tendue…

 

Malgré l’épidémie de Covid-19, des manifestations très violentes ont eu lieu au mois de décembre. Cela montre bien que le climat social est encore très très instable en France. La grogne des policiers s’est fait réentendre l’année dernière notamment avec les effectifs des « nuiteux », qui avaient donné la création de nouveaux syndicats, très vite absorbés par le syndicat Alliance. En se joignant à ce syndicat majoritaire, ils œuvrent pour le gouvernement et non pas pour les policiers. Je pense qu’avec ce Beauvau de la sécurité, on peut aisément deviner que le malaise dans la police va s’accroître et va créer encore plus de problèmes avec une société de plus en plus violente et divisée. Je suis très inquiet pour cette année 2021. Je pense que la France court vraiment à sa perte si rien n’est fait pour prendre en compte les vraies problématiques.

14 janvier 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

À lire aussi

Cyril Hemardinquer : « Les policiers ne sont pas des “sous citoyens”, ils ont droit à leur légitime défense et doivent faire respecter la loi et l’ordre ! »

Gérald Darmanin vient d’annoncer la pénalisation des « tirs de mortier » qui devraie…