Editoriaux - Education - Justice - Politique - Société - 6 septembre 2015

Les valeurs de la gauche mises à l’agonie

La gauche du XIXe siècle avait fait des domaines de la Justice et de l’Education, les deux secteurs à percevoir comme étant les plus dignes d’intérêt de ses élites d’alors. Comment cette même gauche en est-elle arrivée à être le fossoyeur vrai d’objectifs ayant finalement fait l’unanimité de la Nation ?

Il m’apparaît que c’est justement l’appropriation par d’autres de ce qui était sa raison même, qui a causé le spectaculaire renversement des valeurs des héritiers putatifs (ce n’est pas un gros mot !) de cette gauche.

De l’Education, il faut désormais s’attacher à tout ce qui la dénature ! L’assassinat des pseudo vaches-sacrées des anciens est, à ce jour, la marque des esprits supérieurs ! Vous adoriez Hugo, il vous faudra maintenant célébrer le génie du premier provocateur médiatique venu. Telle méthode d’enseignement avait-elle fait ses preuves, il conviendra donc de faire l’inverse afin de se distinguer ! Le but recherché n’est plus la formation d’un bagage intellectuel permettant à l’élève de faire son opinion de façon éclairée, mais bien son formatage pour ensuite accueillir gentiment le saint gavage préparé par le clan.

Plus de nécessité pour les professeurs d’apprendre vulgairement aux élèves à lire, écrire et compter. Professeurs et élèves seront désormais notés par de “gentils syndicalistes” qui auront soin de veiller à la docilité politique et doctrinale. J’ai cru noter que beaucoup de ces professeurs sont à présent dégoûtés par le métier qu’ils adoraient et courbent le dos avec une rage intérieure non dissimulée.

De la Justice, il faut désormais également s’attacher à ce qui la dénature le plus. Les adeptes de la « nouvelle Justice », selon Sainte Taubira de la Place Vendôme et ses copains-coquins, ne doivent plus s’embarrasser ni de la loi, ni de jurisprudence, ni du sens commun !

Les fameux arrêts de Bressuire et de Château-Thierry avaient amené à une distinction sans doute bienvenue entre le droit et la « nécessité vitale ». Les voleurs, violeurs, tueurs et criminels de tout poil sont désormais à considérer comme les « mamans-affamées-voleuses-de-pain » du temps jadis. Ainsi va le détournement de sens conduit par des cerveaux vicieux et masochistes œuvrant, là aussi, à la destruction parfaitement consciente et revendiquée des bases mêmes de la société.

Les juges des temps nouveaux sont et seront donc appréciés à leur volonté de frapper la victime et caresser un criminel à percevoir en victime de la société devant être détruite ! La ritournelle est maintenant connue de tous, y compris bien sûr de la police, et devrait valoir prochainement une raclée électorale mémorable aux membres du chœur.

Les vraies valeurs de l’Education et de la Justice ne sont désormais plus portées par la gauche qui les a complètement dénaturées et utilisées pour servir le clan pervers qui en a pris les commandes depuis des années.

À lire aussi

Le grand immigrateur Toqué-Hollande, hybride du Quichotte et de Boabdil

Que Dieu protège l’équipe impuissante au pouvoir. …