Mardi 30 août, le Haut-Commissariat de l’ aux droits de l’homme saluait la décision du Conseil d’État, qui a suspendu l’arrêté municipal contre le port du « burkini » sur les plages de la commune de Villeneuve-Loubet. "Ces décrets n’améliorent pas la situation sécuritaire ; ils tendent au contraire à alimenter l’intolérance religieuse et la stigmatisation des personnes de confession musulmane en France, en particulier les femmes", explique le Haut-Commissariat aux droits de l’homme dans un communiqué.

Précisons que cette institution a récemment nommé l’Arabie saoudite, démocratie modèle s’il en est, à la tête de l’une de ses commissions consultatives. N’oublions pas, non plus, d’indiquer que le Haut-Commissariat de l’ aux réfugiés avait affirmé que franchir illégalement les frontières n’était pas un crime, encourageant les migrants clandestins à forcer les frontières de la Hongrie souveraine.

Bref, il y a longtemps que l’ONU, triste baudruche mondialiste, s’est décrédibilisée ! Surtout quand on sait ce qui se passe en aujourd’hui, où la tyrannie des communautés organisées se fait jour. Ainsi, la France d’après se révèle en elle-même : violente, injuste, hystérique. Une femme, Tunisienne vivant à Firminy, dans le département de la Loire, est rentrée dans son pays pour échapper à la pression des islamistes de son quartier qui lui demandaient de porter le voile, comme le relatait 3.

Les lobbies ont pignon sur rue, pouvant provoquer des polémiques incroyables sur des sujets mineurs, qui ne représentent nullement des atteintes aux droits de l’homme. En somme, les champions de l’oppression se munissent d’une peau de mouton, invoquant contre nous les libertés qu’ils méprisent. Pis : la se dévoile plus islamisée que les pays du Maghreb dans les territoires occupés !

En France, les « libertaires » s’émeuvent pour des burkinis aliénants, mais ne trouvent rien à redire à des émeutes. Une vidéo circule en ce moment sur la Toile, montrant des « jeunes » se livrant à des violences inouïes dans une base de loisirs de Cergy (Val-d’Oise). Plus de 100 personnes ont cherché à lyncher une dizaine de membres du personnel de sécurité et cinq militaires, avant que la police n’intervienne. Aucun média n’en a parlé, à l’exception de ceux issus de ce que l’on appelle la réinformation.

Pareillement, deux jeunes (un garçon et une fille) ont été tabassés à Cambrai (Nord) en fin d’année dernière en sortant d’une soirée, parce qu’ils avaient commandé une pizza au jambon devant deux dealers maghrébins qu’ils avaient auparavant éconduits ! Personne n’avait, alors, relayé cette affaire. Personne !

Pour finir, une policière toulousaine a été poignardée le 29 août, au motif qu’elle « représentait la France », ainsi que le rapporte La Dépêche du Midi. Pourtant, tout cela "n’aurait aucun lien avec le terrorisme", et l’auteur serait un "déséquilibré". Nous prennent-ils pour des idiots ? Il est permis de se le demander ! La d’après, voulue par l’ONU, est en guerre au quotidien. La France d’avant, probablement rance, était en paix…

8364 vues

30 août 2016

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.